Nantes : quatre mis en examen après la fusillade mortelle aux Dervallières

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

Après l’arrestation fin juin, en deux vagues, de sept personnes suspectées d’avoir commandité et participé à la fusillade qui, le 11 janvier dernier, a causé la mort d’Abdelghani Sidali, 15 ans, devant le Building aux Dervallières, un immeuble de grande hauteur rongé par le trafic de drogue, quatre des suspects ont été mis en examen.

Les incriminations sont « meurtre en bande organisée et tentative de meurtre en bande organisée, association de malfaiteurs, et trafic de stupéfiants ». Une cinquième personne doit être transférée depuis Marseille et mise en examen également.

Selon l’accusation, parmi les suspects mis en examen se trouvent le commanditaire de l’attaque et le tireur présumés. Cependant, six mois après, rien n’a changé, ou si peu.

« Quelques jours après la fusillade, il y a eu des nouveaux coups de feu dans le quartier. Ça veut dire que ces jeunes s’en foutent. Il y a des armes partout, tous les jours il y a des coups de feu », confie Rafik Sidali, le père d’Abdelghani, dans les colonnes de nos confrères d’Ouest-France.  Il y a en effet eu une demi-douzaine de fusillades autour du Buiding en janvier, encore trois en mars, sans compter les rixes et autres règlements de comptes subséquents au trafic de drogue.

« A ce jour, seule la cage du 12 ne connaît plus de trafic de drogue, grâce à l’expulsion et au départ de la nourrice présumée. Le trafic du 16 continue à prospérer, et le sas mis en place par la ville sert de perchoir aux dealers, ils nous voient arriver de loin – on l’avait bien dit à la Ville, qui n’en a fait qu’à sa tête. C’est le fabricant de ce truc aussi moche qu’inutile qui doit être heureux… », résume un policier nantais.

Si la Ville a annoncé stopper les installations de perchoirs à dealer – à 150.000 € pièce, un autre au moins était prévu au Building et deux au Breil, elle estime aussi sérieusement que la construction d’une aire de jeux à proximité du Building va assainir la situation dans le quartier et arrêter les fusillades. Il est permis de rêver…

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

Articles liés

Laxisme judiciaire à Nantes. Un kilo de drogue dans la voiture : un an avec sursis

Il semble que le légendaire laxisme judiciaire nantais ait encore frappé. Cette fois dans une affaire de drogue. Le 22 juin dernier lors d’un contrôle...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...