Tiers-Monde. Fermeture des Urgences de Ploërmel ce samedi 20 août au soir

urgence_morlaix

Emmanuel Macron, réélu en 2022 par une minorité de Français, l’a laissé entendre le 19 août lors d’une intervention évoquant la guerre en Ukraine et ses conséquences : Le prix de la « liberté » (laquelle ?) sera très dur pour notre population. Et l’on assiste quotidiennement à l’effondrement, à la tiers mondisation d’un pays qui se targua jadis d’être une puissance mondiale.

A Ploërmel, ce 20 août, nouvel exemple de ce pays du Tiers Monde qu’est en train de devenir la France : les Urgences seront fermées pour la nuit.  « Du fait de la présence d’un seul médecin urgentiste, susceptible d’être mobilisé dans le cadre d’une sortie du Service Mobile d’Urgences et de Réanimation (SMUR), le service d’accueil des urgences de l’hôpital de Ploërmel n’accueillera pas le public, de 19h à 8h30, pour la nuit du 20 au 21 août. » indique la direction du Groupement hospitalier de Brocéliande Atlantique (GHBA).

En cause ? Toujours un problème d’effectifs (vacances d’une partie du personne, suspension de quelques autres suite à la folie covidiste, manque d’attrait pour un métier mal payé, mal récompensé….)

Fermeture donc à 19h, après, vous pourrez aller vous faire soigner (ou mourir) ailleurs, même si en cas d’urgence absolue, le SMUR continuera d’être déclenché, tandis que la maternité elle, continuera d’accueillir les futures mères. L’ARS, l’Agence régional de Santé, se fou elle, de son côté, ouvertement de votre g…. en évoquant une simple « Adaptation du fonctionnement des urgences la nuit » en des termes sûrement rédigés par un chargé de communication déconnecté de toute réalité médicale.

L’exemple de Ploërmel n’est bien entendu pas un cas isolé en Bretagne ni en France, l’été ne faisant que révéler l’état de décomposition avancée du système de santé en France. Une décomposition dont il serait intéressant de révéler, un jour, les causes réelles, et de mettre en accusation les responsables…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

6 réponses

  1. marre il y en a marre d’être géré par des incapables qui se goinfrent sur le dos du peuple 1789 adébuté avec moins que ça .que font nos 577 députés, gras et repus avec des subsides à faire palir un travailleur au smig

    ce pays par à vaux l’eau plus rien n’est respecté pas même nos forces de l’ordre, quant a la justice on est en droit de se poser des questions…

  2. Sans oublier les fonctionnaires et élus européens qui se goinfrent
    Ils viennent d’obtenir une augmentation de 8,5% de leurs rémunérations et de leurs indemnités

  3. ben les malades doivent apprendre à devenir de bons citoyens et respecter les horaires d’ouverture!
    comme le disent les commentaires ci dessus, certains se goinfrent d’argent public d’autres doivent se serrer la ceinture, il suffit d’être dans le bon camp

  4. Un patron ne vous embauche pas pour mal travailler ou pour rien foutre, un général ne livre bataille que lorsqu’il est certain de la gagner. Les politiques ne sont pas élus pour mal gérer leur pays ou pour s’excuser d’avoir hérité d’une situation pourrie. Petit à petit, on nous habitue à la démission, à trouver normal ce qui ne l’est pas, à tolérer ce qui est intolérable, à croire que cette crise généralisée et civilisationnelle est la nouvelle civilisation qu’il est normal d’accepter. Nous étions déjà dans une culture de mort, nous voici dans celle de l’échec.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !