Tribunal de Brest. Quand des racailles de banlieue parisienne importaient de la drogue en Bretagne

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Le procès qui se tient actuellement au tribunal de Brest en dit long sur les maux que certains ont laissé, et laissent encore, importer en Bretagne. Ainsi, des racailles de banlieue parisienne et leurs acolytes installés récemment en Bretagne sont jugés actuellement pour un gros trafic de stupéfiants.

L’enquête qui a abouti à ce procès avait mené à l’arrestation d’une douzaine de personnes, entre Lorient, Hennebont, Carhaix, Concarneau, Plouhinec et Gourin, jusqu’à la cité des Mureaux en région parisienne.

Le fond de l’affaire ? Un réseau de trafic de drogues, mis en place à Lorient, dans la cité « sensible » de Bois du château. Avec un point de deal rapportant 2000 à 3 000 euros par jour au réseau, en empoisonnant au passage les consommateurs.

On vous laisse découvrir le récit de Ouest France pour vous faire une idée du profil des accusés : « Les écoutes téléphoniques, les conversations émaillées de « wallah », « wesh » et « go » ( » copine » en bambara, langue du Mali) laissent peu de place au doute. La géolocalisation des téléphones, le mouchard posé sur les voitures, dressent un tableau assez précis des rôles. La bagarre qui a opposé les nouveaux venus avec une « vieille « famille, pas ravie de se voir piquer son trafic, a été filmée. Tout comme leur altercation avec les habitants, excédés, du Bois du Château »

Les douze prévenus présents, quasiment tous sur la même ligne de défense, minimisent tous leur implication, gardent le silence sur les réseaux, ne se livrent à aucun détail de leurs trafics bien qu’allègrement confondus par les écoutes, les tracages, les preuves accumulées contre eux. Ces derniers ont  déjà un certain nombre de condamnations liées aux stupéfiants et encourent, pour certains, jusqu’à plusieurs années de détention pour cette nouvelle affaire. Les réquisitions du parquet et les plaidoiries sont prévues ce jeudi et vendredi.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Pablo Escobar : La grande traque

Pablo Escobar a sûrement été l’homme le plus pourchassé au monde. Au début des années 1990, toutes les polices colombiennes, ainsi que la DEA...

Saint-Nazaire : deux hommes jugés pour séquestration et violences volontaires

Filmée par la vidéosurveillance d’une station service de Pornichet le 25 mai dernier, la scène n’est pas anodine ; deux hommes fouillent les abords d’un...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...

Saint-Nazaire : un kilo de cannabis et 4200 € en espèces retrouvés en perquisition

Un petit trafic de drogue, assez actif de janvier à juin 2021 à Saint-Nazaire, est tombé après l'interpellation d'un couple, l'un au travail, l'autre...