Irlande du Nord. Forte augmentation des incidents liés aux paramilitaires à Derry

A LA UNE

Le district de Derry et Strabane, en Irlande du Nord, a enregistré la plus forte augmentation du nombre de fusillades liées à la « situation sécuritaire » dans le Nord au cours de l’année écoulée. Le district a également subi le plus grand nombre de victimes d’attaques paramilitaires.

Un nouveau rapport de la police nord irlandaise décrit le nombre d’incidents de sécurité graves survenus à Derry/Strabane entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021. Il y a eu plus de fusillades et de victimes à Derry/Strabane qu’à Belfast, malgré le bassin de population plus important de cette dernière.

« Il y a eu 19 victimes de fusillades de type paramilitaire, contre 15 au cours des 12 mois précédents. Les 19 victimes étaient toutes âgées de 18 ans ou plus. Sur ces 19 attaques, le plus grand nombre a eu lieu à Derry City & Strabane (8), toutes survenues entre janvier 2021 et mai 2021 », révèle le bulletin de police.

Le PSNI définit les fusillades comme « tout incident de tir lié à la situation sécuritaire et comprend les coups de feu tirés par des terroristes, les coups de feu tirés par les forces de sécurité, les attaques de style paramilitaire impliquant des coups de feu et les coups de feu entendus (et confirmés ultérieurement par d’autres sources) ».

« Sur les 34 incidents de tir au cours des 12 derniers mois, le nombre le plus élevé s’est produit à Derry City & Strabane (11 tirs), suivi de Belfast (9) et de Causeway Coast & Glens (8). Belfast a connu la plus forte baisse du nombre de ces incidents au cours des 12 derniers mois par rapport aux 12 mois précédents (de 18 à 9). À l’inverse, Derry City & Strabane a connu la plus forte augmentation du nombre de fusillades en glissement annuel (de 5 à 11). »

La police a publié les détails du nombre d’incidents de bombardement par district. Ces données incluent tous les incidents où un « engin explosif explose ou est désamorcé ». Si l’on trouve un engin qui n’est pas complet ou armé, il est enregistré comme une « découverte » et non comme un attentat à la bombe, indique la police.

Selon la police nord irlandaise, il y a eu sept attentats à la bombe au cours des 12 derniers mois dans le nord, contre 22 au cours des 12 mois précédents.

« Causeway Coast and Glens a connu le plus grand nombre d’incidents à la bombe (cinq) au cours des 12 derniers mois, contre aucun au cours des 12 mois précédents. Belfast et Derry City and Strabane ont chacune connu un attentat à la bombe au cours des 12 derniers mois, contre respectivement 10 et trois au cours des 12 mois précédents« , indique le rapport.

Derry et Strabane ont également enregistré le plus grand nombre d’arrestations en vertu de l’article 41 de la loi sur le terrorisme de 2000, une fois encore plus qu’à Belfast.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Immigration. Les élus de la majorité à la Région Bretagne prennent 30 000€ dans la poche des Bretons pour financer SOS Méditerranée

Les élus de la majorité à la Région Bretagne viennent de décider de prendre 30 000€ dans la poche...

PSIG, interpellation à haut risque

Au petit matin, cette unité spéciale de la gendarmerie est sur le pied de guerre... Le PSIG s'apprête à...

Articles liés