Immigration. Le nombre de traversées de clandestins en Manche a triplé en 2021

A LA UNE

Tandis que les premiers bateaux de clandestins de l’année 2022 ont déjà débarqué sur les côtes anglaises, l’heure du bilan en la matière concernant 2021 est éloquent : les arrivées illégales de migrants ayant traversé la Manche via de petites embarcations ont triplé l’année dernière.

L’immigration illégale en Manche : plus de 28 000 clandestins en 2021 !

Nous avons évoqué le phénomène à plusieurs reprises sur Breizh-Info : l’année 2021 a été marquée par une forte augmentation des tentatives de traversée de la Manche par des clandestins depuis les comptes françaises à destination du Royaume-Uni. Selon les chiffres communiqués par le ministère britannique de l’Intérieur le 3 janvier dernier, 28 395 clandestins seraient parvenus à gagner les côtes anglaises par bateau au cours des 12 derniers mois.

Ce qui revient à dire que l’immigration illégale via la Manche a triplé par rapport à l’année 2020, où 8 400 traversées avaient été enregistrées. La multiplication des tentatives de passage des migrants à bord de petites embarcations a principalement été observée depuis 2018, suite au renforcement des contrôles du port de Calais et d’Eurotunnel. De quoi compliquer la tâche des individus qui se cachaient jadis à bord des véhicules pour rejoindre l’Angleterre.

Toujours au titre de l’année 2021, 44 personnes auraient trouvé la mort ou auraient été portées disparues après avoir tenté de traverser la Manche via de petites embarcations.

Durcissement législatif au Royaume-Uni

Autre élément à noter, le mois de novembre 2021 a vu cette immigration illégale par voie maritime atteindre des niveaux sans précédent, avec au moins 6 869 clandestins arrivés sur les côtes anglaises. La journée du 11 novembre battait même le record du nombre de migrants arrivés en une seule journée avec 1 185 individus à bord de 33 embarcations. En 2020, le plus grand nombre d’arrivées en un seul jour était de 416, établi en septembre. Le recours par les passeurs à des bateaux plus grands durant ces derniers mois explique en partie cette hausse.

Face à cette situation, le projet de loi « nationalité et frontières » du gouvernement britannique, actuellement examiné par le Parlement, prévoit d’alourdir les sanctions pénales et les contrôles aux frontières. Le gouvernement britannique affirme qu’il vise à arrêter les passeurs de clandestins, mais les groupes de défense des droits des migrants affirment qu’il aurait l’effet inverse. « Il permettra aux passeurs de prospérer et d’accroître l’exploitation des demandeurs d’asile, même après leur arrivée », selon Amnesty International.

Plus généralement, les ONG pro-migrants réclament sans surprise auprès du Premier ministre britannique Boris Johnson l’ouverture de voies d’immigration légales avec un assouplissement de la législation concernant les demandes d’asile…

Toujours est-il que cette immigration illégale depuis les côtes françaises vers la Grande-Bretagne est un sujet de tension entre Londres et Paris, les deux parties se rejetant mutuellement la responsabilité de l’augmentation du flux migratoire.

Enfin, le ton est déjà donné pour 2022 puisque dès le 4 janvier, de nouvelles embarcations de clandestins sont parvenues à traverser la Manche et à accoster sur le littoral du comté du Kent (région de Douvres) avec au moins 66 migrants à leur bord.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes : Johanna Rolland de retour au bercail ?

Presse Océan a consacré ce samedi deux pages entières à Johanna Rolland, dont une consacrée à un entretien étroitement...

Quimper : un collectif « trans », des fesses et des réunions non-mixtes

Une affaire a secoué dernièrement le micro-microcosme transexuel de la ville de Quimper : fin 2021, un homme «...

2 Commentaires

  1. si les britanniques les renvoyaient chez eux sur le champ, ça cesserait! mais comme ils ont besoin d’une main d’oeuvre au rabais… les jeunes femmes devront faire attention

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés