Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Invasion migratoire en Espagne. Entrées massives et violentes de migrants clandestins à Melilla

Alors que l‘attention de l’opinion publique est focalisée sur la guerre en Ukraine, les passages clandestins d’Africains en Europe sont de plus en plus nombreux. L’entrée en force massive de migrants dans l’enclave espagnole de Melilla, mercredi 2 et jeudi 3 mars, en est une illustration spectaculaire.

Melilla est avec Ceuta l’un des deux territoires espagnols au nord du Maroc. Sa situation géographique l’expose à de fréquentes tentatives d’entrées illégales. Celles qui ont eu lieu les 2 et 3 mars 2022 se distinguent par leur ampleur et leur violence.

Une tentative de passage massive

Mercredi 2 mars, vers 9h30, près de 2 500 migrants originaires d’Afrique subsaharienne ont selon la préfecture de Melilla, essayé de passer clandestinement la frontière entre le Maroc et le territoire espagnol de Melilla, entre Farhana et le Barrio Chino.

Cette tentative en partie réussie constitue l’une des plus importantes depuis l’année 2018. Selon la représentante locale du gouvernement, Sabrino Moh, les caméras de surveillance ont détecté ce jour-là des tentatives d’intrusion en plusieurs points de la clôture frontalière. L’intervention des forces de sécurité et de la police nationale a permis d’empêcher l’entrée dans l’enclave espagnole de la grande majorité des migrants. Néanmoins, près de 500 d’entre eux ont réussir à passer la frontière.

« Grande violence »des migrants selon les autorités espagnoles

Les autorités locales ont selon le journal El Faro de Melilla souligné « la grande violence » des migrants qui ont utilisé des crochets, des bâtons et des tournevis et qui ont lancé des pierres. Cela a freiné l’intervention des forces de sécurité marocaines également dépêchées sur place.

A la suite des altercations, 25 gardes civils et 2 policiers ont dû recevoir des soins médicaux selon les autorités espagnoles. L’Association marocaine des droits de l’Homme aurait pour sa part signalé une trentaine de migrants blessés lors de cette opération groupée.

L’analyse de communications sur des groupes WhatsApp amenait le journaliste du média espagnol La Gaceta de la Iberosfera Ruben Pulido à annoncer le soir du 2 mars de futurs assauts à la frontière de Melilla. Cette prédiction s’est effectivement réalisée : le jeudi 3 mars, vers 7 heures du matin, près de 1 000 clandestins ont de nouveau tenté de franchir la frontière espagnole, une tentative réussie pour près de 300 d’entre eux. Ils se sont dirigés ensuite vers le centre temporaire d’hébergement de migrants de Melilla. Une nouvelle fois, les violences ont fait des blessés, une dizaine, parmi les forces de l’ordre.

L’Association unifiée des garde civils espagnols a souligné à cette occasion « l’agressivité croissante des personnes qui essaient d’entrer en Espagne à travers la zone frontalière ». Elle demande instamment l’augmentation des effectifs présents sur la zone ainsi que l’installation de caméras de détection de mouvements et la dotation en véhicules adaptés au relief du secteur frontalier. L’AUGC souligne également que la frontière n’est pas clôturée en continu, ce qui rend plus difficile sa surveillance.

L’Espagne en ligne de mire

En septembre 2021, le média espagnol La Gaceta de la Iberosfera soulignait que depuis que les garde-côtes libyens ont renforcé les contrôles et les interceptions de bateaux clandestins, les passeurs ont diversifié leurs itinéraires de passage. Ils organisent plus fréquemment des passages à partir de la Tunisie vers l’ile italienne de Lampedusa. Il peut s’agir également de tentatives de gagner l’Europe par l’Espagne, avec comme points d’arrivées les enclaves espagnoles de Ceuta et de Melilla, les Canaries et la côte sud de l’Espagne.

Ruben Pulido évalue à près de 150 le nombre de personnes organisant l’itinéraire des migrants de Libye via l’Algérie et le Maroc vers l’Espagne. Comme les événements du 3 mars l’ont montré, les migrants subsahariens peuvent également partir de leur pays d’origine, comme le Niger, et traverser le Maroc afin de tenter de gagner Melilla.

Des arrivées clandestines en Espagne de plus en plus nombreuses

Les arrivées clandestines en Espagne ne font qu’augmenter depuis 2019. Le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU en recensait 32 510 cette année-là. Elles étaient au nombre de 43 190 en 2021. Et la tendance en ce début d’année 2022 est encore à la hausse.

La situation dans l’archipel des Canaries est plus particulièrement préoccupante: les centres d’hébergement qui accueillent près de 2 700 « mineurs isolés » arrivent à saturation. Les jeunes migrants qui ne manqueront pas d’arriver prochainement sur l’archipel pourraient être amenés à dormir dans les commissariats, selon la directrice de la protection de l’enfance des Canaries.

Avec le rétablissement du trafic aérien, le gouvernement espagnol a en particulier annoncé son souhait de reprendre les éloignements par voie aérienne des Marocains en situation irrégulière présents sur le territoire. Ceux-ci ont en effet été suspendus depuis avril 2021.

Face à la gravité de la situation, le parti espagnol conservateur Vox demande le déploiement de l’armée à la frontière sud du pays, afin de freiner « l’invasion migratoire ». Mais il y a peu de chances, voire aucune, que le gouvernement socialiste espagnol, qui a récemment facilité l’obtention de titres de séjour pour les jeunes migrants à leur majorité, accède à cette demande.

Paul Tormenen

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

0 réponse à “Invasion migratoire en Espagne. Entrées massives et violentes de migrants clandestins à Melilla”

  1. alienor dit :

    que de bienveillance sur cette photo ! on voit l’envie de s’intégrer de ces charmants garçons !

  2. Gillic dit :

    Il m’ a l’air bien gras le pendu au premier plan !!!!

  3. patphil dit :

    pauvres bougres, avec l’afflux de réfugiés ukrainiens, ces pauvres migrants ne seront plus logés et nourris avec soin

  4. Raymond Bridoul dit :

    Les Resto du Coeur vont pouvoir embaucher des livreurs. Déjà dans toutes les communes de France, des fourgons spécialement affrêtés livrent les victuailles. Il suffit de s’inscrire en Mairie et de se rendre sur la place du village avec un gros sac à provision à chaque passage des bons samaritains. Comme dit l’autre, ce n’est plus la peine d’aller bosser tous les matins, ça te tombe tout cuit à domicile et tu peux rester au plumard jusqu’au passage du livreur !.. Elle n’est pas belle la Vie ?

  5. Yvette Prétet dit :

    Des migrants africains, accueillis en Biélorussie, tentent de se faire passer pour des réfugiés ukrainiens afin d’entrer en Europe! …Les musulmans ont voulu être ”indépendants”…maintenant ils doivent RESTER dans ”leur” pays et se débrouiller (je suis polie) tout seuls!

  6. Yvette Prétet dit :

    Mon commentaire a disparu! Je disais que des migrants africains, qu’on avait fait venir en Biélorussie, tentaient de se faire passer pour des réfugiés ukrainiens afin d’entrer en Europe!…c’est ce que j’ajoutais sur les migrants musulmans qui n’a pas plu!…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, NANTES, Sociétal, Société

“Fyssa”, l’application 100% halal pour lutter contre le gaspillage alimentaire arrive à Nantes

Découvrir l'article

International

Espagne : Les arrestations de terroristes islamistes nombreuses en Catalogne

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

International

Espagne : VOX menace de mettre fin à ses alliances régionales avec le PP en raison de la répartition des migrants

Découvrir l'article

International, Santé

Santé. Des vacances de prévues en Italie ou en Espagne ? Gare à la fièvre du Nil occidental !

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky