Annette, le meilleur film de cet été

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

À tous les allergiques (comme l’auteur de ces lignes) au cinéma de Leos Carax et à la comédie musicale, ceci est pour vous. Le film que vous rêviez de voir depuis la réouverture des salles est enfin à l’affiche ! Surfant pendant 2 h 20 sur la ligne de crête entre opéra rock punchy et mise à distance ludique de son dispositif, Carax parvient miraculeusement à émouvoir son public et à déclencher de réelles émotions esthétiques.

Compte tenu du script, ce n’était pas gagné : Ann Desfrasnoux, une chanteuse lyrique au faîte de sa gloire, et Henry McHenry, un comique urticant calqué sur Andy Kaufman, filent le parfait amour et conçoivent un enfant, Annette, une marionnette dont le chant cristallin retentit quand elle se trouve baignée d’une douce lumière. Comme dans toute tragédie, le bonheur sera des plus éphémères…

Une mise en scène d’une effarante virtuosité

Ne fuyez pas ! Filmée par un tâcheron se contentant d’une musique fonctionnelle, l’ensemble serait à frémir. Ici, la mise en scène d’une confondante maîtrise dans le choix des angles, la précision des cadrages et l’exploitation de l’espace témoigne d’une effarante virtuosité. Carax parvient en effet à marier le naturalisme de certains extérieurs, le formalisme auto-référentiel (les longues courses nocturnes à moto, qui renvoient à Holy Motors), la stylisation de la scène du naufrage (qui n’est pas sans rappeler le parti-pris abstrait du Casanova de Fellini) ou les visuels des écrans de télé, sans rupture de ton ni la moindre afféterie. Admirablement servi par la partition des Sparks, un duo fraternel en activité depuis 40 ans, auteurs du livret devenu scénario, il sait accorder l’atmosphère de chaque séquence au diapason de titres allant de la bluette (« We love each other so much »), l’emphase pink floydienne période The Wall ou les vocalises éthérées de « baby Annette ». Beaucoup plus convaincant que La La Land (Chazelle, 2016), hommage sympathique mais alangui à tous les classiques du musical, Annette invente sa forme propre, entre surenchère opératique, retournement des clichés, transgressions formelles et haine de la mièvrerie.

L’œuvre est confondante d’intelligence artistique en ce sens où le cinéaste assume complètement son matériau, le malaxe et le digère, sans rompre avec la grammaire fondamentale de la comédie musicale mais s’autorisant les pas chassés de la mise en abyme (comme la séquence initiale, galvanique, scandée des « So may we start ? » auto-réalisateurs ou le finale en farandole), pour tirer le meilleur parti d’une déconstruction jubilatoire. Avec Onoda, sur lequel nous reviendrons dans trois semaines, le meilleur film de cet été.

Sévérac

Annette. Un film de Leos Carax, avec Adam Driver, Marion Cotillard.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville...

2 Commentaires

  1. Léos Carax s’est trompé de média. C’est un auteur de BD. Les films qu’il fait sont des BD; Seules les images comptent. L’histoire ils s’en fiche, mais pas les spectateurs. Il est adulé par un groupe de producteurs qui bavent devant ce type. C’est une sorte d’imposteur. Le film Annette a coût 18 millions. Regardez les recettes de la première semaine. Le film ne dépassera pas cinq mille spectateurs. Qu’elle importance ! Puisque la production est couverte dès le départ et n’attend pas les recettes salles pour se rembourser. Cet argent est de l’argent public. Le citoyen français doit payer pou qu’un réalisateur légèrement déviant puisse s’exprimer.

    • Je ne serai pas aussi catégorique, j’attendrai de voir le film avant de dire si je l’ai apprécié. L’implication des Sparks est intéressante car ils sont très talentueux.
      Le succès d’un film au box office m’est indifférent: trop de grosses daubes ont eu des milions de spectateurs et trop d’excellents films ont été ignorés.
      Comme on dit chez nous:
      Mouette and see.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a observé jusqu'à présent une certaine...

Ur gwaz aet da vaouez a glask bezañ anavezet evel ur tad

Biskoazh luzietañ ! C. a zimezas gant N. e 1999. D'ar mare-se e oa ur gwaz. E 2011 e cheñchas tu : aet da vaouez ! Kemmet...

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville des Côtes d'Armor. Des rixes...

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la France ne connaissent pas de...