Affaire Philippe Monguillot à Bayonne. Va-t-on vers un permis de tuer ? Réaction de Véronique Monguillot

Près de 2 ans après le meurtre de Philippe Monguillot, chauffeur de bus de Bayonne, le juge d’instruction en charge du dossier a décidé de requalifier les faits. On passe en effet d’un homicide aggravé à une violence volontaire ayant entrainée la mort sans intention de la donner. Le 5 juillet 2020, Philippe Monguillot terminait sa tournée lorsqu’il enjoint des individus montés à bord, de porter un masque. Nous sommes alors en pleine crise sanitaire.

Devant le refus des intéressés, Philippe Monguillot se dirige vers l’arrière du bus. Une bagarre éclate. Le chauffeur est roué de coups, et battu à mort. Lorsqu’il est transporté d’urgence à l’hôpital, il est plongé dans un état profond. Il meurt quelques heures plus tard… La rédaction de Citizen Light s’est rendue à Bayonne afin de rencontrer Véronique Monguillot. La veuve du chauffeur de bus a souhaité réagir.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !