Royaume-Uni. Immigration en Manche : triplement du nombre de clandestins par rapport à 2021 [Vidéo]

Manche

L’annonce du Royaume-Uni d’envoyer les clandestins vers le Rwanda n’a manifestement pas découragé ces derniers : de nouvelles arrivées d’embarcations de migrants illégaux ont été enregistrées ces derniers jours sur les côtes britanniques tandis que l’on note une explosion migratoire en Manche par rapport aux années précédentes.

Immigration en Manche : des chiffres trois fois supérieurs à ceux de 2021

Dans les eaux de la Manche, les tentatives de traversées depuis les côtes françaises afin de gagner le Royaume-Uni sont toujours aussi nombreuses.

Ces derniers jours, plusieurs embarcations de migrants ont été arraisonnées, dans un contexte où une météo favorable succédant à plus d’une semaine de mauvais temps a donc permis aux passeurs de clandestins de sévir de nouveau.

Pour la seule journée du jeudi 5 mai, les autorités françaises ont indiqué avoir repêché 67 individus, répartis en plusieurs embarcations. Un contingent qui a été par la suite débarqué au port de Calais.

Un peu plus tôt, entre les journées du dimanche 1er et du lundi 2 mai, environ 550 migrants avaient été débarqués dans le sud de l’Angleterre après avoir été interceptés au large par les autorités britanniques.

Plus généralement, les quatre premiers mois de l’année 2022 ont été particulièrement propices aux tentatives de traversées clandestines de la Manche puisque du début janvier à la fin du mois d’avril, près de 7 000 clandestins ont été recensés côté britannique après avoir rejoint illégalement le pays par la mer. Un nombre trois fois supérieur à celui observé pour la même période en 2021. Et plus de six fois supérieur à celui enregistré, toujours pour ces quatre mêmes mois, en 2020 (1 006 migrants).

Transfert vers le Rwanda : une annonce insuffisamment dissuasive…

Si cette nouvelle hausse de l’immigration clandestine par voie maritime au Royaume-Uni ne fait que s’inscrire dans une tendance plus ancienne de recrudescence du phénomène, elle a la particularité d’intervenir après les annonces « choc » de Londres afin de lutter contre ces traversées illégales.

Ainsi, comme nous l’évoquions le 18 avril dernier, le Royaume-Uni a récemment présenté un projet consistant à renvoyer les migrants entrés illégalement sur le sol britannique vers le Rwanda.

Après un accord passé avec le pays africain, ce transfert est censé concerner « des dizaines de milliers de personnes dans les années à venir » selon Boris Johnson.

Par ailleurs, lors de l’annonce de cette mesure le 14 avril dernier, le Premier ministre britannique avait également indiqué que la surveillance de la Manche, jusqu’à présent assurée par les garde-côtes britanniques (« Border Force »), serait dorénavant confiée à la Royal Navy. Boris Johnson complétant son propos en soulignant que ce changement avait pour objectif « qu’aucun bateau n’arrive au Royaume-Uni sans avoir été détecté »

Enfin, ce tour de vis en matière de lutte contre l’immigration illégale doit aussi s’accompagner d’un durcissement des sanctions contre les passeurs. Aussi, Boris Johnson avait précisé au mois d’avril que des individus suspectés d’être les pilotes des bateaux de passeurs effectuant les traversées vers les côtes anglaises pourraient désormais être condamnés à la prison à vie s’ils étaient reconnus coupables.

Quant à l’origine des clandestins se ruant sur le littoral britannique à bord ces petites embarcations, l’illustration ci-dessous réalisée par le quotidien The Daily Mail a le mérite de la clarté et nous rappelle la menace civilisationnelle que représente pour l’Europe cette immigration :

Manche

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !