Homicide. Marche blanche pour Amélie Thomas à Saint-Nazaire

À Saint-Nazaire, environ 1 000 personnes ont participé, ce samedi 22 octobre, à la marche blanche organisée par les proches d’Amélie Thomas, retrouvée morte au domicile de son compagnon, qu’elle s’apprêtait à quitter après de nombreuses années de vie commune. Elle aurait été assassinée sous le regard de ses enfants. Le principal suspect, son compagnon donc a été inculpé et écroué pour meurtre.

A noter dans le reportage la tentative de « récupération politique » d’une féministe à qui France 3 tend le micro, et qui politise cet homicide et ses conséquences (à comparer avec les dénonciations à boulets rouges de la « récupération » du meurtre de la petite Lola, par la gauche). La presse n’hésite d’ailleurs pas à qualifier de féminicide ce drame.

 

 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. … et le « féminicide » l’homicide… c’est tellement mieux ! Quel est le crétin qui a lancé ça ? La langue française jusqu’ici était tellement bien faite, les mots avaient tout leur sens. Entre le volapük, le « woke » et le galimatias, chacun peut faire ses courses au supermarché de la médiocrité ! Continuez, on va droit dans le mur, ceux de la bêtise et de la honte ont déjà été franchis à la vitesse du çon…

  2. encore un drame qui aurait du être évité! l’espagne a expérimenté des solutions qui marchent mais la macronie ne le sait pas! ils préfèrent s’occuper d’euthanasie

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS