En Bretagne administrative, plus de la moitié des jeunes vivent dans une commune rurale

En Bretagne, plus de la moitié des jeunes vivent dans une commune rurale selon une nouvelle étude publiée ce mardi 18 janvier par l’INSEE.

Parmi les 860 900 Bretons de Bretagne administrative âgés de 3 à 24 ans au 1 er janvier 2018, 51,4 % résident dans une commune rurale. Cette proportion, une des plus élevées des régions françaises, diffère toutefois sensiblement suivant l’âge. En particulier, elle diminue fortement à 18 ans lorsque une partie des jeunes ruraux rejoignent l’espace urbain, principalement pour poursuivre leurs études.

Comparés aux jeunes urbains, les jeunes vivant dans l’espace rural sont plus souvent scolarisés en dehors de leur commune de résidence. Ils vivent moins fréquemment dans une famille monoparentale et disposent de logements plus spacieux. Ils poursuivent plus souvent des études en apprentissage et ce, quel que soit le niveau de diplôme déjà obtenu.

Dans les Côtes-d’Armor, deux tiers des jeunes résident dans une commune rurale (66,0 %).

La part des jeunes vivant dans le rural dépend grandement de l’âge

En Bretagne, la part des jeunes vivant dans le rural est la plus élevée à 9 ans (59,2 %). Une partie des familles avec de jeunes enfants choisit de s’installer dans le rural où les logements sont plus grands et moins chers.

À 18 ans, la part des jeunes en milieu rural descend à 39 %. Les jeunes emménagent dans l’urbain pour suivre leurs études ou trouver un premier emploi. 25 % des écoliers, 77 % des collégiens et 94 % des lycéens vivant dans l’espace rural sont scolarisés dans une autre commune que celle de leur résidence. L’apprentissage concerne 11 % des jeunes ruraux et 8 % des jeunes urbains.

Des logements plus spacieux dans le rural

Les jeunes Bretons habitant dans les communes rurales résident dans des logements plus spacieux que ceux vivant dans l’urbain. Par exemple, seuls 10 % d’entre eux n’ont pas de chambre individuelle comparé à 25 % dans l’urbain. Les enfants vivent moins souvent dans une famille monoparentale quand ils habitent dans une commune rurale.

Toute l’étude est disponible ici

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !