Santé : Emmanuel Macron ne peut pas tout savoir

Dans son entretien accordé à la presse régionale, Emmanuel Macron veut définir des « objectifs » et des « moyens » pour la « santé ». « Dès septembre, je souhaite que des discussions aient lieu sur le terrain dans 1 200 bassins de vie, auxquelles seront associées toutes les parties prenantes, pour la santé, par exemple, les médecins, les paramédicaux, les élus et nos associations de patients. On va se donner plusieurs mois pour identifier les besoins et bâtir des projets. On sortira une feuille de route et des moyens chiffrés. » (Ouest-France, 4-5 juin 2022).

Nous nous proposons d’aider le Président dans l’élaboration de la « feuille de route » avec l’exemple du CHU de Nantes. « Aujourd’hui, on en est à 63 lits fermés, dont 8, depuis le 16 mai, en soins intensifs de cardiologie et 9 en médecine polyvalente de gériatrie. On a 20 lits fermés en orthopédie, 15 lits sur 30 en neurochirurgie depuis le 1er avril et 8 en chirurgie thoracique cardiaque », insiste Yoann Rouvière, infirmier et délégué CGT au CHU (Presse Océan, mercredi 25 mai 2022).

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Le premier acte de bonne gouvernance serait d’admettre dans les services de santé le personnel écarté car ne voulant pas être vacciné. Mais leur refus est pour Macron une atteinte à son autorité. Il en fait donc une affaire personnelle quels que soient les problèmes générés par sa posture que l’on pourrait assimilée à celle d’un psychopathe !

  2. Les difficultés de la Santé en France relèvent d’une généralité d’ordre politique : le collectivisme est une doctrine qui ne fonctionne pas dans le réel, mais qui flatte les sentiments dans le virtuel. Abandonnons le collectivisme pour revenir au réel.

  3. Santé : Emmanuel Macron « ne peut » pas tout savoir: erreur de frappe: Emmanuel Macron « ne veut » pas tout savoir !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !