Guingamp. Nouvelle mobilisation pour défendre l’hôpital le samedi 2 juillet 2022

Une nouvelle​ mobilisation pour défendre l’hôpital de Guingamp aura lieu le samedi 2 juillet. Alors que syndicats et élus s’inquiètent sur l’avenir de la maternité et la chirurgie de l’hôpital de Guingamp (Côtes-d’Armor), l’agglomération (Guingamp-Paimpol) vient de publier un rapport qui démontre leur importance.

Dans son rapport, l’Agglo met en avant les pratiques exemplaires ​du service de maternité : un très faible taux d’épisiotomie (3, 8 %, contre 9,4 % en maternité comparable en France et 17 % à Lannion), ou un taux de péridurale faible (50 %, contre 81, 6 % à Lannion), grâce à l’accouchement dans l’eau. Elle fait partie des 56 maternités en France labellisée « Amie des bébés ». Sa fermeture engorgerait par ailleurs la maternité de St Brieuc.

L’agglomération dénonce par ailleurs potentiellement une rupture d’égalité géographique​, notamment vis-à-vis des habitants du sud de l’agglomération, qui se verraient trop éloignés des soins d’urgence. Une vision à court terme, incompatible avec l’évolution des besoins et incompatible avec la capacité d’absorption des hôpitaux de Saint-Brieuc et Lannion. Une vision mathématique, reposant sur le sacrifice de l’hôpital de Guingamp​.

Pour rappel, l’hôpital de Guingamp, c’est 77 millions d’euros de budget par an, 600 lits, 21600 passages par an aux urgences, 74 médecins à temps plein, 505 accouchements à la maternité. Il s’agit enfin du premier employeur du territoire, avec 1000 agents.

Toutes ces raisons font qu’une nouvelle fois, il devrait y avoir du monde, place de la République, le samedi 2 juillet prochain, à Guingamp. Toutes les infos ici

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. le populo (des chomeurs en majorité) ne peuvent pas attendre ?
    il faut bien que les milliards d’euros distribués la semaine dernière pour l’ukraine soient financés, non?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS