Sainte-Anne d’Auray. Feiz e Breizh, le pèlerinage pour la Bretagne de retour les 17 et 18 septembre 2022 ! [Vidéo]

Feiz e Breizh

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022, Feiz e Breizh, le pèlerinage pour la Bretagne arpentera les chemins du Pays vannetais avant de se conclure par une messe solennelle en la basilique de Sainte-Anne d’Auray. Les inscriptions sont ouvertes !

Feiz e Breizh, pèlerinage breton devenu incontournable

Il n’aura guère fallu plus de quatre éditions au pèlerinage Feiz e Breizh pour s’imposer comme un immanquable rendez-vous de la rentrée en Bretagne.

Communication efficace et organisation parfaitement rodée ont ainsi contribué à voir l’événement réunir 300 marcheurs provenant des cinq départements bretons sur les routes du Pays vannetais les 25 et 26 septembre 2021. Point d’orgue du week-end, la cérémonie en rite extraordinaire qui se tenait en la basilique de Sainte-Anne-d’Auray le dimanche après-midi accueillait environ 1 200 personnes dans une nef comble. Une foule fervente qui chanta des cantiques bretons soutenus par orgue et bombarde.

Avec une fréquentation en hausse de 30 % par rapport à la précédente édition de 2019, les organisateurs ne pouvaient donc qu’être satisfaits.

Mission, tradition, patrimoine : les trois piliers de Feiz e Breizh

Des organisateurs qui sont désormais concentrés sur la réussite de l’édition 2022. Très attendu par les pèlerins bretons qui marcheront durant deux jours pour honorer Sainte Anne, patronne de leur pays et de leurs familles, ce cinquième pèlerinage aura lieu les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022.

Comme le rappelle l’organisation de Feiz e Breizh, « ce pèlerinage novateur, ouvert à tous, se veut avant tout missionnaire. Il repose sur l’esprit de tradition et de chrétienté, dans un esprit d’attachement à la langue bretonne et d’enracinement ».

Feiz e Breizh repose ainsi sur trois piliers. Le premier est la Mission : le pèlerinage veut toucher spirituellement les familles, en terre de Bretagne, et se faire missionnaire auprès de la jeunesse bretonne.

La Tradition constitue le second pilier : la liturgie romaine, dans sa forme extraordinaire, est une invitation à découvrir le sens du sacré et du beau. En s’appuyant sur la tradition et le magistère de l’Église, Feiz e Breizh s’inscrit au cœur de la piété bretonne et de ses croyances séculaires.

Enfin, le troisième pilier est le Patrimoine : à l’exemple des saints bretons, Feiz e Breizh souhaite favoriser l’attachement et la connaissance du patrimoine culturel et religieux de Bretagne. Le pèlerinage convie à la méditation de la vie des saints locaux et à la diffusion des cantiques de langue bretonne.

Parcours et inscriptions : tout ce qu’il faut savoir

Quant au parcours du pèlerinage, il s’élancera de Guénin en début de matinée le 17 septembre au matin après la messe d’envoi avant d’atteindre en fin de journée le bivouac situé dans les environs Bieuzy-Lanvaux chez les sœurs de la congrégation Notre Dame de Fatima après avoir cheminé pendant 28 km.

Dimanche 18, c’est un parcours de 20 km qui attend les pèlerins. Ces derniers reprendront la route à partir de 8 h en direction de Brandivy. Après la pause déjeuner à la chapelle Notre Dame de Gornevec, messe solennelle vers 15h30 en la basilique de Sainte-Anne d’Auray.

Afin de faciliter l’organisation logistique de l’événement, il est souhaitable de s’inscrire au plus vite pour les personnes désirant prendre part au pèlerinage Feiz e Breizh 2022. Les inscriptions sont à réaliser en ligne via ce lien, chaque inscription incluant un livret de pèlerinage délivré sur place le samedi matin à Guénin. Pour les retardataires, les inscriptions de dernières minutes seront possibles sur place et majorées de 5 €  par personnes de 7 ans et plus.

À noter enfin, comme le précise le média catholique breton Ar Gedour, que le bagad Feiz & Sevenadur (pour « foi et culture »), fondé en 2021 en structurant un réseau de sonneurs chrétiens issus de divers mouvements, sera présent à nouveau cette année. Il rejoindra les pèlerins à leur arrivée, le dimanche, avec près de 50 musiciens, dont certains auront marché les deux jours.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. quoi ? je vois nombre de jeunes qui ne sont pas des djeunes des quartchiers, qui ne brulent ni poubelles ni voitures, ne font pas de rodéo mais marchent, quelle ringardise.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS