Reportage. Sauver les forts de Saint-Malo

Au large de Saint Malo, les forts bâtis par Vauban sont aujourd’hui entretenus et restaurés par des passionnés et amoureux de ce patrimoine unique.

À la fin du 17e siècle, alors que vient d’éclater la guerre de la ligue d’Augsbourg opposant la France à une grande partie de l’Europe, Louis XIV craint que Saint-Malo, en passe de devenir le premier port du royaume, soit la cible des navires anglais et hollandais. Il confie alors à Vauban le soin de renforcer les remparts de la cité corsaire, et d’imaginer un système de défense côtier.

Vauban décide de fortifier 4 ilots rocheux d’où l’on pourra surveiller les trois passes d’accès à Saint-Malo et empêcher les navires ennemis de venir mouiller à proximité. Quatre forts qui s’inscrivent dans un dispositif défensif plus large qui s’étend du Cap Fréhel à l’ouest, à la Pointe de la Varde à l’est. Vauban nommera l’ingénieur militaire et architecte Siméon de Garrengeau (1647-1741) pour superviser les travaux. La construction du premier, le Fort National, le plus proche de Saint-Malo, débute en 1689. Suivront le fort du Petit Bé, le fort Harbour et celui de la Conchée.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !