Loire-Atlantique. En 2020, il y a eu plus de prénoms arabo-musulmans que de prénoms bretons attribués par les parents de nouveaux-nés [+ étude nationale]

La réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne, une question d’actualité depuis de nombreuses décennies. Sauf que la population qui constitue ce département change, comme le montre l’étude de la liste des prénoms donnés en France depuis 1900, afin d’établir celle des prénoms arabo-musulmans et en suivre l’évolution.

Et l’on découvre qu’en 2020, alors que 5,29% des naissances en Loire-Atlantique se voyaient donner un prénom breton, 7,28% se voyaient attribuer un prénom musulman.

La méthode employée par le site heure-priere.com pour la confection des listes des prénoms utilisés pour les besoins de cette étude est détaillée en fin d’article. Il est le fruit d’un gros travail réalisé par les animateurs de ce média. A compléter avec l’étude réalisée par Fdesouche sur la même question (voir ci-dessous)

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

7,28% de prénoms arabo-musulmans en Loire-Atlantique, et ailleurs en Bretagne ?

En 2020, outre les 7,28% de prénoms arabo-musulmans en Loire-Atlantique, on recense 4,09% en Côtes d’Armor (7,70% de prénoms bretons), 3,52% dans le Finistère (9% de prénoms bretons), 6,03% en Ille-et-Vilaine (6,8% de prénoms bretons) et enfin, 3,82% en Morbihan (contre 8,19% de prénoms bretons).

Sur plus d’un siècle, l’évolution concernant la liste des prénoms bretons (liste à télécharger ici) établie par l’Ofis ar Brezhoneg est significative de plusieurs changements d’époque au niveau national : 2,44% de prénoms bretons en France en 1900 (contre 79,21% de prénoms français), 1,14% en 1950 au lendemain de la Seconde guerre mondiale (91,75% de prénoms français), 1,64% en 1993 (57,79% de prénoms français) pour enfin 3,70% en 2020 (et 21,73% de prénoms français).

En Bretagne administrative, nous sommes autour, aujourd’hui, de 7% de prénoms bretons attribués.

France : 11,7% de nouveau-nés ont reçu un prénom arabo-musulman en 2020

Le nombre de prénoms « arabo-musulmans » a progressé depuis 1960 (2,24%), et représente aujourd’hui 11,74% des prénoms attribués en France.

Ce sont 83 703 prénoms arabo-musulmans qui ont été attribués parmi les 713 273 prénoms recensés en 2020 en France.

L’exploitation et l’analyse des données, font apparaitre une baisse sur trois années consécutives, de la fréquence d’attribution des prénoms arabo-musulmans : 12,10% en 2017,  12,03% en 2018, 11,95% en 2019, et 11,74% pour 2020. En nombre, on est passé de 90 317 prénoms arabo-musulmans attribués en 2017 à 83 703 prénoms en 2020, soit une baisse de 7% sur les trois dernières années.

A noter également que les garçons portent 3 fois plus de prénoms à consonance arabo-musulmane que les filles.

Source et méthodes

La présente étude sur les prénoms arabo-musulmans en France, vise à décrire et analyser les trajectoires et évolutions des choix des prénoms donnés aux nouveau-nés en France, depuis 1900 à 2020. Elle a interrogé les données publiées par l’Insee.

Pour rappel l’Insee ne comptabilise pas les prénoms donnés moins de 3 fois sur l’année (c’est valable sur le national et au niveau d’un département) comme expliqué ici.

Attribuer la qualification d’ « arabo-musulman » à un prénom est une entreprise risquée et difficile si l’on veut être objectif. Cette difficulté est d’autant plus grande lorsqu’il s’agit d’une période relativement longue (120 ans), où un prénom arabo-musulman à une période donnée peut ne plus sonner comme arabe ou musulman cinquante ans plus tard. Il demeure qu’une telle démarche peut être tentée si certaines précautions méthodologiques sont clairement énoncées et où l’aléa des résultats n’est pas ignoré.

Voici ce que nous indiquent les responsables du site heure-priere.com qui ont réalisé l’étude : 

Attribuer la qualification d’ « arabo-musulman » à un prénom est une entreprise risquée et difficile si l’on veut être objectif. Cette difficulté est d’autant plus grande lorsqu’il s’agit d’une période relativement longue (120 ans), où un prénom arabo-musulman à une période donnée peut ne plus sonner comme arabe ou musulman cinquante ans plus tard. Il demeure qu’une telle démarche peut être tentée si certaines précautions méthodologiques sont clairement énoncées et où l’aléa des résultats n’est pas ignoré.

Face au stock des prénoms recensés par l’INSEE (32 011 prénoms), et à cette nécessité de distinguer, parmi eux, ceux que l’on pouvait qualifier de prénoms arabo-musulmans, nous avons défini les axes d’orientation suivants :

Le classement des prénoms

Prénoms français

Les prénoms français sont ceux dont les consonances sont caractéristiques des schèmes linguistiques français. Toutefois, ce ne sont pas nécessairement les prénoms portés par des personnes de nationalité ou d’origine française.

La liste des prénoms français a été récupérée du site de la préfecture du Gard. Nous avons ajouté à cette liste les prénoms composés, quand le premier, ou le second, prénom figure dans ladite liste. Nous avons ajouté également les prénoms tirés du calendrier révolutionnaire.

En dépit de leur origine hébraïque, certains prénoms à l’exemple de SAMUEL, DANIEL, ZACHARIE, JOACHIM, DAVID, ont été maintenus dans la liste des prénoms français.

La liste des prénoms français compte 2.772 prénoms.

Prénoms arabo-musulmans

Face au stock des prénoms recensés par l’INSEE (32 011 prénoms), et à cette nécessité de distinguer, parmi eux, ceux que l’on pouvait qualifier de prénoms arabo-musulmans, nous avons défini les axes d’orientation suivants :

Les prénoms arabo-musulmans, sont ceux circulant dans le monde arabo-musulman (Maghreb et Moyen-Orient) ou de tradition musulmane, y compris leurs déclinaisons turques et perses.

Nous avons parcouru la liste publiée par l’INSEE, pour y repérer les prénoms à consonances arabo-musulmanes (en y incluant les prénoms turcs et perses ), en se basant sur notre culture arabo-musulmane et notre connaissance du monde arabe.

Dans cette liste on trouve les prénoms des prophètes, des compagnons du prophète de l’islam, les noms (attributs) de Dieu et des prénoms tirés du Coran (Tasnime, Basmala …).

Le prénom est ajouté avec toutes ses variations orthographiques, par exemple Mohamed  a 114 prénoms composés (AMINE-MOHAMED, MOHAMED-ALI …) et 23 variantes : MOUHAMMAD, MUHAMMET, MOHAMMAD, MOHAMMED …

Les prénoms désuets comme BARKAHOUM ont été repérés et inclus dans la liste. Dans la culture nord-africaine, ce prénom désigne la femme qui n’enfante que des filles. Barkahoum veut dire « arrêt » et il est attribué pour arrêter le « mauvais sort » et avoir un garçon.

Ce travail de recherche reste, certainement, perfectible et nous sommes ouverts à toute critique et suggestion d’amélioration.

La liste des prénoms arabo-musulmans compte 5.284 prénoms.

Prénoms ambigus

Les prénoms du registre culturel ambigu comme Adam, Adel, Jade, Nadine, Nadia, Myriam ne sont pas comptabilisés dans les prénoms arabo-musulmans. Cependant, les prénoms ambigus quand ils sont orthographiés selon la phonétique arabe sont inclus dans la liste.

Exemple: ISMAËL est exclu, mais ISMAIL qui respecte la prononciation arabe (إسماعيل), figure dans la liste.

Ce choix d’exclusion est motivé par les résultats de l’étude de l’Ined. Les parents donnant des prénoms ambigus témoignent d’une intégration (assimilation) plus importante. Ne pas inclure ces prénoms ambigus concentre l’étude sur la proportion des français et étrangers attachés à la culture arabo-islamique.

Prénoms étrangers

Les prénoms étrangers sont ceux qui ne sont inclus ni dans la liste des prénoms français, ni dans celle des prénoms arabo-musulmans.

Sources et références :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. En 1962:il y avait, en France,400.000 musulmans et 10 mosquées…mais, actuellement les musulmans sont 15 millions ,nous avons plus de 3.000 mosquées et il s’en construit tous les jours! En 1962:les musulmans ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et leur ont volé leurs biens…puis ils ont suivi les  »mécréants », en France, au lieu de RESTER dans  »leur » beau pays  »indépendant »!…Pourquoi???

  2. l’invasion migratoire n’est qu’un sentiment ! mon oeil !
    zemmour prétend que le prénom est une marque d’identité… pourquoi les musulmans préfèrent ils donner des prénoms de chez eux alors?serient ils devenus zemmouriens?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS