À Paris, le délirant projet de « zone apaisée » où il faudra justifier ses déplacements en voiture…

Zone apaisée

Pour réduire de près de moitié les flux routiers dans plusieurs arrondissements au cœur de Paris, la mairie envisage de mettre en place une « zone apaisée » ou seuls certains usagers auront le droit de circuler en automobile. Toutefois, « il faudra montrer patte blanche » a averti un élu parisien avec la nécessité de présenter des justificatifs à la police municipale. Une disposition qui, en plus d’être juridiquement discutable, a suscité des critiques sur les réseaux sociaux.

Une « zone apaisée » dans la capitale

À Paris, les limites de l’absurde déjà atteintes par la municipalité d’Anne Hidalgo sont en passe d’être repoussées. La capitale doit en effet bientôt se voir dotée d’une « zone apaisée ».

Le terme, s’inscrivant dans la droite ligne de la novlangue à laquelle ont souvent recours les majorités socialistes et « écologistes » aux affaires dans plusieurs métropoles françaises, désigne un vaste secteur au cœur de Paris où la circulation automobile sera interdite. Ainsi, cette « zone apaisée », définie comme une zone à trafic limité (ZTL), couvrira les quatre premiers arrondissements de la ville d’ici à 2024 (initialement prévue en 2022) mais aussi une partie des 5e, 6e et 7e arrondissements.

L’objectif de la mesure, marotte d’Anne Hidalgo, est de faire la part belle, une fois de plus, aux piétons et aux cyclistes ainsi qu’aux transports en commun. Seules quelques exceptions devraient subsister pour certains types d’usagers circulant en véhicules motorisés, à savoir notamment les commerçants, les artisans et les personnes à mobilité réduite.

Sur son site, la mairie de Paris indique en revanche que « le trafic de transit, c’est-à-dire les véhicules traversant la zone sans s’y arrêter », y sera « généralement interdit ».

zone apaisée
Source : Paris.fr

Avec le devoir de justifier ses déplacements…

Toutefois, à y regarder de plus près, la zone en question serait moins « apaisée » qu’elle ne le prétend pour les rares usagers ayant encore la possibilité d’utiliser une automobile dans ce secteur parisien. Aussi, pour circuler en voiture dans cette zone, il faudra possiblement être en mesure de présenter un justificatif auprès de la police municipale.

David Belliard, adjoint écologiste à la mairie de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, a d’ailleurs donné des précisions à ce sujet sur BFM Business le 26 février dernier. « Sur la  »zone apaisée », nous allons mettre en place des contrôles à la sortie […]. Avec des contrôles qui seront aléatoires, il faudra montrer patte blanche. Montrer, prouver qu’on avait quelque chose à y faire. »

L’adjoint d’ajouter que la mairie ne veut « plus de trafic de transit, qui représente à peu près 50% du trafic de la zone, pour n’avoir plus que du trafic de destination ».

Outre le fait que cette nouvelle mesure liberticide semble être juridiquement contestable puisqu’elle pose la question de la liberté de circulation, elle a également suscité les railleries sur les réseaux sociaux, notamment en ce qui concerne les justificatifs à présenter aux policiers municipaux.

Par ailleurs, l’élu LR au Conseil de Paris Aurélien Véron ne s’est pas, lui non plus, privé de tourné en dérision cette volonté de contrôler les Parisiens :

De son côté, la préfecture de police de Paris a émis des réserves sur l’ensemble du projet dans un communiqué : « Le Préfet de Police ne valide pas en l’état le projet. À Paris, la police de la circulation est une compétence partagée entre le préfet de police et la maire de Paris. Tel qu’envisagé, le projet de ZTL à Paris suppose une décision conjointe de la maire et du préfet de police. À ce jour, le préfet de police n’a pas été saisi d’un dossier précis comportant notamment les impacts de cette mesure sur les flux de véhicules et les reports de trafic tenant compte de l’ensemble des aménagements réalisés ou projetés ».

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/NakNakNak) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. déjà la ville n’est pas apaisée, mais elle, elle devient de plus en plus paranos, ( elle fait peut être partie des petits hommes enfin  » femmes vertes  » par contre auto plus l’a suivie toute une journée dans paris, et ont constatés : elle se gare sur les trottoirs, les places d’handicapés, roule sans aucunes mesures, vitesse etc. et tous cela avec un véhicule Peugeot diesel !!! rien que dans une matinée elle n’avait plus de permis ! à enfermer avec des stages de réinitialisations !!!

  2. Rien de plus simple, avec le très prochain Digital ID Wallet promu par Van der Layen, d’associer cette autorisation, ou cette interdiction, de circuler en certains endroits, à Paris ou ailleurs, à un QR code sur votre smartphone … La Chine, ça vous gagne ?

  3. On pourrait imaginer aussi dans nos provinces , de l’instauration de zones « .apaisées. » réservées aux résidents effectifs ?
    Demander aux bobos citadins ce qu’ils viennent faire chez nous pour se « .ressourcer. » comme ils disent ; les informer que nos habitudes de vie ne sont pas toujours compatibles avec leurs caprices , notamment ceux qui envahissent nos chemins ruraux et espaces protégés pour « .communier. » avec la nature pendant vacances et week-end ( sans oublier le fil à la patte du smartphone ) .
    Certains poussant l’outrecuidance jusqu’à vouloir y interdire la chasse , d’autres y introduisant leurs diaboliques quads , voire jetskis en bord de mer : engins pétaradants effrayant les colonies d’oiseaux .

  4. non mais …. c’est incroyable une tarée pareille ….l’écologie avec elle , c’est la terreur verte…la tyrannie verte …. les chinois à coté sont des amateurs …..je me demande qui sont les plus cons : la clique de la Dingo ou ceux qui ont voté pour elle .

    1. C’est l’ensemble , votant et ceux qui ont sorti cette Annerie qui sont Dingo , manque plus que l’entonnoir sur la tête.

  5. il faut être fou pour se déplacer en voiture quand le métro et les bus fonctionnent toutes les 5 minutes!
    mais il faut être encore plus fou pour imaginer toutes les mesures prises par l’administration, pourquoi coninuent ils à emmerder les gens?

  6. @patphil
    Prenez en compte le fait que les heures de pointe passée, l’offre diminue pour les transports en commun , les jours de gréve sur certaines lignes Métro – bus il ni y a plus rien qui circule .
    Ne parlons pas le fait qu’une fois le service fini , a part les taxi il ni y plus aucuns moyens pour les personnes désirant rentré chez elle habitant hors ZTL , les VLC étant interdit sur certains axe, a force priori dans la ZTL.
    C’est tout simplement une atteinte flagrante a la liberté de déplacement que chacun a du fait de la constitution de ce pays.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !