Open society, Réseaux Soros : Le Vlaams Belang veut un contrôle des ONG au Conseil de l’Europe

A LA UNE

Le groupe politique auquel le Vlaams Belang appartient au sein du Conseil de l’Europe souhaite un contrôle plus strict du fonctionnement des ONG de la part de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE). Le groupe a présenté une motion à cet effet. «Il est inconcevable qu’il n’y ait pas encore de réglementation pour cela. Si l’APCE est sérieuse et veut être prise au sérieux en tant qu’institution, il faut agir dès que possible». déclare le Sénateur et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe Bob De Brabandere (Vlaams Belang), par ailleurs Président du Vlaams Belang bruxellois.

Le Conseil de l’Europe a été fondé en 1949. Cet organe, qui compte actuellement 47 Etats membres, ne fait pas partie de l’Union européenne et ne doit pas être confondu avec le Conseil de l’Union européenne ou le Conseil européen. Le Conseil de l’Europe s’est fixé pour objectif de promouvoir l’unité entre les Etats membres, notamment en concluant des traités entre eux. Le plus important d’entre eux est la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales (CEDH), qui a été signé par tous les États membres. Les citoyens peuvent invoquer les dispositions de la CEDH auprès d’un organe important du Conseil de l’Europe: la Cour européenne des droits de l’homme.

«Si vous regardez le fonctionnement de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, vous ne pouvez que conclure que les accents qui sont placés et les priorités qui sont choisies sont souvent de nature de gauche voire d’extrême gauche», explique Bob De Brabandere avant d’ajouter «J’ai l’impression que ces gens sont très éloignés du monde des gens ordinaires». Cette image est renforcée par l’influence visible exercée par les lobbyistes sur le fonctionnement de l’APCE et la Cour EDH. Pas mal d’encre a déjà coulé dans la presse spécialisée sur les flux financiers par exemple de l’Open Society Foundation de Georges Soros vers l’APCE ou les liens étroits entre certains juges de la CEDH et diverses ONG.

Dans le cadre de la transparence, indispensable à toute démocratie, le groupe dont Bob De Brabandere et Tom Van Grieken font partie souhaite voir un encadrement plus strict du fonctionnement des ONG. Le groupe a donc proposé une motion en ce sens, demandant de mettre l’accent sur:

  • L’inscription obligatoire pour les membres de l’Assemblée parlementaire de toutes les ONG avec lesquelles ils coopèrent dans le cadre de leurs activités;
  • La tenue d’un registre de tous les lobbyistes et ONG actifs à l’Assemblée parlementaire;
  • Un code de conduite distinct pour les lobbyistes et les ONG.

Pour Bob De Brabandere, « Il est inconcevable qu’il n’y ait pas encore de règlement pour cela. Si l’APCE est sérieuse et veut être prise au sérieux en tant qu’institution, cela doit être fait dès que possible».

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

Articles liés