Délinquance. Rennes, Brest et Nantes parmi les villes qui déploient le moins de moyens face à l’insécurité en France

Rennes, Brest et Nantes sont parmi les villes qui déploient le moins de moyens face à l’insécurité.

C’est ce qu’on découvre dans le palmarès du Figaro pour les 30 villes les plus peuplées de France.

Rennes, en dernière position, compte ainsi 4,34 policiers municipaux pour 10 000 habitants (à comparer à 19,65 pour 10 000 à Nice, en tête du classement). Nantes est à 4,85 et Brest à 1,83 ASVP (pas de police municipale) pour 10 000 habitants, et avec 11,78 caméras de vidéosurveillance pour 10 000 habitants.

Rennes et Nantes n’ont d’ailleurs pas doté leur police municipale d’armes létales, contrairement aux villes qui figurent en tête du classement.

A noter que cela se passe alors que la délinquance explose dans les trois métropoles bretonnes, entre trafics de drogue dans les quartiers, guerre des gangs, fusillades mais aussi exactions de migrants dans les centre-villes.

Aveuglés par leur idéologie gauchiste, Nathalie Appéré, Johanna Rolland et M. Cuillandre ne semblent pas prendre les mesures nécessaires pour éradiquer cette délinquance.

Méthodologie du Figaro ; 

Méthodologie. Nous avons fait deux classements intermédiaires : le premier sur le ratio par habitant des effectifs de la police municipale / ASVP. Le second sur le ratio des caméras. Pour bâtir le classement général, nous avons calculé la place moyenne obtenue par chaque ville au regard de ces deux tableaux. Nous avons attribué un bonus si la police est équipée d’armes létales, et un autre, moins important, en cas d’armement avec des pistolets à impulsion électrique (1 place et 0,5, respectivement, sur le rang moyen). Pour départager des villes ex aequo, nous avons privilégié celles qui affichent le plus grand ratio de policiers/ASVP par habitant.

Sources. Les chiffres 2020 du nombre de policier municipaux et d’ASVP (agents de sécurité de la voie publique) sont ceux publiés par le ministère de l’Intérieur. Nous avons obtenu le nombre de caméras de vidéoprotection (exclusivement celles sur la voie publique, et pas dans les transports) directement auprès des mairies, sauf pour Lille, qui n’a pas souhaité répondre. Nous avons donc pris des estimations publiées par la presse locale. Les informations sur l’armement de la police proviennent aussi de cette même source.

Police municipale et ASVP : Par souci de clarté, nous avons choisi de grouper les effectifs, mais les policiers municipaux et les ASVP (agents de surveillance de la voie publique) ont des missions bien différentes. Les ASVP sont chargés de verbaliser des infractions au stationnement, au Code de la route ou à la propreté. Les policiers municipaux, eux, ont des attributions plus larges sur la sécurité publique.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. il pourrait y avoir dix fois plus de flics, quand les tribunaux relachent systématiquement les voyous, ne les punisse pas , que croyez vous qu’il advient ?
    il me semble qu’un gamin mis en prison pour un mois lors d’une première arrestation, privé de sa console, de sa télé, de sa maman, ne récidiverait pas ! mais à force d’être seulement blamé, ils se disent qu’ils peuvent aller plus loin, il le font et rien ne se passe, donc…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !