Cyclisme. Hugo Houle remporte la 16ème étape du Tour de France, et la dédie à la mémoire de son frère

Autant le Tour de France 2022 n’est pas, pour le moment, un tour qui restera dans les annales de la bagarre (hormis l’étape du Granon), autant sur certaines étapes, les vainqueurs se comportent comme de sacrés chevaliers de la route. On a encore en tête la victoire de Michael Matthews le puncheur sprinteur, au nez et à la barbe de grimpeurs, au courage et au mental. Et ce 19 juillet, lors de la 16ème étape, celle du Canadien Hugo Houle, rescapé d’un groupe de 29 coureurs laissés devant par un peloton de favoris très (trop) mou.

Rescapé, et sans doute la côte la plus élevée au départ de l’étape, car Hugo Houle n’est pas un grimpeur, mais un rouleur, éventuellement pas mauvais sprinteur. Le coureur de l’équipe Israël a néanmoins anticipé la dernière bosse, attaquant avant tel un roublard, et fauchant compagnie à tous les grimpeurs encore en course, tout en étant protégé par ce bon vieux Michael Woods, son coéquipier.

Au final, Hugo Houle a franchi la ligne en pleurs, le doigt en l’air, adressé à la mémoire de son frère, mort renversé par un automobiliste alors qu’il faisait un footing, en 2012, et que Houle, alors policier, a retrouvé. Derrière lui arriveront dans la foulée Valentin Madouas et Woods et 12 autres rescapés de l’échappée, dont Vlasov qui se replace au général, avant que n’arrivent, 5 minutes après, Vingegaard, Pogacar, Gaud, Thomas…qui ne se seront pas bagarrés dans la dernière bosse. Pogacar avait tenté dans l’avant dernière, mais ses attaques pas assez longues ni assez violentes n’auront pas réussi à faire décramponner le maillot jaune.

Du côté des Français, comme depuis le début du Tour de France, ça n’est pas été terrible. Si Gaudu est 5ème du général, il ne pèse pas sur la course, n’ose pas. Bardet lui, a lâché 3 minutes hier, et semble totalement hors course (épuisé ?). Que dire de Pinot, que les bookmakers placent à chaque étape de montagne parmi les trois favoris principaux, et qui ne donne rien ?

Aujourd’hui, avant dernière chance pour les grimpeurs, au terme d’une étape courte qui mènera les coureurs jusqu’à Peyragude, avec 4 belles ascensions avant. Qui fera tout péter ? Réponse dans la journée.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !