Academia Christiana organise des portes ouvertes le samedi 27 août 2022

La traditionnelle université d’été du mouvement Academia Christiana débute lundi 22 août prochain. Pendant une semaine, à l’Est de la Bretagne, de nombreux jeunes vont ainsi se former, spirituellement, politiquement, culturellement, pour entamer la rentrée 2022 dans les meilleures conditions et surtout, avec les meilleures ambitions pour affronter les défis qui attendent la jeunesse européenne.

Le thème de l’année ? Disparition ou métamorphose ? Comment renouer avec notre héritage.

« La disparition du sacré dans nos sociétés occidentales modernes ne serait-elle pas la cause de bien des maux contemporains ? Depuis que l’homme est homme il vénère dans le divin un ordre supérieur qui le dépasse. L’articulation entre le profane et le sacré a toujours structuré le temps, l’espace et l’imaginaire collectif. Il y a des toujours eu des lieux, des paroles, et des cérémonies sacrés » indiquent les organisateurs.

« Le sacré recouvre tout ce qui dépasse l’homme, et qui touche tant à son origine qu’à sa fin. Le politique lui-même s’est toujours articulé au sacré. Quand l’homme revêt les habits du prince il est paré d’une dignité qui impose le respect de sa fonction. Il semble que notre époque ait chassé le sacré en profanant tout ce qui autrefois demeurait intouchable : l’art, le politique, les mœurs, et la religion elle-même. Le sacré n’est donc pas qu’une affaire de théologien, il a une incidence sur tous les aspects de la société.
Seulement, en y regardant de plus près on peut se demander si, au lieu de s’être éteint, le sacré ne s’est pas plutôt métamorphosé. En un sens, notre époque connaît elle aussi ses tabous, ses boucs émissaires, ses cérémonies rituelles, ses croyances et ses prêtres : idolâtrie de la santé ou de la marchandise, grand-messe footballistique, liturgie électorale, inquisition politiquement correct, bûcher des penseurs dissidents. Le sacré a-t-il disparu ou s’est-il métamorphosé, comment restaurer le sacré dans une société fluide et morcelée ? »

A l’issue de cette Université d’été, Academia Christiana propose, pour ceux qui voudraient découvrir le mouvement ainsi que les activités, ou simplement se retrouver, le temps d’une journée communautaire, des portes ouvertes, le samedi 27 août 2022.

Pour s’inscrire à cette journée, c’est ici

Academia Christiana qu’est-ce que c’est ?

Le mouvement, sur son site internet, se définit ainsi :

Academia Christiana est un mouvement de jeunesse catholique, institut de formation politique, laboratoire d’idées, et réseau d’initiative, créé en 2013. Notre but est de former les jeunes chrétiens et les hommes de bonne volonté qui veulent s’engager au service du Bien commun. Refusant tous les conformismes et l’entre-soi mondain, Academia Christiana s’attache à défendre le Vrai, le Beau et le Bien.  Catholiques, nous sommes aussi enracinés, fils d’une patrie charnelle que nous voyons comme le terreau nourricier de notre foi. S’enraciner pour s’élever, telle est notre aspiration profonde. Conscients que le patriotisme n’est qu’un conservatisme stérile s’il n’est accompagné d’un désir de justice sociale, nous plaçons le combat contre les puissances d’argent et le désordre matérialiste au cœur de notre engagement.

En effet, pour que les hommes aient une patrie à aimer, encore faut-il qu’ils ne soient pas empêchés de s’y enraciner par un capitalisme dégénéré, réduisant l’homme à n’être qu’un consommateur nomade, vivotant au gré des opportunités professionnelles.

Rejetant dos à dos le mondialisme libéral et l’altermondialisme marxiste, deux faces d’une même médaille, nous y opposons une troisième voie défendant la créativité et les libertés dans l’ordre de la communauté.

Fidèles à notre héritage gréco-romain et à l’idéal de la chrétienté, nous revendiquons l’insolence devant ce monde vétuste et sans joie croupissant dans la contemplation narcissique de sa déchéance. Nous n’inventons rien, nous sommes de simples passeurs de flambeaux pour des âmes assoiffées de pureté.

Plus qu’une école ou un carrefour d’idées, nous sommes une communauté.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Bonjour, Elevée dans la foie catholique aujourd’hui âgée de 60 ans permettez moi de vous dire que ce que vous faites est un combat d’arrière garde N’avez vous donc jamais pensé que TOUT LE PROBLEME vient des religions monothéistes qui n’ont qu’un dieu et par conséquent (mono) ce dernier ne peut être qu’un homme ! nous laissant nous les femmes, vos mères, qui vous donnons la vie, éternellement sur le bord de la route Nous serions soit disant IMPURES pour avoir bouffé on ne sait quelle pomme dans on ne sait quel livre ou juste pour avoir nos règles tous les mois pauvres de nous qui refaisons simplement la « moquette’ pour donner la vie et c’est bien juste ca qui nous confronte à l’opprobre depuis des temps immémoriaux les hommes représentant de ces religions monothéiste se trouvent conforté dans toutes ces idées alors qu’ils sont justes jaloux de ce pouvoir de notre corps TAISEZ VOSU DONC incultes que vous êtes et BATTEZ VOUS pour de bonnes raisons l’égalité (ENFIN !) homme femme qui ne pourra jamais advenir que libérée du monothéisme engendrant un patriarcat dégeulasse

  2. Vous vous revendiquez d’un héritage gréco romain ?
    Mais ayez un peu de dignité ! ce n’est pas parce que vous voulez assécher les revendications islamo gauchiste dans notre belle France que vous y arriverez !!
    Je vous rappelle qu’à la fois chez les Grecques et chez les Romains il y avait des dieux mais AUSSI DES DEESSES, les déesses ayant disparues du fait du monothéisme !! et particulièrement chez les TALIBANS !!!
    Interrogez vous donc sur les vrais raisons de la disparation du christianisme LA ON AVANCERA (enfin !!!!)

    1. La vierge Marie, c’est la soeur du plombier dans l’histoire ?
      C’est la reine des anges. Vous êtes catho? Cathodique peut-être. Vaginocrate, vous sapez ce qui a protégé notre civilisation des barbares.

  3. quoi? des jeunes qui ne sont pas djeunes , qui ne brulent pas de poubelles ou voitures, qui ne sont pas lgbt, qui n’adhèrent pas au wokisme et prone des traditions, sont surement propoutine, antivaccs, antisémites et anti immigration , bref qui n’écoutent pas france inter donc qui n’aiment pas l »humour

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !