Playmobil et la mythologie grecque

Quels jouets demander à Noël ? La marque allemande Playmobil a sorti une nouvelle collection sur la mythologie grecque. En projetant son imaginaire dans le jeu, l’enfant dès son plus jeune âge peut ainsi créer des aventures dans le cadre de la Grèce antique.

Malgré son nom d’origine anglaise (« play » et « mobil »), cette marque de jouets allemande est ancrée dans la campagne bavaroise. Depuis son origine, elle a mis l’accent sur la transmission de l’Histoire. En 1974, trois thèmes sont proposés : la vie de chantier, les indiens et les chevaliers. L’année 1975 est marquée par l’arrivée des cow-boys et des soldats Nordistes de la guerre de Sécession. En 1977 apparait une nouvelle collection de chevaliers avec un grand château et une multitude de maisons médiévales. En 1978 est créé un nouveau thème : les pirates. Le bateau pirate reste, aujourd’hui encore, l’un des grands succès de la marque. En 1994, la collection western s’enrichit d’une gamme consacrée à la guerre de Sécession : on se souvient de la cavalerie des soldats Sudistes arborant le célèbre drapeau confédéré. A partir de 2002 sont enfin produits de nouveaux thèmes historiques : les vikings (camp, drakkar, bélier…) en 2002, l’arche de Noé en 2003, les barbares (camp, catapulte, tour d’assaut, char…) en 2005, les romains (Colisée avec gladiateurs, galère romaine, tour d’assaut, catapulte, char…) en 2006, des soldats gaulois en 2007, l’Egypte ancienne (pyramide, sphinx, temple, tombe, char, navire…) en 2008, la Préhistoire en 2012…

Contrairement à la plupart des autres marques, Playmobil ne passe pas sous silence les racines chrétiennes. On note, en 2000, un nouveau thème religieux : les rois mages et la nativité (avec Jésus, Marie, Joseph). De 2004 à 2006, une collection à tête de lapin est conçue pour commémorer la fête de Pâques (dont le lapin est le symbole en Allemagne). Playmobil a également créé une église (2008) et une figurine de Saint Martin.

La marque Playmobil propose ainsi, pour la première fois, une collection sur l’Antiquité grecque. Dès 2016, on trouve exclusivement en Grèce le thème “Mythologie grecque” avec des figurines d’Athéna et de Zeus, vendues notamment au musée de l’Acropole. En septembre 2020, cette nouvelle collection sur la mythologie grecque est sortie dans les autres pays.

La boîte principale représente l’Olympe. Elle contient Zeus, roi des dieux, avec ses attributs le sceptre et la foudre, ainsi qu’un aigle. Assis sur son trône en or, sous le cheval ailé Pégase, Zeus donne des instructions à Dionysos pour accueillir les autres dieux grecs.

Des boîtes individuelles permettent en effet de compléter le panthéon :  Athéna déesse de la Sagesse et de la Guerre (avec un casque doré, un bouclier et une lance, une chouette et un serpent), Hestia déesse du feu sacré (avec un foyer, un feu et une amphore dorée), Héra l’épouse de Zeus (avec une couronne et un sceptre et ses attributs le paon et une grenade), Apollon dieu des arts et de la lumière (avec une flèche et un arc, une lyre dorée et un foyer doré), Héphaïstos dieu du feu et de la forge (avec un marteau, une enclume, des outils et un bouclier), Aphrodite déesse de l’amour avec ses attributs (le collier d’or, la rose et le cygne), Poséidon dieu de la mer (avec une couronne d’or et un trident), Déméter déesse de la fertilité de la terre (avec une faucille dorée, une gerbe d’épis de blé, des fruits et un agneau), Artémis déesse de la nature sauvage et de la chasse (avec une flèche et un arc, ainsi que la biche de Cérynie), Hermès dieu protecteur des voyageurs (avec une couronne dorée ailée, des sandales ailées, son attribut le caducée et deux colombes) et Arès dieu de la Guerre (avec une épée, un casque, un bouclier, une lance et un chien noir). Chaque divinité est accompagnée d’une petite fiche de présentation, d’un autel avec son nom en grec et d’accessoires permettant de l’identifier.

L’Iliade a inspiré une boîte représentant Achille sur son char, accompagné de Patrocle. Rappelons que Patrocle sera tué par le prince troyen Hector, ce dernier le confondant avec Achille. Achille, fou de rage et de chagrin, tuera Hector puis le traînera avec son char le long des remparts de Troie. On notera que la présentation du site Playmobil ne fait aucune référence à l’homosexualité supposée par certains : « Les amis Achille et Patrocle combattent ensemble durant de nombreuses années pour gagner la guerre contre Troie. Les deux hommes sont des amis d’enfance et se tiennent toujours côte à côte au combat. Un jour, Patrocle décide de porter l’armure d’Achille et part seul au combat. Hector, Prince de Troie, le confond avec Achille et le tue. Achille, désespéré par la mort de son ami, entreprend alors de le venger et de tuer Hector. Le coffret comprend deux personnages : Achille et Patrocle avec un casque, une épée et une armure ainsi qu’un char de combat avec deux chevaux et de nombreux autres accessoires ».

Deux boîtes concernent l’Odyssée : Ulysse combattant le cyclope Polyphème, puis arrivant en radeau sur l’île de Circé. Il est fait allusion aux pouvoirs de la sorcière et au sort qu’elle réserve aux membres de l’équipage d’Ulysse : elle les drogue et les transforme en porcs !

 

Une boîte est dédiée aux Argonautes, parmi lesquels Atalante, Orphée, Héraclès et Jason. Le vaisseau Argo est équipé d’une baliste.

Une autre boîte consacrée à Héraclès présente sept de ses douze travaux. Il est ainsi représenté, avec sa léontée (la peau du lion de Némée transformée en vêtement par le héros), face aux nombreux monstres : l’Hydre de Lerne, les oiseaux de Stymphale, la biche de Cérynie, les bœufs de Géryon, le sanglier d’Erymanthe et le lion de Némée.

Enfin, une boîte représente l’architecte Dédale et son fils Icare, s’échappant du Labyrinthe à l’aide des ailes qu’ils ont eux-mêmes fabriquées. Alors qu’Icare s’approche du soleil, la cire qui permet de maintenir ses ailes fond et il tombe alors dans la mer. Il n’y a pas de meilleur récit pour apprendre les risques de l’Hybris aux enfants.

Toute la question reste de savoir si cette collection intéressa davantage les garçons, les filles… ou leurs parents !

La collection La mythologie grecque est disponible sur le site playmobil.fr

Kristol Séhec

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. bientot les hordes de soliman le magnifique ? étonnant que ça ne soit pas déjà fait, des figurines non genrées plutot androgynes aussi ?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !