Jusqu’où montera le prix de l’électricité en France ?

coupure-electricite-buisson

Parlons Vrai chez Bourdin avec Martine Blanc de Lanaute, habitante de la copropriété et membre du conseil syndical de La Renardière, Matthieu Lassagne, président de “Ze energy”, une start-up qui développe des centrales solaires et les parcs photovoltaïques, Fabien Gay, sénateur communiste de la Seine Saint-Denis.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

7 réponses

  1. C’est dommage, j’avais publié un commentaire qui n’a pas été publié, démystifiant la propagande de nos corrompus disant que « les français ont un prix de l’électricité imbattable ».
    Ce n’est pas du tout, y compris en europe, c’est ce que démontre le classement mondial des prix/KwH d’électricité .

    La France est pile au milieu du classement des pays les plus/ou moins chers en matière d’électricité pour les habitants, là encore nos corrompus mythomanes ont menti.

    Parmi les bien moins chers que nous, un tas de pays pas vraiment pauvres et sans aucune capacité nucléaire (dont la majorité utilise des centrales thermiques ) dont :
    Oman , Qatar, Bahreïn, Arabie Saoudite, Turquie, Russie , Émirats Arabes Unis , Corée du Sud , Canada , Norvège , États-Unis .

    Voilà encore une manipulation de nos gouvernements totalitaires débunkée (mot à la mode, crée par ces mêmes mythos)

    Je suis totalement d’accord avec l’analyse de Jerome Fourquet qui, dans son article « La société du supermarché : Jérôme Fourquet analyse La France sous nos yeux », nous décrit une France de CITOYENS-CONSOMMATEURS .
    Il décrit la nouvelle société du CITOYEN-CONSOMMATEUR dans laquelle on est vraiment citoyen que si on nous autorise à consommer.
    (consommer de l’essence, le mazout, le charbon si vous avez une ferrari, un yacht ou un jet privé)

    D’ailleurs ses propos sont extensibles à d’autres faits de société, par exemple le message de nos gouvernements totalitaires est :
    « La nouvelle citoyenneté exige que tu te taises sur 50 ans d’invasion migratoire, sinon on t’envoie à la 17em correctionnelle. Consommes et fermes la, c’est ça la nouvelle citoyenneté »
    Dans ces conditions, être empêché de discuter des faits de sociétés et de ses enjeux est une anticitoyenneté, la citoyenneté a été substituée par la consommation conditionnelle soumise à autorisation de notre état totalitaire.

    J’ai pris l’exemple de l’invasion migratoire, mais le message est le même pour le LGBT, le mariage pour tous, la repentance, le wokisme, la religion George Floydiste, l’islamisation etc….
    Le message est toujours identique « fermes la sinon on t’envoie à la 17em correctionnelle, ton seul droit et devoir citoyen est de consommer et te laisser manipuler comme du bétail »

    PS : C’est très dommage que ce site censure certains de mes commentaires totalement légaux, polis, argumentés tout en publiant des commentaires de trolls usurpant des identités et proférant des insultes à d’autres intervenants.
    D’autant plus dommage que je sauvegarde tout ce que j’écris, donc je peux vérifier s’ils avaient quelconque teneur inadmissible ou illégale, ce qui n’est pass du tout le cas…

    1. Il n y a pas de censure. Il faut simplement savoir que les commentaires n’ont pas vocation à être des articles. Le nombre de mots sera prochainement limité.
      Cdlmt

      1. Merci de la réponse qui se comprend quand elle est expliquée.
        D’un autre côté un long commentaire argumenté qui développe une logique c’est toujours mieux qu’un commentaire twitter en 200 caractères ;-)

        Je veillerai à dire les mêmes choses en beaucoup moins de caractères.

    2. @ Yann Le Godec,

      merci pour votre commentaire !

      Quant à votre PS, je le partage en TOTALITÉ , au point que la réponse que vous a faite la Rédaction est nulle et non avenue à mes yeux.

      Ces 15 derniers jours, plusieurs de mes commentaires, assez courts (contrairement à mon habitude) n’ont pas été publiés. Pourquoi ? AUCUNE idée !
      Le fait de ne pas connaitre ce qui justifie ce refus est pour le moins exaspérant ; surtout quand, à l’inverse, on voit des commentaires où, au-delà de l’orthographe immonde, la syntaxe ne permet même pas d’en comprendre le sens !

      1. Castel
        Autrefois je commentais pas mal sur BRZH, j’ai arrêté pour ça la réponse de la rédaction c’est du baratin.

        Sur un site internet on veut pas que les commentaires soient les mêmes que sur réseaux sociaux.
        L’intérêt d’un site c’est que les commentaires apportent un truc sinon on fait un twitter et on relaye des articles.
        Les commentaires ca apporte du passage et des lecteurs
        içi les commentaires sur les anciens articles sont toujours effacés après un temps, même sur Overblog les blogueurs ne font pas ça

        A mon époque j’ai remarqué que plus les commentaires ont de l’intérêt plus ils sont censurés ou les commentaires sont plus vite effacés des articles.
        Quand on connait le truc on passe plus que rarement et vite fait

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !