Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une légion bretonne aux côtés des forces ukrainiennes ?

Selon nos informations, une “lègion bretonne” serait en projet pour combattre aux côtés des forces ukrainiennes.
L’un d’entre eux, proche des milieux nationalistes bretons, a déjà été accepté après avoir contacté l’ambassade d’Ukraine en France. Son départ pour le front est programmé pour la semaine prochaine.
Selon ce volontaire, d’autres Bretons, parmi eux des nationalistes, sont sur les rangs pour s’engager.
Notons que des nationalistes bretons combattent depuis des années dans le conflit ukrainien mais… dans l’autre camp, celui des séparatistes pro-russes du Donbass. Parmi eux Erwan Castel bien connu en Bretagne pour avoir chanté dans les festoù-noz au sein du groupe Lutuned Bro Dreger.
Il a combattu pendant près de cinq ans aux côtés de pro-russes avant d’être grièvement blessé par une mine.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

0 réponse à “Une légion bretonne aux côtés des forces ukrainiennes ?”

  1. de Poulpiquet dit :

    des “nationalistes bretons” aux côtés d’une division se proclamant ouvertement nazie et servant de mercenaires pour une caste de mondialistes psychopathes ? C’est affligeant ! Heureusement que des
    nationalistes bretons se battent courageusement avec les séparatistes du Donbass.Honneur à eux!
    Padrig

  2. Henri Romeuf dit :

    Ah ah ah ! C’est la meilleure !
    Faisons appel à Patrice Leconte pour un nouvel opus : “Les bronzés jouent à la guerre contre les Russes” !

  3. Henri Romeuf dit :

    “Les bronzés partent en Ukraine”, nouveau film de Patrice Leconte ☺

  4. CREOFF dit :

    La desinformation hallucinante des medias européens et US atteint son but: il y a des jeunes hommes qui décident de mourir pour l’UKRAINE un pays corrompu aux mains des nazis…comme l’Otan est allée prendre le KOSOVO aux Serbes à coup de justes massacres.

    • MILUTIN dit :

      Entièrement d’accord avec vous ! Et n’oublions pas que l’OTAN , donc les États-Unis , appliquent toujours, en adaptant suivant les circonstances , la doctrine de Monroe (1823 ) et ils n’est pas interdit de penser qu’ils sont , pour beaucoup , responsables de cette situation ! L’Europe , pour sa part , est toujours aux ordres du Grand Maître !!!

    • Patrick dit :

      En effet, cela ne peut être que de la désinformation.
      Ceci pour créer, chez les naïfs, un engouement pour aller “défendre” l’Ukraine, mais aussi une première étape pour nous faire croire que la France est en guerre et “souder” les Français derrière Macron.
      D’ailleurs, Christian Barbier vient de nous sortir qu’on devrait annuler les présidentielles à cause de la guerre. La France n’est pas en guerre, mais la manipulation est en train de nous faire croire que nous le sommes.

  5. Richardais dit :

    Que l’accusation disqualifiante de “nazisme” puisse encore faire recette auprès des gogos est proprement hallucinant. La kremlinophilie délirante, souvent assortie de prébendes il est vrai, frappe une bonne partie de la droite française, qui compense ainsi ses frustrations personnelles et politiques. Poutine, l’ancien fonctionnaire du KGB qui reprend à son compte l’habituel impérialisme moscovite, doit bien rire. La reconstitution de l’ex-URSS et du défunt empire russe est son but essentiel. En fait, comme en accord secret avec les USA, le résultat est de prolonger la vassalisation de l’Europe inaugurée en 1918 et confirmée en 1945. Merci Moscou.

  6. Ubersender dit :

    Comme il est curieux de constater que les médias français, qui voient et dénoncent “l’extrême droite” partout où les gens manifestent en France (mais pas que, cf Ottawa) alors qu’elle n’y est pas ou très marginale, ne la voient pas en Ukraine où elle est présente partout et où elle assume au grand jour ses velléités fascistes et nazies : brigades Azov et Aidar, Pravyi Sector ( Secteur Droit) dont le fondateur, Dmytro Yarosch, vient d’être promu conseiller du chef d’Etat Major ukrainien. Que font Médiapart et Darmanin qui coopèrent habituellement sur le sujet ?

  7. Dagobert dit :

    Les fachos bretons volent au secours des nazis ukrainiens .On vit une époque formidable !

  8. François BLANC dit :

    l’idéologie woke dégénère une partie des ukrainiens de l’ouest et les identitaires se trouvent plutôt à l’Est
    donc ceux qui veulent combattre pour l’ouest sont forcément des gauchistes

  9. Sviaty dit :

    Les réseaux du Kremlin ont toujours été très actifs en France et en Occident, comme au temps béni de l’Union soviétique. Sur le terrain la technique est simple et bien rodée : 1) on répond à un appel du peuple frère ; 2) on envahit ; 3) on anéantit toute opposition ; 4) un gouvernement autoproclamé demande l’adhésion à l’Union. 5) L’argument du fascisme, lancé par Dimitrov en 1935 pour annihiler les ennemis des Bolcheviques (et singulièrement les intellectuels genre Malraux et qui fonctionnera encore admirablement avec Sartre et les Lettres françaises), est invoqué devant les instances internationales. C’était déjà la même chanson pour Prague : “Dubcek a autorisé la création du Club 421, un centre fasciste”. (On ne voit d’ailleurs pas pourquoi il serait interdit de se réclamer de la “Droite” ou de quelque socialisme national, sauf si l’on se réfère au procès de Nuremberg bien sûr.) La ficelle de Mr Poutine est aussi grosse que les mensonges russes depuis deux siècles. Ce qui ne signifie pas que l’Otan soit un parangon de vertu.
    Heureusement que les Ukrainiens accueillent leurs libérateurs avec enthousiasme,
    Ce qui compte, c’est de peser pour que l’issue de l’invasion du Grand Frère ne se termine pas au détriment du peuple ukrainien. Face à une invasion militaire, il n’y a pas trente-six façons de peser et de ne pas agir en collaborateur.

    • swz dit :

      Depuis quand l’Etat ukrainien existe?

      • Reynier dit :

        Avec ou sans Etat, le peuple, narod, existe.
        Certes, l’Etat est la raison suprême de beaucoup, notamment du Français moyen et de son administration, son idéal de nation fabriquée (Robespierre, Gambetta, Debré, Castex et leurs semblables). C’est ce qui fait enrager les souverainistes parisiens et autres fransquillons, qui méprisent les peuples réels.
        L’histoire de l’Ukraine a quelques siècles de plus que celle de la Moscovie. Mais ce n’est pas le critère déterminant (après tout, bien des Etats nouveaux sont apparus depuis 1950, surtout dans feue l’URSS et dans les empires ex-coloniaux, dont le français).

  10. Marot dit :

    Vive la grande Union Soviétique ! A bas les fachos ! Mort aux Nazis !
    Il est réjouissant de voir les antifas de droite et de gauche s’empêtrer dans leurs slogans débiles. Merci aux Poutin’s Boys pour le spectacle.

  11. Pléhédel G. dit :

    Je ne vois pas pourquoi des Bretons, ou autres, n’auraient pas le droit de s’engager pour l’indépendance de l’Ukraine, ou de tout autre peuple, même sous les injures et les procès d’intention.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

International

Eric Dénécé : « Les Français sont victimes de la propagande ukrainienne » [Interview]

Découvrir l'article

International

La Russie dresse son bilan diplomatique pour l’année 2023 et évoque les perspectives en 2024

Découvrir l'article

International

Le sort de l’Ukraine est-il scellé ?

Découvrir l'article

International

Les agriculteurs des pays de Visegrad appellent à une action commune sur les importations ukrainiennes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

L’Allemagne nationale-socialiste et l’Ukraine. Retour en bibliothèque (2)

Découvrir l'article

International

Les routiers polonais demandent la fin de l’accord UE-Ukraine

Découvrir l'article

Immigration

Une diplomate ukrainienne arrêtée pour aide à l’immigration illégale vers l’UE

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International

Ukraine, Russie…Retour en bibliothèque

Découvrir l'article

International

Manuel Veiga Aldemira : « La technologie donne une seconde vie à de nombreux Ukrainiens, certains soldats sont même retournés au front »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍