Boeing 777X : deux ans de retard supplémentaires pour la certification ?

Boeing aurait-il perdu la main sur le plan technologique ? Après l’arrêt du programme B787, c’est le B777x qui connait des problèmes et des retards à répétition, du fait de failles techniques que l’avionneur américain n’arrive pas à résoudre.

Le Seattle Times a fait fuiter un document confidentiel de la Federal Aviation Administration (FAA) aux Etats-Unis : selon ce dernier, la certification du Boeing 777x pourrait avoir deux ans de retard supplémentaire en l’état, jusque fin 2023, aggravant les incertitudes sur ce programme qui connaît déjà des retards importants. En revanche, c’est une bonne nouvelle pour Airbus et son A350.

«   Le Seattle Times a pris connaissance d’une lettre sévère datée du 13 mai 2021 par laquelle la FAA avertit Boeing qu’« elle pourrait être contraint d’augmenter le nombre de vols d’essai prévus et que, de manière réaliste, la certification n’interviendrait que dans plus de deux ans, probablement fin 2023. » Dans cette hypothèse, l’entrée en service commercial du 777X serait repoussée à début de 2024. Ce programme a été lancé en novembre 2013 au salon de Dubaï et les premières livraisons devaient alors intervenir en 2020 », indique Aerobuzz

Le journal poursuit : « Selon le Seattle Times, « La FAA a cité une longue liste de préoccupations, dont un grave incident de contrôle de vol lors d’un vol d’essai le 8 décembre 2020, lorsque l’avion a subi un « événement de tangage non commandé » – ce qui signifie que le nez de l’avion s’est brusquement levé ou baissé sans intervention des pilotes. » Apparemment, Boeing n’aurait pas encore résolu ce problème. Par ailleurs, « un système avionique critique proposé pour l’avion ne répondait pas aux exigences ». Pour le directeur local de la FAA, l’avion n’est pas prêt ».

Voilà qui ne va pas arranger la situation du constructeur américain qui a perdu 12 milliards de dollars en 2020 et du provisionner 5 milliards de dollars d’investissements supplémentaires pour le 777x. En 2020, les livraisons d’avions Boeing ont été divisées par deux (-59%), soit seulement 157 avions livrés. Par ailleurs, les précommandes de 777X dévissent : elles sont passées de 309 à 191 exemplaires, les compagnies aériennes se reportant sur des modèles concurrents qu’elles estiment plus fiables, ou qui volent déjà.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !