Étiquette : dealers

A Arthon-en-Retz (44), les trafiquants éditent des flyers pour annoncer un nouveau point de deal

On n’arrête pas le progrès ! A Arthon-en-Retz, dans le sud Bretagne, des dealers de drogue avaient édité des flyers pour annoncer l’ouverture d’un nouveau point de deal au stade des Chaumes, le stade de football de la commune. Mercredi 10 août, les gendarmes accompagnés de chiens ont fini par intervenir pour démanteler le supermarché à ciel ouvert. Sept jeunes

dealers

Drogue. A quand la création d’une BOPE pour éradiquer les dealers ? [L’Agora]

Les dealers sont des assassins. Ils vendent des drogues dont ils savent qu’elles provoquent dépendances, maux divers, et qu’elles aboutissent à des drames, à des destructions, à des morts. Ils vendent ces drogues, et ils en vivent. Petits dealers comme gros dealers, charbonneurs, hommes de main, ils font tous partie d’un réseau d’assassins en puissance. D’où la question que tout

dealers

Naoned : ar vanifesterien a-enep ar prizonioù skarzhet gant an dealerien

Disadorn dremenet e oa ar c’haochisted o vanifestiñ e norzh Naoned, nepell eus ar prizon, a-enep ar « feulster er prizonioù », feulster ar warded evel just rak n’hallont ket bezañ feuls ar brizonidi war o meno. E « bout-du-Pavé » e oa ar vanifestadeg, da lavaret eo en ur c’harter breinet, disleberet gant an trafikañ dramm. Hogen, goude un nebeud munutennoù o huchal

Guingamp

Nantes. Stups tous azimuts…

Les jours passent, et malgré le brouillard et les renforts policiers, les délinquants continuent de s’activer, notamment en vendant des stupéfiants un peu partout, en roulant vite ou en s’appropriant le bien d’autrui. Et parfois un combo des trois. Le 19 janvier, le gagnant du jour grille un feu rouge sous les yeux de la police, vers 1h15 du matin,

Nigeria

Trafic de drogue à Saint-Nazaire. Trois voitures incendiées

Pendant que les forces de l’ordre sont occupées à contrôler le pass sanitaire dans les restaurants et lieux publics, les dealers eux, ont champ libre pour mener à bien leurs activités d’empoisonnement de la population. A Saint-Nazaire, samedi matin vers 5h30, trois voitures ont été incendiées dans le quartier de la Tréballe. La première servait de cachette pour de la

Saint-Nazaire (44). La détresse et l’appel aux pouvoirs publics d’une famille Tchétchène menacée et agressée par des dealers

A Saint Nazaire, au 23 allée Barbara, une famille tchétchène vit un véritable calvaire face aux dealers. Nous nous sommes faits maintes et maintes fois écho des conséquences de ces dealers qui sèment la mort et la gangrène dans les rues des villes bretonnes. Pour cause dans cette affaire: une simple demande du père de la famille de ne pas se

Drogues. Un dealer professionnel brise la loi du silence

Les trafics de stupéfiants déstabilisent jusqu’au moindre recoin de l’hexagone des pans entiers de territoires. La police de la République est devenue une force d’occupation qu’il faut par tous les moyens éradiquer de ces enclaves contrôlées par les narcos français. Ces trafics de drogue irriguent l’économie parallèle à coup de milliards d’euros. Sur le plateau de l’émission « Allo le 17

Paris : au cœur de l’enfer du crack

Alors que la colline du crack a récemment été évacuée, rien n’a changé et le problème reste entier à Paris. Ils seraient à minima 1500 à consommer quotidiennement cette drogue du pauvre dans les rues parisiennes. Les toxicomanes se rassemblent et forment régulièrement des camps en plein Paris ou en banlieue. Vincent Lapierre et l’équipe du Média pour Tous sont

justice

Ploërmel. Prison ferme pour deux dealers

Deux dealers, deux frères, des autochtones âgés de 20 et 25 ans, ont été condamnés, mardi 21 septembre 2021, à 3 ans et demi de prison ferme, dont 18 mois assortis d’un sursis, par le tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan). Ils étaient à la tête d’un trafic de stupéfiants qui empoisonnait toute la région de Ploërmel depuis le début de

Ploërmel. Une belle saisie de drogue et des dealers interpellés

Une victoire de la gendarmerie de Ploërmel contre les dealers et autres trafiquants de drogue. Le 4 septembre 2021, à l’occasion d’un contrôle routier réalisé par les militaires de la compagnie à Ploërmel, de la résine de cannabis, une arme blanche et plusieurs billets de banques sont découverts dans un véhicule. Au vu de ces éléments, des investigations sont immédiatement

Nantes : quatre mis en examen après la fusillade mortelle aux Dervallières

Après l’arrestation fin juin, en deux vagues, de sept personnes suspectées d’avoir commandité et participé à la fusillade qui, le 11 janvier dernier, a causé la mort d’Abdelghani Sidali, 15 ans, devant le Building aux Dervallières, un immeuble de grande hauteur rongé par le trafic de drogue, quatre des suspects ont été mis en examen. Les incriminations sont « meurtre

Laxisme judiciaire à Nantes. Un kilo de drogue dans la voiture : un an avec sursis

Il semble que le légendaire laxisme judiciaire nantais ait encore frappé. Cette fois dans une affaire de drogue. Le 22 juin dernier lors d’un contrôle inopiné, les policiers étaient tombés sur 3350 € en liquide dans une voiture, deux hommes, et un kilo 400 de cannabis dans des paquets aux couleurs de Dragon ball Z. Soit plus de 9000 €

dealers

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux migrants en situation irrégulière au cours d’une soirée rap. L’autre à Carantec, où un jeune est mort, manifestement des suites d’une sombre affaire, une de plus, liée à la drogue, à son trafic et à sa

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la Bottière. Les suspects prennent la fuite, mais l’un d’eux est rattrapé. Chez lui, 1380 € en liquide, 11 cocottes de cocaïne [700€ à la revente au détail], un gilet pare-balle, une cartouche de calibre 7.65 (catégorie

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s’insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d’appeler les pouvoirs publics à neutraliser les dealers, la municipalité a fait installer des bâches autour d’une école pour tenter de cacher aux élèves un point de deal installé en face de l’établissement. Pour les parents, le problème est pris

Rennes

Rennes. Cacher les dealers avec une bâche plutôt que de les arrêter : le « paradis socialiste » à Cleunay [Vidéo]

Face au fléau que représentent les dealers, la mairie de Rennes, plutôt que de résoudre le problème, a littéralement préféré le cacher : en installant des bâches autour d’une école afin que les enfants ne puissent voir les trafiquants de drogue. Une nouvelle illustration du « paradis socialiste » ? À Rennes, on n’interpelle pas les dealers, on les cache

Stupéfiants : coup de filet à Nantes, Bellevue et Rezé

Une nouvelle opération anti-stupéfiants a été menée ce 1er juin aux aurores par la PJ, la BRI (brigade de recherche et d’intervention), les CRS, la sûreté départementale et la direction territoriale de la Police Judiciaire – une trentaine de véhicules en tout – dans les quartiers de Bellevue (Nantes, Saint-Herblain) et à Rezé. Onze personnes dont deux femmes ont été

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l’engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à Avignon. Selon l’Insee, le marché de la drogue rapporterait plus de trois milliards d’euros. Mais qui dit argent facile, dit concurrence féroce. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous

A Arthon-en-Retz (44), les trafiquants éditent des flyers pour annoncer un nouveau point de deal

On n’arrête pas le progrès ! A Arthon-en-Retz, dans le sud Bretagne, des dealers de drogue avaient édité des flyers pour annoncer l’ouverture d’un nouveau point de deal au stade des Chaumes, le stade de football de la commune. Mercredi 10 août, les gendarmes accompagnés de chiens ont fini par intervenir pour démanteler le supermarché à ciel ouvert. Sept jeunes

dealers

Drogue. A quand la création d’une BOPE pour éradiquer les dealers ? [L’Agora]

Les dealers sont des assassins. Ils vendent des drogues dont ils savent qu’elles provoquent dépendances, maux divers, et qu’elles aboutissent à des drames, à des destructions, à des morts. Ils vendent ces drogues, et ils en vivent. Petits dealers comme gros dealers, charbonneurs, hommes de main, ils font tous partie d’un réseau d’assassins en puissance. D’où la question que tout

dealers

Naoned : ar vanifesterien a-enep ar prizonioù skarzhet gant an dealerien

Disadorn dremenet e oa ar c’haochisted o vanifestiñ e norzh Naoned, nepell eus ar prizon, a-enep ar « feulster er prizonioù », feulster ar warded evel just rak n’hallont ket bezañ feuls ar brizonidi war o meno. E « bout-du-Pavé » e oa ar vanifestadeg, da lavaret eo en ur c’harter breinet, disleberet gant an trafikañ dramm. Hogen, goude un nebeud munutennoù o huchal

Guingamp

Nantes. Stups tous azimuts…

Les jours passent, et malgré le brouillard et les renforts policiers, les délinquants continuent de s’activer, notamment en vendant des stupéfiants un peu partout, en roulant vite ou en s’appropriant le bien d’autrui. Et parfois un combo des trois. Le 19 janvier, le gagnant du jour grille un feu rouge sous les yeux de la police, vers 1h15 du matin,

Nigeria

Trafic de drogue à Saint-Nazaire. Trois voitures incendiées

Pendant que les forces de l’ordre sont occupées à contrôler le pass sanitaire dans les restaurants et lieux publics, les dealers eux, ont champ libre pour mener à bien leurs activités d’empoisonnement de la population. A Saint-Nazaire, samedi matin vers 5h30, trois voitures ont été incendiées dans le quartier de la Tréballe. La première servait de cachette pour de la

Saint-Nazaire (44). La détresse et l’appel aux pouvoirs publics d’une famille Tchétchène menacée et agressée par des dealers

A Saint Nazaire, au 23 allée Barbara, une famille tchétchène vit un véritable calvaire face aux dealers. Nous nous sommes faits maintes et maintes fois écho des conséquences de ces dealers qui sèment la mort et la gangrène dans les rues des villes bretonnes. Pour cause dans cette affaire: une simple demande du père de la famille de ne pas se

Drogues. Un dealer professionnel brise la loi du silence

Les trafics de stupéfiants déstabilisent jusqu’au moindre recoin de l’hexagone des pans entiers de territoires. La police de la République est devenue une force d’occupation qu’il faut par tous les moyens éradiquer de ces enclaves contrôlées par les narcos français. Ces trafics de drogue irriguent l’économie parallèle à coup de milliards d’euros. Sur le plateau de l’émission « Allo le 17

Paris : au cœur de l’enfer du crack

Alors que la colline du crack a récemment été évacuée, rien n’a changé et le problème reste entier à Paris. Ils seraient à minima 1500 à consommer quotidiennement cette drogue du pauvre dans les rues parisiennes. Les toxicomanes se rassemblent et forment régulièrement des camps en plein Paris ou en banlieue. Vincent Lapierre et l’équipe du Média pour Tous sont

justice

Ploërmel. Prison ferme pour deux dealers

Deux dealers, deux frères, des autochtones âgés de 20 et 25 ans, ont été condamnés, mardi 21 septembre 2021, à 3 ans et demi de prison ferme, dont 18 mois assortis d’un sursis, par le tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan). Ils étaient à la tête d’un trafic de stupéfiants qui empoisonnait toute la région de Ploërmel depuis le début de

Ploërmel. Une belle saisie de drogue et des dealers interpellés

Une victoire de la gendarmerie de Ploërmel contre les dealers et autres trafiquants de drogue. Le 4 septembre 2021, à l’occasion d’un contrôle routier réalisé par les militaires de la compagnie à Ploërmel, de la résine de cannabis, une arme blanche et plusieurs billets de banques sont découverts dans un véhicule. Au vu de ces éléments, des investigations sont immédiatement

Nantes : quatre mis en examen après la fusillade mortelle aux Dervallières

Après l’arrestation fin juin, en deux vagues, de sept personnes suspectées d’avoir commandité et participé à la fusillade qui, le 11 janvier dernier, a causé la mort d’Abdelghani Sidali, 15 ans, devant le Building aux Dervallières, un immeuble de grande hauteur rongé par le trafic de drogue, quatre des suspects ont été mis en examen. Les incriminations sont « meurtre

Laxisme judiciaire à Nantes. Un kilo de drogue dans la voiture : un an avec sursis

Il semble que le légendaire laxisme judiciaire nantais ait encore frappé. Cette fois dans une affaire de drogue. Le 22 juin dernier lors d’un contrôle inopiné, les policiers étaient tombés sur 3350 € en liquide dans une voiture, deux hommes, et un kilo 400 de cannabis dans des paquets aux couleurs de Dragon ball Z. Soit plus de 9000 €

dealers

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux migrants en situation irrégulière au cours d’une soirée rap. L’autre à Carantec, où un jeune est mort, manifestement des suites d’une sombre affaire, une de plus, liée à la drogue, à son trafic et à sa

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la Bottière. Les suspects prennent la fuite, mais l’un d’eux est rattrapé. Chez lui, 1380 € en liquide, 11 cocottes de cocaïne [700€ à la revente au détail], un gilet pare-balle, une cartouche de calibre 7.65 (catégorie

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s’insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d’appeler les pouvoirs publics à neutraliser les dealers, la municipalité a fait installer des bâches autour d’une école pour tenter de cacher aux élèves un point de deal installé en face de l’établissement. Pour les parents, le problème est pris

Rennes

Rennes. Cacher les dealers avec une bâche plutôt que de les arrêter : le « paradis socialiste » à Cleunay [Vidéo]

Face au fléau que représentent les dealers, la mairie de Rennes, plutôt que de résoudre le problème, a littéralement préféré le cacher : en installant des bâches autour d’une école afin que les enfants ne puissent voir les trafiquants de drogue. Une nouvelle illustration du « paradis socialiste » ? À Rennes, on n’interpelle pas les dealers, on les cache

Stupéfiants : coup de filet à Nantes, Bellevue et Rezé

Une nouvelle opération anti-stupéfiants a été menée ce 1er juin aux aurores par la PJ, la BRI (brigade de recherche et d’intervention), les CRS, la sûreté départementale et la direction territoriale de la Police Judiciaire – une trentaine de véhicules en tout – dans les quartiers de Bellevue (Nantes, Saint-Herblain) et à Rezé. Onze personnes dont deux femmes ont été

PME de la drogue : un business juteux

La lutte contre le trafic de drogue tient une place majeure dans l’engrenage qui a mené à la mort du policier Eric Masson à Avignon. Selon l’Insee, le marché de la drogue rapporterait plus de trois milliards d’euros. Mais qui dit argent facile, dit concurrence féroce. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous

À LA UNE

L'histoire sans fin, Troie, Das Boot.. Retour sur les grands films réalisés par Wolfgang Petersen
Pornic (44) : la plage de Noëveillard fermée la nuit pour éviter les débordements
A la découverte des saints bretons. Le 17 août, c'est la St Gulian
Salman Rushdie était protégé par l'IRA lors de ses visites en Irlande

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !