Voile. Brest accueillera le Tour du Monde Ultim en solitaire en 2023

Réunis au Salon Nautic de Paris le mardi 7 décembre, Brest métropole et ses partenaires ont annoncé la tenue à Brest de la prochaine grande course des géants des mers, les Ultims. Le Tour du Monde Ultim en solitaire devrait s’élancer de Brest en 2023.

Bordée par une rade exceptionnelle de 18 000 hectares, Brest est le port de départ et d’arrivée idéal des grands records à la voile. Les précurseurs comme Olivier de Kersauson ont ouvert la voie à la fin des années 1980. Depuis, tous les chasseurs de record viennent s’amarrer à Brest. En solitaire, en équipage, en monocoques ou en multicoques…

À ce jour, 26 records ont été établis à Brest, les derniers ayant été réalisés par les skippers Thomas Coville puis François Gabart. Les grandes histoires du sport nautique s’écrivent ici, et une nouvelle page de cette épopée s’apprête à s’ouvrir, de nouveau, à Brest.

Le Tour du Monde Ultim en solitaire, à Brest en 2023

Le Tour du Monde Ultim est la prochaine grande aventure au départ de Brest. En compagnie des représentants de la Région Bretagne, du Département du Finistère, du Télégramme, François Cuillandre, maire de Brest et Brest métropole a dévoilé les premières informations sur cette nouvelle course qui devrait partir de Brest en 2023.

Le choix de Brest s’est fait comme une évidence et il est l’engagement fort de tout un territoire envers les marins, le grand large et les défis technologiques les plus avancés. Dès les ébauches de réflexion autour de l’idée de faire naître « LA course » attendue par tous les passionnés de navigation, d’innovation et de défi humain, c’est tout naturellement vers la ville française la plus occidentale que chacun s’était tourné, trouvant sur place un appui et la volonté manifeste de faire partie de cette belle aventure.

François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole : « C’est une annonce importante pour la Bretagne, pour notre territoire et pour le sport en général. Nous sommes très fiers de recevoir à Brest le départ de cette nouvelle grande aventure de la course autour du monde. C’est un privilège bien sûr pour notre territoire, mais c’est surtout le résultat d’une ambition et d’un travail de longue haleine pour faire de Brest, et de sa rade, la plus belle du monde, une place forte du nautisme et du sport.
Nous avons tous hâte de voir s’élancer du port de Brest ces géants des mers que sont les Ultims, avec les meilleurs skippers du monde à leurs bords. Je ne doute pas que le public répondra présent, et que cet évènement deviendra une belle fête populaire. »

En 2023, ils devraient être six solitaires, à la barre de leurs multicoques géants des mers, à quitter Brest et sa célèbre rade pour une boucle océanique qui prendra des allures de régate planétaire, avant de mieux revenir dans les eaux de la mer d’Iroise.

Une épreuve attendue de longue date, portée par OC Sport Pen Duick, déjà organisateur de The Transat CIC au départ du port finistérien en 2020 et 2024, et l’ensemble des acteurs et armateurs des grands trimarans océaniques de 32 mètres, ce rassemblement de professionnels réuni autour de ces incroyables machines à défier les lois de la navigation… et de la lévitation.

Si la date de départ de ce Tour du Monde Ultim en solitaire n’est pas encore fermement arrêtée, une chose est sûre, institutionnels, marins et organisateurs ont d’ores et déjà le regard tourné vers 2023.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS