Drogue et règlements de compte à Rennes. La Guyane au cœur de l’actualité judiciaire

justice_etrange_humanisme_penal_lumieres

Lors d’un vaste coup de filet mené à Rennes, Chartres-de-Bretagne, Bourg-des-Comptes et Tours, le 28 février 2022, cinq Guyanais ont été interpellés dans le cadre d’un important trafic de cocaïne entre la Guyane et l’agglomération rennaise. Les perquisitions ont permis de mettre la main sur plusieurs centaines de milliers d’euros en espèces, ainsi que sur dix grosses cylindrées.

En attendant de comparaître, fin avril, devant le tribunal correctionnel de Rennes, quatre des suspects sont en détention provisoire, et un est sous contrôle judiciaire. Ils encourent la peine de dix ans d’emprisonnement, vingt en cas de récidive.

Au lendemain de cette interpellation, le procès de Rodrigue P. se clôturait devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Ce Guyanais de 37 ans a été reconnu coupable d’avoir tué, le 3 mars 2018, le Guadeloupéen Stéphane Phobère, 26 ans, d’un coup de carabine devant le bar El Cubanacan, boulevard de Verdun à Rennes. Un établissement qui a fermé dans la foulée.

À l’origine de cet assassinat, une altercation entre un ami de la victime et « l’Ancien », un Guyanais que connaissait l’accusé. Ce dernier se serait alors interposé, avant de voir revenir armés les Guadeloupéens, qui auraient tiré plusieurs coups à côté de ses jambes. Deux semaines plus tard, le soir du drame, Rodrigue P. aurait subi des moqueries de la part de la future victime et de ses amis, avant de recroiser Stéphane Phobère dans le bar sus-mentionné. Une discussion houleuse aurait eu lieu entre les deux hommes, avant que l’accusé ne parte chercher une carabine et revienne pour tirer une balle fatale dans le dos de son rival .

Rodrigue P., qui, durant le procès, a évoqué le quartier Maurepas, bien connu pour sa délinquance, comme théâtre de tensions entre Guyanais et Guadeloupéens, a été condamné à vingt-cinq ans de prison, dont seize années et demi de sûreté.

Avec notre partenaire Délinquance en Bretagne

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. l’année dernière, le maire guyanais d’une commune du fleuve maroni arrêté à orly avec plusieurs kilos de drogue mais relaché illico parce qu’il ne savait pas qu’on lui avait mis un paquet dans sa valise.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !