Romain Guérin : « Missel du Rebelle se veut être le livre de chevet des esprits français non-reniés et non-alignés » [Interview]

A LA UNE

Un artiste attachant, et insolent, s’est implanté sur la terre de ses ancêtres, en Bretagne, il y a peu. Romain Guérin, c’est son nom, est à la foi écrivain, chanteur. Il vient de publier un Missel du Rebelle, en auto édition, qui devrait plaire à ceux qui apprécient le piquant, la réflexion, et les pensées qui sortent du champ politiquement correct.

Extraits :

« De plus en plus d’hommes ont recours à la chirurgie esthétique pour se faire agrandir le sexe. Je conserve une certaine méfiance pour ce genre de pratique mais enfin… si cela peut réduire le nombre d’électeurs socialistes. » 

«  Défiez-vous de ces progressistes qui veulent imposer les droits de l’homme à la Chine, alors qu’ils sont incapables de faire respecter le code de la route à Barbès. » 

«  Les fleurs sont le sourire que la matière fait à l’esprit. » 

« L’homme de goût et d’esprit fuit la foule, la chaleur et le bruit. » 

Nous avons interrogé l’artiste, pour mieux le découvrir.

Pour commander son Missel, ses autres ouvrages ou ses CD, c’est ici

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Romain Guérin : Je suis un écrivain et chanteur français. Je suis né en 1984 (année orwellienne), et j’ai passé mon enfance à Mâcon, une petite ville de Bourgogne nichée entre le Beaujolais et la Bresse. J’ai fait des études de philosophie, beaucoup de petits boulots et j’ai eu l’occasion d’habiter plusieurs grandes villes notamment Lyon, Grenoble, Toulon et Paris : autant dire que j’ai un doctorat en grand remplacement. Je me suis auto-remigré en Bretagne, terre de mes ancêtres, il y a un peu plus d’un an.

Breizh-info.com : Vous sortez Missel du Rebelle, parlez nous de ce projet, de ce livre ?

Romain Guérin : Missel du Rebelle est un recueil de pensées et d’aphorismes qui se veut être le livre de chevet des esprits français non-reniés et non-alignés. Mes lectures philosophiques m’ont appris que la vérité est une femme pudibonde qui ne se déshabille jamais, mais qui se dévoile parfois par petite touche. En d’autres termes, pour avoir une petite idée de ce qu’est l’homme et le monde, je crois plus aux proverbes qu’aux grands systèmes, je préfère les adages paysans aux théories de bibliothèques. Adolescent migraineux et hyper-actif, ce sont les moralistes français comme La Bruyère, Chamfort, Vauvenargues, Rivarol ou La Rochefoucauld qui m’ont fait entrer dans le monde des lettres. Les « Pensées » du divin Blaise Pascal a été le premier livre que j’ai lu de ma propre initiative, depuis, j’en garde toujours un exemplaire près de moi. Pour vous mettre l’eau à la bouche, deux extraits du Missel pris au hasard :

Suppression du mot race de la constitution. On peut aussi effacer les mots « escroc », « traître » et « obèse » du dictionnaire si on veut, la composition de l’Assemblée nationale et du Sénat ne changera pas pour autant.

Offrez le don de la parole aux poubelles et vous les entendrez tous les matins traiter les éboueurs de fasciste.

Breizh-info.com : Parallèlement à vos écrits, vous vous affichez également comme un fervent soutien d’Eric Zemmour. Pour quelles raisons ?

Romain Guérin : Soutien oui. Fervent non. D’abord, parce que la ferveur est une émotion que mon âme n’aime pas et ne connaît pas, et ensuite, parce que mon soutien pour Eric Zemmour n’a rien d’une fièvre aveugle et irrationnelle, tout au contraire : il est lucide et réaliste. Pour moi, la politique ce sont les moyens d’administration mis en œuvre pour la conservation et la prospérité d’un peuple déterminé. Le reste, les idéologies, ne sont que des rêves de pucelles aux scénario écrits par des bourreaux. Les propositions d’Eric Zemmour vont-elles dans le sens de la préservation des intérêts des autochtones gaulois ? Par leur agressivité crasse et leur haine imbécile, les allogènes physiques et mentaux ont déjà répondu positivement à la question. Ce que j’apprécie aussi chez Eric Zemmour, c’est justement qu’il ne soit pas un homme politique usé par les pesanteurs des partis : c’est un jeune coq dans une vieille cour de chapons.

Breizh-info.com : Vous avez rédigé d’autres ouvrages, je pense au Journal d’Anne-France notamment. Le titre était provocateur… mais qu’est ce qui vous a poussé à écrire ce livre ?

Romain Guérin : L’amour de la France et l’horreur du spectacle de sa disparition. Sorti du néant avec la rage du pamphlet, je l’ai écrit comme un roman et conçu comme un objet de culte.

Breizh-info.com : Une autre de vos passions, que vous partagez avec votre ami Christoff Bzh, est la chanson. La musique. Quels sont les groupes ou artistes qui vous y ont amené et aujourd’hui.

Romain Guérin : La rencontre avec Christoff m’a permis de sortir des cartons des chansons que j’avais destinées à la poussière du grenier, là où l’on entrepose nos souvenirs encombrants avec toutes les panoplies de nos destins manqués. Mes goûts musicaux ont évolué avec le temps, et le besoin d’écouter de la musique s’est amenuisé avec l’âge. À la puberté, j’ai baigné dans le hard/grunge/pop/rock (Nirvana, Led Zeppelin, The Cranberries, Noir Désir, Stereophonics, Cakes, The Offspring, Jeff Buckley, etc.) et en vieillissant j’ai élargi ma sphère d’écoute à tous les styles, à la recherche éperdue de ce que j’aime plus que tout dans la musique : la mélodie. Ceux qui auront la curiosité d’écouter mon premier album « Fugues » pourront s’en rendre compte.

Breizh-info.com : Quelles sont vos prochaines actualités à venir ?

Romain Guérin : Je vais assurer la promotion de Missel du Rebelle, un nouveau site web est en préparation et je travaille sur mon deuxième album « Nuits françaises ».

Breizh-info.com : Le mot de la fin pour les lecteurs ?

Romain Guérin : « Il y a assez de lumière pour ceux qui ne désirent que de voir et assez d’obscurité pour ceux qui ont une disposition contraire. » Blaise Pascal

Bevet Breizh !

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

Articles liés