Château du Retout , l’archétype du bon Haut Médoc.

A LA UNE

Le Haut Médoc recèle encore quelques pépites placées en dehors des radars. S’agissant du château du Retout, les causes tiennent peut-être à la focalisation des guides sur les noms prestigieux, alors que ce cru bourgeois a toujours été une sorte de second couteaux peu enclin à revendiquer la reconnaissance des critiques.

Et pour cause, la propriété familiale gérée par la famille Kopp qui compte 32 hectares, a choisi de se développer à l’export et depuis lors, ne se sent pas vraiment tributaire du marché national.

Pourtant le classicisme du Retout ainsi que la sagesse tarifaire qui l’accompagne font de ce cru bourgeois snobé par les critiques, un modèle de retour aux sources du bon bordeaux. Sur un volume de production notable, le couple Kopp façonne des vins généreux mais toujours bien balancés avec cette élégance médocaine qui perce au travers de ses notes de tabac blond et d’un grillé subtil, infusé par des élevages soignés.

Enfin les vins du Retout offrent ce précieux avantage d’être accessibles dès leur prime jeunesse grâce à la souplesse et la douceur de leurs tanins. Ils n’en demeurent pas moins des vins de demi-garde trouvant leur apogée vers 7 ou 8 ans de conservation en cave.

Cette méticulosité accordée au vin transparaît dans la modernité et la tenue d’une impressionnante cuverie en conformité avec les plus hauts standards de la thermorégulation.

La grande échelle de production qui reste toute relative pour le Haut-Médoc (plus de 200 000 bouteilles) et le positionnement sur les marchés de l’export, expliquent une modération des prix, assez singulière dans un environnement concurrentiel prompt à la hausse.

Depuis 2011, le château du Retout est à l’origine d’un blanc complètement atypique, conçu à partir d’une base d’encépagement improbable (gros manseng, mondeuse blanc et savagnin notamment) donnant naissance à l’un des blancs secs les plus originaux et les plus savoureux du Bordelais.

C’est une parcelle de 1.5 hectares de vieux merlots noirs surgreffés avec des cépages étrangers à la région qui est à la source d’une cuvée hautement confidentielle, de plus en plus recherchée par les dégustateurs curieux

Finement citronné ce blanc atypique amène une profusion d’arômes floraux magnifiés par le cœur acidulé de vin étonnamment énergique. Une merveille !

Haut Médoc, château du Retout 2018 :14.5€

Raphno

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Naufrage d’un chalutier au large de Saint-Cast (22)

Un chalutier qui pêchait la coquille Saint-Jacques a été retourné par une puissante vague vers midi ce mercredi 1er...

Articles liés