La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A LA UNE

A croire que cette loi était une d’urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique ouvrant le droit à la PMA « à toutes les femmes » a été publiée ce matin 3 août au Journal Officiel !

Désormais, les couples de lesbiennes et les femmes seules pourront réclamer la mise en place du protocole PMA pour avoir des enfants sans père. Enfant qui traîneront ce fardeau des origines cachées toute leur vie future.

La loi « bioéthique » prévoit cependant un nouveau mode de filiation pour les enfants de couples de lesbiennes et permet aux enfants nés d’un don de sperme d’accéder à leur majorité à des « données non identifiantes » (âge, caractéristiques physiques, etc.) du donneur et même, s’ils le souhaitent, à son identité.

Malgré la doxa officielle et progressiste qui considère que tout héritage génétique, culturel ou religieux n’est qu’une construction oppressante, les parlementaires ont réussi à raison garder sur le sujet.

Il faut dire que ces malheureux enfants nés sans père sont souvent à la recherche de leurs origines. Recherche donnant parfois lieu à des afflictions mentales tant la tristesse de ne rien connaître de son héritage familial paternel est grand.

La nouvelle loi bioéthique autorise également la conservation des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) pour mener à bien une grossesse future, jusqu’ici strictement conditionnée à des raisons médicales. Ainsi, sous des atours généreux, la loi permettra au patronat de faire repousser les projets de grossesse jusqu’à l’extrême limite de la nature humaine pour mieux profiter des années économiquement les plus productives des femmes.

Au lieu de manifester pour le droit de pisser debout et l’écriture inclusive, les féministes auraient peut-être intérêt à exiger des facilités de carrière pour les femmes aux carrières entrecoupées par les grossesses et à imposer l’égalité salariale entre hommes et femmes malgré les années d’arrêt maternité de ces dernières.

Mais la notion même de « maternité heureuse » est-elle perceptible dans certains milieux de gauche ?

Photo d’illustration :DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pays Unis, une nouvelle fédération régionaliste et nationaliste

Alors que la Fédération régionaliste de gauche Régions et Peuples solidaires avait refusé, suite au véto opposé par l'UDB...

Tyrannie bureaucratique. Un nouveau système pour les détenteurs d’armes à feu

La France est le pays de toutes les tyrannies. La République ne cesse en effet d'étouffer les citoyens, entre...

3 Commentaires

  1. On se rappellera qu’à des manifestants, Monsieur Macron avait répondu avec mépris, en bon représentant du transhumanisme promu par MM. Soros, Gates, Bezos, etc. :
    « ah bon ? Parce que pour être père, il faut être mâle ? »

    Mais ces manifestants indignés de la PMA n’ont-ils pas voté pour lui aux présidentielles, et en masse, s’il vous plaît ?
    Ne sont-ils pas lecteurs du « Figaro », de « Valeurs actuelles » et de « Ouest-France » qui sont censés être le porte-parole des « modérés » (ou des Français « blanquette de veau » pour parler comme Mme Cluzel) ? Une belle inconséquence politique et sociale.

    Bon, il va falloir reconstruire et cela va prendre du temps, à cause de cet écervelé président et de ces irresponsables et irrésolus « modérés »….

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés