« Face à l’insécurité » : Jean-Marc Morandini à la rencontre des habitants à Nantes

« Face à l’insécurité » : Jean-Marc Morandini à la rencontre des habitants à Nantes

Crédit photo : capture Dailymotion
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

8 réponses

  1. Comme à son habitude, Morandini surfe sur l’actu franco française, c’est son fond de commerce. Aujourd’hui il est à Nantes, et c’est bien, demain il sera ailleurs et oublira Nantes.
    Alors Il n’ira pas  » à la rencontre  » des habitants du Donbass, pas plus que les autres médias dominants.
    Erwann Castel, Breton établi au Donbass, est interviewé par une radio… canadienne.
    http://alawata-rebellion.blogspot.com/2022/09/rencontre-transatlantique-3-voix.html?m=1

    1. Morandini a raison de nous montrer nos problèmes , il montre juste la vérité ! Pour résoudre 1 problème, il faut déjà accepter de le voir !!

    2. au moins il y va, et nous montre une actualité sans filtre de la bienpensance.
      j’ai vu le discours de l’adjoint au maire, plein d’idéologie, de déni de la réalité, tout va bien madame la marquise

  2. A nantes, une femme peut se faire agresser par des migrants avec la bénédiction de la maire de Nantes qui tourne la tête.
    Cela nous arrive tous les jours depuis 3 ans , nous avons écrits à la maire, et aucune action.
    Une Honte

  3. J’habite (heureusement) en dehors de Nantes, mais j’y travaille..Le matin on ne voit aucun migrant au Bouffay.Ils dorment et se réveillent tard comme ils ne travaillent pas.Le midi et le soir, ils sont allongés ou assis avec leurs inséparables téléphones.
    Beaucoup à la terrasse des cafés ( et Dieu sait s’il y en a !). Ils vont et viennent dans le tramway (gratuitement bien sur ) reluquant les femmes….
    Il faut les nourrir, les soigner, les héberger etc.Tout ce beau monde nécessite deux ou trois cars de Crs à demeure sur la Place du Bouffay.
    Je dis « ils » car la gente féminine est totalement absente.Ce ne sont que des jeunes hommes qui bien sur ont vocation à rester dans notre pays…La France d’aujourd’hui…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS