Moral des Français au plus bas : les consultations de psychologue bientôt remboursées ?

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Covid-19, confinement, commerces fermés… c’est un fait : les Français n’ont pas le moral et la situation ne va pas en s’arrangeant comme le montrent de récentes études. À tel point que plusieurs organismes de mutuelles et d’assurances souhaitent garantir le remboursement des consultations chez un psychologue.

Le moral de Français de plus en plus sombre

Les enquêtes d’opinion s’enchaînent en France et parviennent toutes aux mêmes conclusions. Le moral de la population est en berne et atteint même des niveaux inquiétants. Un sondage réalisé par BVA les 17 et 18 mars derniers révélait ainsi que le moral des Français était encore plus bas qu’en novembre dernier, lors du deuxième confinement.

La note moyenne donnée par les interrogés pour décrire leur état d’esprit était de 5,7/10, soit la plus mauvaise note depuis le début de la pandémie en mars 2020, reflétant un moral moins bon même que lors du premier confinement, où la note la plus basse enregistrée par BVA était de 5,9.

Dans le détail, 60 % des Français (+4 depuis novembre) donnent ainsi une note comprise entre 0 et 6 pour qualifier leur moral, notamment les femmes (67 % contre 51 % des hommes), les 35-49 ans (64 %) et les cadres (68 %).

Le 16 mars, les résultats d’un autre sondage, mené cette fois-ci par l’Ifop, livraient des informations similaires, un an après le début du premier confinement. 78% ont exprimé un sentiment de lassitude, 74% un sentiment d’impuissance et 74% un sentiment de frustration face à la situation subie depuis 12 mois. L’enquête d’opinion rapporte également que 30% des sondés ont qualifié leur moral actuel de « mauvais ». Une proportion qui n’était « que » de 16 % avant le premier confinement et de 20 % durant ce premier confinement.

Source : sondage Ifop pour Aladom

Une situation qui a des impacts sur le plan psychologique avec 47 % des Français estimant que leur vie est difficilement supportable. 10 % la jugeant même très difficilement supportable.

Moral
Source : sondage Ifop pour Aladom

Les consultations chez un psychologue remboursées sur prescription médicale ?

Dans ce contexte général rendu très difficile, va-t-on voir les visites chez les psychologues se multiplier ? Lundi 22 mars, les fédérations de mutuelles, assurances santé et institutions de prévoyance ont annoncé la prise en charge de plusieurs consultations de psychologues par an, sur prescription médicale et « dans la limite de 60 euros par séance ». La Mutualité française a précisé dans un communiqué qu’un « minimum de quatre séances par année pourra être pris en charge ».

Chez les assureurs, l’engagement a été pris de rembourser « jusqu’à quatre consultations » par an, a précisé la Fédération française de l’assurance (FFA). Les institutions de prévoyance (CTIP), spécialisées dans les contrats d’entreprises, promettent également de « renforcer leur dispositif de prise en charge des consultations de psychologues ».

Il reste cependant à convaincre les syndicats de médecins et de psychologues avant que cette initiative de remboursement puisse entrer en vigueur. Des discussions devraient avoir lieu entre ces syndicats et les trois fédérations.

Une annonce faisant écho à l’actualité politique puisqu’une réunion de ministres portant « sur la santé mentale » était organisée à Matignon le même jour.

C’est d’ailleurs à la suite de cette réunion que le Premier ministre Jean Castex a inauguré la nouvelle campagne de communication concernant les règles sanitaires avec le slogan « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ». Un message que n’a que très peu apprécié une partie des Français, y voyant là une marque d’infantilisation supplémentaire de la part de l’exécutif. Une communication qui aura bien du mal à leur remonter le moral…

Crédit photo : Pixabay (Pixabay Licence/geralt) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Loudéac. Du rap, des Roumains, des Mahorais… et un climat d’insécurité.

Certains habitants de Loudéac ne se sentent plus en sécurité du fait d'incidents à répétition dans la petite ville...

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la...

Articles liés

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1, a jeté un pavé dans...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il explique ci-dessous les vraies raisons...

Santé mentale des enfants en période de confinement : le logement et la situation sociale de la famille décisifs

Le premier confinement du printemps 2020 aura été dur à vivre pour certains. Une étude détaille l'impact de cette situation inédite sur la santé...

Santé. Une étude révèle l’existence de plus de 500 gènes communs à l’anxiété et à la dépression

De nouveaux travaux scientifiques viennent de permettre l'identification de plus de 500 gènes qui influencent à la fois la dépression et l'anxiété, confirmant ainsi...