Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Santé. Fatigue, moral en berne, mauvaise humeur : buvez-vous suffisamment d’eau ?

Une consommation d’eau insuffisante peut avoir de multiples conséquences pour la santé. Et contribue à dégrader le moral tout en accentuant l’état de fatigue. Voici quelques rappels salutaires.

L’eau, un excellent allié contre la fatigue

L’année 2020 et la crise du Covid-19 ont remis au premier plan pour les Français l’importance d’être en bonne santé et de présenter un moral solide. Des fondamentaux qui, à l’heure de la course contre la montre quotidienne, du virtuel et des multiples menaces pesant sur les existences, étaient devenus chez certains des questions secondaires.

Pourtant, quelques recommandations basiques quant à l’hygiène de vie permettent déjà d’avoir la forme si elles sont respectées. Des préconisations d’autant plus utiles alors que l’entrée dans l’automne s’accompagne souvent d’une petite baisse de forme.

Parmi les conseils élémentaires à suivre, une bonne consommation d’eau chaque jour présente une multitude d’avantages. À commencer par la lutte contre la fatigue. En effet, il est beaucoup plus facile de trouver le sommeil avec un corps suffisamment hydraté. De même, une consommation d’eau optimale garantira des cycles de sommeil de meilleure qualité tout comme elle réduira la probabilité de se réveiller au cœur de la nuit.

Toutefois, il faut savoir raison garder et ne pas boire d’eau en trop grande quantité avant d’aller au lit car votre sommeil sera également perturbé, afin d’éliminer le surplus cette fois-ci. Le juste-milieu consistera alors à s’hydrater régulièrement tout au long de la journée afin de réguler les apports en évitant, en cas de soif, de boire une quantité d’eau trop importante.

Bien s’hydrater, c’est bon pour le moral

Si l’eau est bonne pour le corps, elle peut aussi jouer un rôle bénéfique pour le moral et l’humeur. C’est une vérité trop souvent méconnue mais une mauvaise hydratation peut entraîner de nombreux dysfonctionnements de l’organisme.

Aussi, pas la peine de vous précipiter sur le paracétamol en cas de maux de têtes : ces derniers peuvent tout simplement être le signe d’une déshydratation, le cerveau étant particulièrement sensible à celle-ci. Une alerte qu’il ne faut pas prendre à la légère car, dans les cas les plus sévères, la déshydratation peut altérer les fonctions cognitives ainsi que la coordination et affecter la mémoire.

Un constat partagé par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Laquelle a conclu que la déshydratation favorisait la perte de concentration, augmentait la fatigue et pouvait engendrer une sensation d’irritabilité et une baisse de moral.

Le principal constituant du corps humain

Par ailleurs, et plus généralement, il est de bon ton de souligner les autres vertus de l’eau, souvent ignorées pour notre organisme. Tout comme il faut rappeler que l’eau est le principal constituant du corps humain, à hauteur de 65 % en moyenne. Une proportion qui varie selon des critères tels l’âge et la corpulence mais qui, dans tous les cas, en fait l’élément le plus important, après l’oxygène, pour notre organisme.

Si elle permet donc, comme nous l’avons précisé précédemment, de lutter contre la fatigue et les baisses de moral, l’eau garantit également l’hydratation de nos cellules et participe au métabolisme de l’organisme (transport des globules, des nutriments…).

Elle contribue aussi à éliminer les déchets via l’urine et la transpiration tout en permettant le maintien de la température corporelle. L’eau sert aussi de lubrifiant pour les articulations et les yeux.

Eau : quelles quantités au quotidien ?

Pour d’autant plus saisir l’importance d’une bonne hydratation, il faut avoir à l’esprit que le corps humain perd entre 2 et 2,5 litres d’eau par jour via les différents types d’élimination. Et ce, même sans effort physique particulier, y compris la nuit. Cette perte doit donc en permanence faire l’objet d’une compensation pour maintenir un bon équilibre.

Dans ces conditions, il est recommandé de boire en moyenne 1,5 litres d’eau par jour, jusqu’à 2 litres chez les seniors et les sportifs. Ces derniers doivent d’ailleurs s’hydrater par petites gorgées avant, pendant et après l’effort. Quant aux volumes indiqués, qui seront revus à la hausse en période caniculaire, ils tiennent compte du litre restant qui est apporté par l’intermédiaire d’une alimentation variée et équilibrée. Si ce dernier point n’est pas respecté (prenons par exemple le cas d’un individu consommant une nourriture très grasse et de l’alcool…), autant dire qu’il faut augmenter sa consommation d’eau.

Crédit photo : Flickr (CC BY 2.0/Marco Verch Professionnal Photrographer) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Polluants éternels dans l’eau potable

Découvrir l'article

Environnement

Stad an dour e Breizh. Le manque d’eau en Bretagne – 13 Munud e Breizh

Découvrir l'article

BREST

Rentrée 2023, Brest, 2ème ville de France de plus de 100 000 habitants où l’eau est la plus chère

Découvrir l'article

Le Mag', Santé

Santé. Transpiration : quelques conseils pour vous rendre l’été plus agréable

Découvrir l'article

Environnement, Santé, Société

Bretagne : le niveau des nappes phréatiques “modérément haut”

Découvrir l'article

Economie

Après l’électricité, les aliments, l’énergie…voici que les factures d’eau vont augmenter

Découvrir l'article

Le Mag', Santé

Santé. De l’intérêt de (bien) boire de l’eau chaude

Découvrir l'article

Environnement

De la source au robinet, quelle eau boit-on dans le bassin rennais ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Santé. Ce manque de sommeil qui pourrait vous jouer de (très) vilains tours…

Découvrir l'article

A La Une, Environnement, Santé

Santé. Microplastiques : 78 % des bouteilles d’eau contaminées en France ? [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍