Nantes. La Nuit bretonne revient le 24 juillet avec Talec-Noguet Quartet et Denez Prigent.

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

La Nuit bretonne revient en 2021 à Nantes. Elle se déroulera le 24 juillet et l’ouverture de la billetterie a lieu aujourd’hui, mardi 15 juin.

Deux concerts exceptionnels vont rythmer la soirée dans la cour du château : Talec-Noguet Quartet et Denez Prigent.

Talec-Noguet Quartet  de 19h45 à 21h 

Rozenn Talec et Yannig Noguet travaillent en duo depuis plusieurs années. Ils souhaitaient être bousculés, chambouler les codes…C’est chose faite avec ce format à quatre ! Des influences de jazz et de musiques improvisées viennent chatouiller l’échange complice entre la voix et l’accordéon ; la musique se fait puissante et percutante, tout en laissant place à l’élégance et à la subtilité.

Denez Prigent de 21h30 à 23h

Le parcours impressionnant de Denez Prigent parle de lui-même : une carrière internationale, une érudition indéniable, un goût pour la prise de risque et les croisements artistiques audacieux. Cet enfant du Pays du Léon, à la pointe du Finistère, s’est toujours affranchi des étiquettes, tout en préservant l’essence de son travail nourri des gwerzioù et du kan-ha-diskan. Il revient pour un concert ambitieux, ses musiciens tissant un accompagnement riche, tout en relief, au service de la voix et de la poésie de cet artiste rare.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Propaganda e Naoned : atalier « Journées du MATRIMOINE » e Kastell Duged Breizh

Gwelloc'h-gwellañ : goude an diskouezhadegoù liv an didrevadenniñ warne (Expression(s) Décoloniale(s)) e vo aozet atalieroù benelour gant Kastell Duged Breizh ! D'an 18 a viz gwengolo,...

Université de Nantes : une formation en archéologie contemporaine

Il y a 77 ans, les Alliés débarquaient en Normandie. De moins en moins d'anciens combattants sont là pour relater ce qu'ils ont vécu...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit le grand orgue dont la...

FC Nantes – FC Lorient : le résumé de la rencontre (0-1)

Ce mercredi, le FC Nantes affrontait le FC Lorient, au Stade Moreau-Defarges de La Baule pour le cinquième match amical des hommes d'Antoine Kombouaré....