Santé. Une nouvelle thérapie prometteuse contre le mal de dos ?

mal de dos

Et si le mal de dos n’était finalement pas un problème physique mais plutôt un problème modifiable du système nerveux ? C’est ce qu’a démontré une étude australienne portant sur la rééducation sensorimotrice et remettant en question les solutions habituelles contre la lombalgie que sont le traitement médicamenteux ou encore la manipulation vertébrale.

Mal de dos : la solution dans le cerveau ?

Selon une récente étude, le fait de « réapprendre » au cerveau à communiquer avec le dos peut contribuer à soulager les douleurs dorsales chroniques. Des chercheurs de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie et de Neuroscience Research Australia (NeuRA), un institut de recherche médicale indépendant basé à Sydney, se sont interrogés sur l’efficacité de la « rééducation sensorimotrice » pour atténuer ces douleurs dorsales chez les personnes en souffrant.

Les résultats de ces travaux ont été publiés au début de ce mois d’août dans le Journal of the American Medical Association, une revue médicale internationale. L’étude a divisé 276 participants en deux groupes : l’un a suivi un programme de rééducation sensorimotrice durant 12 semaines et l’autre a reçu, pendant la même durée, un programme de traitements fictifs (comme des injections de laser dans le dos par exemple) conçus pour contrôler les effets placebo, qui sont courants dans les recherches sur la lombalgie.

Ainsi, selon la publication, apprendre aux gens comment penser à leur corps en cas de douleur, comment ils traitent les informations sensorielles provenant de leur dos et comment ils bougent leur dos pendant les activités peut aider à soulager la douleur et à améliorer la qualité de vie.

Des effets se maintenant à long terme

Compte tenu des résultats de ces travaux, l’un des auteurs de l’étude, le professeur James McAuley, enseignant à la faculté de médecine et de santé de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud et chercheur principal au NeuRA, a déclaré : « Ce que nous avons observé dans notre essai, c’est un effet cliniquement significatif sur l’intensité de la douleur et un effet cliniquement significatif sur le handicap ».

Selon lui, « les gens étaient plus heureux, ils ont déclaré que leur dos témoin douloureux », rendant ainsi  « leur qualité de vie […] meilleure ».

Et le professeur James McAuley d’ajouter : « Il semble également que ces effets se soient maintenus sur le long terme ; deux fois plus de personnes ont été complètement rétablies. Très peu de traitements de la lombalgie présentent des avantages à long terme, mais les participants à l’essai ont fait état d’une meilleure qualité de vie un an plus tard. »

mal de dos

La rééducation sensorimotrice, une révolution à venir ?

Comme le précise l’Assurance Maladie, environ quatre adultes sur cinq seront touchés au moins une fois dans leur vie par une lombalgie. Si environ 90% d’entre elles guérissent sans avoir recours à un médecin, elles peuvent toutefois présenter un caractère très invalidant au quotidien. Selon le site ameli.fr, « en France, chaque année, le mal de dos est à l’origine de 2,3 millions de journées de travail perdues dans le secteur de l’aide et des soins à la personne soit l’équivalent de 10 800 emplois à temps plein ».

Dans ces conditions, l’efficacité de la rééducation sensorimotrice sur les maux de dos démontrée dans cette étude pourrait, à terme, constituer une petite révolution pour ceux qui en souffrent. Mais aussi une bonne alternative aux traitements traditionnels de la lombalgie que sont les médicaments et les traitements axés sur le dos comme la manipulation vertébrale, les injections, la chirurgie et les stimulateurs de la moelle épinière.

Ainsi, avec la rééducation sensorimotrice, le mal de dos chronique pourrait désormais être considéré comme un problème modifiable du système nerveux plutôt qu’un problème de disque, d’os ou de muscle.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Intéressant comme étude. Cela peut être une bonne idée en complément de l’utilisation de mobiliers ergonomiques pour soulager les douleurs aux dos.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS