Une pétition contre le projet d’Arbre aux Hérons à Nantes

A LA UNE

L’Arbre aux Hérons, projet d’attraction touristique à Nantes, remonte à une quinzaine d’années. Il a longtemps été intouchable. En 2017, une campagne sur Kickstarter a permis de récolter 373 525 euros de dons en vue de sa réalisation. La somme ne représentait qu’une infime partie du budget nécessaire. Mais elle provenait de 5 511 personnes. Le projet comptait donc beaucoup de partisans, dont certains étaient des électeurs ! Sa réalisation devait alors intervenir en 2018.

Puis, de reports en modifications sans oublier les dérapages budgétaires (déjà près de 50 %), le scepticisme s’est installé. Les failles du projet ‑ utilité douteuse, conception bâclée, financement non assuré, conditions juridiques mal bordées… ‑ sont devenues apparentes. Sa légitimité est formellement contestée. Déjà avant les dernières élections municipales, Johanna Rolland avait dû établir un constat de désaccord avec ses alliés écologistes sur ce sujet. Elle retarde d’année en année le moment de la décision définitive. En juillet dernier, Nantes Métropole devait trancher en décembre 2021. À présent, c’est en février 2022…

Motivations diverses, une même conclusion

La maire de Nantes ne pourra plus tergiverser longtemps. Une opposition plus affirmée est en train de se structurer. Une quinzaine d’organisations, d’extrême-gauche pour la plupart (Attac 44, groupe local Europe Écologie–Les Verts, groupe local Génération Écologie, Nantes en commun, Parti animaliste, etc.) ont constitué la plate-forme Stop Arbre aux Hérons. Leurs motivations divergent mais se cumulent : l’Arbre aux Hérons serait une attraction trop chère pour les pauvres, il provoquerait une spéculation foncière, il stimulerait le trafic routier et aérien, sa construction et son fonctionnement coûteraient trop cher, son financement n’est pas assuré, etc. Ce dossier à plus de 52 millions d’euros cumule décidément les inconvénients.

Depuis ce 10 janvier, une pétition est ouverte au public sur le site Change.org afin de réclamer l’abandon du projet. Près de 300 personnes l’ont signée dès les premières 24 heures. Johanna Rolland pourrait avoir autant de mal à imposer l’Arbre aux Hérons qu’à faire élire Anne Hidalgo.

Illustration : copie partielle d’écran du site Stop Arbre aux Hérons
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

1 COMMENTAIRE

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés