Fraude aux prestations sociales de non résidents Français. Le témoignage qui accable

A LA UNE

Une femme travaillant dans la finance témoigne de l’ampleur de la Fraude sociale de non résidents Français et de l’omerta qui entoure de ce trafic qui s’apparente à un racket organisé du contribuable français sur lequel les autorités de la République française, pourtant chargée de les protéger, ferment les yeux.

Il s’agit ici d’une conversation audio twitter avec notamment le magistrat Charles Prats et la sénatrice Nathalie Goulet. Une invitée d’origine africaine témoigne de ce qu’elle a découvert et comment elle a perdu son emploi dans la finance après s’être faite traiter de raciste.

Ancien magistrat de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du Budget, Charles Prats est secrétaire national de l’UDI délégué à la lutte contre les fraudes fiscales et sociales. Il a écrit Cartel des fraudes (éd. Ring, 2020) et s’apprête à publier, le 7 octobre, Cartel des fraudes 2 (éd. Ring).

Voici ce qu’indique ce dernier sur l’ampleur de la fraude : « L’ampleur de la fraude aux prestations sociales est le grand tabou politique de ces dix dernières années. Seule la branche famille, la Cnaf, la Caisse nationale des allocations familiales (NDLR, un établissement public qui finance l’ensemble des régimes de prestations familiales) a cherché à estimer le coût de la fraude des allocations qu’elle verse, dont le RSA. Selon le mode de calcul choisi (deux ou cinq ans), la durée de la prescription des indus frauduleux, on attendrait trois à quatre milliards, voire cinq milliards d’euros d’enjeu de fraude chaque année en «risque financier à cinq ans», dont une majorité de fraudes au RSA. Les autres branches de la Sécu (maladie, vieillesse, chômage) n’ont jamais voulu rentrer dans une démarche de chiffrage évalué… Pourquoi ? Car on touche au sujet de l’immigration. J’ai montré dans «Cartel des fraudes» que nous avions 12,4 millions de bénéficiaires de prestations sociales nés à l’étranger alors qu’elles ne sont que 8,4 millions sur notre territoire selon l’Insee. Une réalité confirmée par une commission d’enquête de l’Assemblée nationale et par la Cour des comptes. Le sujet est inflammable, surtout à quelques mois de l’élection présidentielle. Et plus grave encore, je démontre dans «Cartel des fraudes 2» que la France compte 75,3 millions d’assurés sociaux pour 67,1 millions d’habitants, rapport de la Cour des comptes à l’appui »

A écouter aussi sa longue interview ci-dessous :

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ?

Prix du porc : comment faire face aux fluctuations ? https://www.youtube.com/watch?v=OMniLvHfazA Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Italie. Selon l’Institut national italien de la santé, la plupart des décès recensés en 2020 n’ont pas été causés par le Covid-19

Selon le rapport de juillet 2021 de l'Istituto Superiore di Sanità (Institut national italien de la santé, équivalent de...

2 Commentaires

  1. Et pendant ce temps on nous « taxe » de plus en plus fort avec la CSG et la Remboursement de la dette social,,RDS qui etaient soit-disant temporaires , mais qui durent et amputent largement nos revenus ;, au point de voir les retraites diminuer au fil des temps ; !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés