Une ex conseillère régionale RN rejoint Zemmour. Agnès Richard : « l’affadissement du programme de Marine Le Pen me déçoit beaucoup »

A LA UNE

Eric Zemmour était donné à 17% à la présidentielle 2022 lors d’un récent sondage, devant Marine Le Pen, alors même qu’il n’a pas annoncé sa candidature pour l’instant. Au RN comme chez les Républicains, c’est un peu sauve qui peut alors que de nombreux cadres et militants décident de se prononcer ou de rejoindre M. Zemmour.

Parmi eux, des anciens conseillers régionaux, comme Agnès Richard en Bretagne, ex conseillère RN jusque début 2021. Nous l’avons interrogée sur les raisons de son départ du RN et de son engagement aux côtés d’Eric Zemmour.

Breizh-info.com : Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Agnès RICHARD : j’ai 55 ans, 3 enfants et 3 petits enfants.

Après avoir longtemps habité dans le sud, dans le département de l’Hérault, mais d’origine bretonne, je suis revenue dans le Morbihan où j’ai notamment poursuivi mon engagement pour la France.

Breizh-info.com : Vous avez annoncé quitter le RN, après plusieurs décennies d’engagement en son sein, pour quelles raisons ?

Agnès RICHARD : Effectivement, comme les régionales récentes l’ont démontré, la gestion RN des ressources humaines défie autant le bon sens que l’efficacité et la politesse. Par ailleurs, l’affadissement du programme de Marine Le PEN me déçoit beaucoup.

Breizh-info.com : Vous avez été conseillère régionale de Bretagne, que retenez-vous de cette expérience ?

Agnès RICHARD : J’en tire une expérience assez amère. Les priorités constitutives de notre engagement étaient la défense de la ruralité bretonne oubliée, la lutte contre le gaspillage de l’argent public, la sauvegarde de notre identité, de notre patrimoine et de nos territoires, la lutte contre la préférence étrangère, la défense des agriculteurs bretons, la protection de nos patrons pêcheurs, le refus des subventions aux associations délirantes ou politisées, le maintien des services publics et le refus de l’austérité imposée par l’UE

Nous avons mené un véritable combat sur ces sujets, mais, les décisions du Conseil Régional sont dictées d’une façon si sectaire qu’aucune proposition d’opposition ne peut prospérer.

J’étais membre de la Commission Permanente et Titulaire dans la Commission Education… A titre d’exemple, mon collègue Ch. LECHEVALIER, juriste et spécialiste pointu des questions d’Education, avec qui je siégeais, a présenté de loin le meilleur dossier pour implanter le futur lycée du sud de Rennes à Janzé.

Les élus de toute cette zone étaient là pour l’applaudir, d’autant que son discours était aussi étayé que flamboyant.

Mais voilà : l’ex-mairesse de Chateaugiron est macroniste, et il n’y a que cela qui compte…

Breizh-info.com :  Qu’est-ce qui vous amène à rejoindre l’entourage d’Eric Zemmour à l’occasion de l’élection présidentielle et des législatives qui se profilent ? Quelles sont les idées qu’il porte et qui vous séduisent le plus ?

Agnès RICHARD : Eric Zemmour a pour lui une érudition sans pareille, une vision historique et prospective hors pair. Dieu sait que la France a besoin de son franc-parler ! De surcroît, sa capacité à soutenir un débat est éclatante…

Breizh-info.com : A quel type de campagne vous attendez vous ? Il semblerait qu’elle s’annonce violente…et finalement assez malsaine non ?

Agnès RICHARD : Si j’en crois les secousses sur les réseaux sociaux, il semble qu’il faille craindre, effectivement, une campagne sordide, hélas. Certains partis et candidats n’acceptent pas d’être déclassés…

Breizh-info.com : En Bretagne, qu’est-ce qui selon vous pourrait amener plus d’électeurs vers Eric Zemmour que vers Marine Le Pen, par exemple ?

Agnès RICHARD : Les problèmes bretons sont ceux de la France, en plus fort.

La désindustrialisation est violente. La désertification rurale aussi…

D’un autre côté, la destruction des paysages par les éoliennes est également brutale, à titre d’exemple dans mon secteur géographique. Le 15 avril dernier le Conseil d’Etat rompant l’équilibre entre la protection de l’environnement et la production d’énergie, autorise la construction d’un parc éolien géant de 17 turbines de 200 m à l’intérieur de la Forêt de Lanouée, le chantier vient de redémarrer …. Tous ces sujets sont brillamment portés par Eric Zemmour !…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

« Wallah, je vais cracher dans la bouche de ta fille » : Révélations sur Moussa, individu qui dénonçait des « violences policières »

Le 17 septembre 2021, dans la cité du Pavé Neuf, à Noisy-le-Grand, un individu prénommé Moussa est interpellé par...

3 Commentaires

  1. Pourquoi ne pas rejoindre Floriant Philippot ?
    Il a de l’expérience et c’est le seul qui a combattu ouvertement la tyrannie sanitaire, alors que tous les autres n’osaient pas dire que nous étions en tyrannie.

    • Entièrement d’accord ! De plus Zemmour est un « libéral », c’est pas lui qui remettra en cause l’ultra libéralisation de l’économie mondialisée … Zemmour c’est du Sarkozysme bis d’ailleurs ceux qui le soutiennent soutenaient Zarkozy … Grands banquiers y compris !

  2. on assiste à une désertion quand ils ne sont pas exclus des gens intelligents
    même un sénateur (ravier) a été mis sur la touche pour lisser le discours
    les gens comme moi veulent un parler vrai, sans tabou, offensif et non une soupe dédiabolisée

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés