Saint-Brieuc. Harcèlement et menaces de mort au collège Jean-Macé : 22 plaintes déposées, 5 élèves en garde à vue

harcèlement

Harcèlement et menaces de mort, des faits qui ont entraîné le placement en garde à vue de cinq élèves du collège Jean-Macé, à Saint-Brieuc. 22 plaintes de parents d’élèves de classe de 6e et 5e ont été déposées.

Harcèlement scolaire à Saint-Brieuc

Au collège Jean-Macé, situé dans le quartier des Villages à Saint-Brieuc, l’ensauvagement de la société française conjugué au laxisme de l’Éducation nationale ont fait de nouvelles victimes.

L’arrestation de cinq adolescents scolarisés dans l’établissement en milieu de semaine dernière fait suite au dépôt de pas moins de 22 plaintes effectué par des parents d’élèves en l’espace de quelques semaines au commissariat de Saint-Brieuc.

Mais c’est au mois de mars dernier que l’affaire avait éclaté au grand jour,  lorsque le procureur de la République de Saint-Brieuc avait été saisi pour des faits de harcèlement et des menaces de mort. « Nous avons relevé des menaces de crime sur trois enfants, ainsi que des faits de harcèlement à l’encontre de 23 enfants », a détaillé le parquet de Saint-Brieuc.

En réalité, le calvaire des élèves ciblés par ces harcèlements avait débuté bien plus tôt, à savoir dès la rentrée du mois de septembre 2021.

Collège Jean-Macé : des victimes « très choquées »

Ainsi, des élèves scolarisés en classe de 6e et 5e avaient donc fait les frais de la méchanceté de collégiens plus âgés scolarisés quant à eux en 4e et en 3e. Parmi les faits de harcèlement décrits, des brimades, des bousculades mais aussi certains enfants enfermés de force dans les toilettes.

Cet omerta aurait pu durer longtemps si l’un des collégiens victimes de ce harcèlement n’avait pas craqué devant son professeur principal. À la suite de quoi, la parole s’est libérée dans l’établissement, entraînant les plaintes en cascade susmentionnées des parents d’élèves. Par ailleurs, il est possible que certaines victimes n’aient pas osé déposer plainte selon le procureur, le parquet ajoutant que « les enfants – majoritairement des élèves de sixième et de cinquième – ont été très choqués par ce qu’il s’est passé. »

Cinq adolescents en garde à vue

Quant aux cinq adolescents placés en garde à vue, ils sont âgés de 14 ans. Trois d’entre eux ont été présentés au procureur de la République les 11 et 12 mai derniers.

Ces trois mêmes individus seront convoqués au mois de juillet prochain devant le tribunal pour enfants dans le cadre d’une audience de culpabilité. C’est à cette occasion que les suites judiciaires les concernant seront décidées. Leurs deux autres comparses, manifestement moins impliqués dans les faits reprochés, seront convoqués ultérieurement devant la justice.

Pour l’heure, les cinq collégiens ont été exclus de l’établissement scolaire briochin depuis le mois de mars en guise de « mesures éducatives ». En parallèle, une cellule psychologique avait été mise en place au collège Jean-Macé.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !