Les Moutiers en Retz : une guinguette en centre-ville pour l’été

Dotée d’une belle façade avec une enseigne peinte, en blanc sur fond bleu, qui ne passe pas inaperçue, la Guinguette a ouvert aux Moutiers ce vendredi, et a fait ce 3 juillet son premier dimanche d’été festif, avec le vide-grenier de l’amicale laïque sur la place de l’église Madame – du monde, malgré le meeting aérien de Pornic et le petit fond d’air indubitablement froid pour l’été.

Après trois semaines de travaux menés tambour battant dans cette ancienne crêperie, qui a connu diverses enseignes d’hôtellerie-restauration en deux siècles, les tenanciers, trois nantais, Jéromine, Hugo et Pierre, ex-responsable du Bateau-Lavoir à Nantes, ont ouvert leur affaire pour tout l’été. Le mobilier vient d’Emmaüs, les parasols et la tireuse du brasseur, des palettes d’un peu partout, deux armoires réfrigérées leur ont été prêtées, etc. Une bonne illustration du proverbe russe « mieux vaut avoir 100 amis que 100 roubles ».

Au menu, huitres et muscadet – les monastériens, habitants des Moutiers, ont bon appétit, il n’y en aura pas pour tout le monde – ainsi qu’un plat unique réchauffé dans une grande poële comme on en trouve sur les marchés – ce dimanche, c’était Rougail Saucisse, Spritz, bière à flots et vin blanc, le tout dans le grand jardin situé derrière l’établissement. Des concerts apéro de 20 à 22h et des soirées sardinades le vendredi sont prévues.

Une fois l’été passé, l’établissement refermera pour des grands travaux, de façon à ouvrir un vrai restaurant en dur, au printemps 2023 ; le propriétaire est Johann Lejourrs, patron du café de Commerce à Nantes. D’ici là, il faut en profiter, à côté de la belle église Saint-Pierre et de son magnifique retable – elle accueille les concerts des mercredis de Prigny, à 21h les 6, 20 et 27 juillet, 3, 10, 17 et 31 août, et à 17h le 18 septembre, et à deux minutes de la gare SNCF.

Cette guinguette ouverte tous les jours de 10 h à minuit, le jeudi et le samedi de 8h à minuit, est donc à trois quart d’heures de Nantes, sur la ligne de Pornic – les Moutiers sont au bout de la ligne, juste avant la Bernerie et le terminus de Pornic.

LM

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

9 réponses

      1. La verite n est pas bonne a entendre 21 cambriolages en 14 and don’t une partie realise par les enfants Des elus protegee par les cruchots de pornic ils faut savoir de quoi on parle quand on habite au moutiers les regles et les loi son’t different du reste du territoire

  1. Certains commentaires ne mériteraient même pas de paraître
    Décidément nous sommes entourés de personnes frustrée de leur vie.

    1. Liberee d un entourage d escrot et de voleur mais pas frustree
      J espere que rincer les elus me vous a pas couter trop cher

  2. Super belle soirée avec le groupe Cover and Guitare qui était top avec un bonne ambiance, les responsables sont très sympa et serviables je recommande fortement.

  3. L ancien proprietaire piller par la proprietaire la mairie fait en sorte qu ilsl ne recoivent pas les documents officielle a l adresse fiscal pour faciliter la proprietaire Des mur a recupere le fond les gendarmes a leur habitude ne fond rien ca s appelle corruption passive en bandes organisees

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

No data was found

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !