Rennes. Nathalie Appéré n’y arrive plus

« Trente-huit enfants ont dormi dans les rues de Rennes hier soir », s’indigne Nathalie Appéré (PS), maire de Rennes. Ce mercredi 19 octobre, elle dénonce « une situation totalement insupportable ». « On n’y arrive plus », ajoute-t-elle, alors qu’on « a tout fait pour y parvenir ». La situation est grave : « Nous sommes allés au bout de toutes les solutions et de nos capacités financières » (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, jeudi 20 octobre 2022). Pourtant la Ville de Rennes a ouvert 900 places d’hébergement pour un budget annuel de quatre millions d’euros, tandis qu’un service a été créé pour trouver les logements vacants et les hôtels.

Certes l’hébergement d’urgence est une compétence de l’Etat, mais lorsqu’on est capable d’abriter d’une manière ou d’une autre neuf cents personnes, on n’est plus à trente-huit près… Trente-huit en plus ou trente-huit en moins… Une goutte d’eau pour Nathalie Appéré, elle a l’habitude…

Bien sûr, il existe une autre solution : comme la plupart de ces mineurs isolés sont marocains, le maire de Rennes pourrait s’adresser à Najoua El Barrak, consule générale du Maroc à Rennes. « Le Maroc est prédisposé à travailler avec la France sur ce sujet », indiquait cette dernière (Ouest-France, Bretagne, jeudi 20 décembre 2018). Au cas où Nathalie Appéré ne connaît pas l’adresse du consulat : 19, boulevard de Sévigné à Rennes. Cette belle résidence compte une vingtaine de fonctionnaires et pourrait très bien accueillir des mineurs isolés ; il y a de la place.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

11 réponses

  1. on en a assez de ce laisser-aller de ces politiques qui laissent entrer tous ces clandestins qui nous parasitent.

  2. chere madame, qui a tout fait pour faire venir tous ces malheureux par des subventions, au detriment des rennais ! tout n’est pas de la faute de l’etat !! demission !!!

  3. L’hébergement d’urgence est une compétence de l’Etat, mais celui des mineurs isolés relève de l’aide sociale à l’enfance, compétence du département. La commune ou la métropole a aussi une compétence générale d’aide sociale et de sécurité. Le département du Puy-de-Dôme a fait condamner l’Etat à lui rembourser ses dépenses d’hébergement de déboutés du droit d’asile.
    Cela dit, quelle que soit l’instance qui supporte la dépense, c’est toujours le contribuable français qui paie !

  4. POURQUOI ELLE ACCEPTE TOUS CES IMMIGRÉS ?
    ELLE EN ATTENDAIT QUOI ? ET CES RENNAIS, QU’EN PENSENT-ILS DE CETTE SITUATION ? ONT-ILS EU MOT À DIRE ? J’EN DOUTE TRÈS FORT !

  5. Mme Appéré maire de Rennes, devrait prendre contact avec M Jean-Yves Rolland maire de Callac. Celui-ci aurait certainement de bons conseils à lui donner. Connaissant le mauvais retour d’expérience à Rennes, Nantes ou Brest, il aurait lui, trouvé la martingale qui permettrait à la fois d’accueillir plus de migrants et d’enrichir sa commune.

  6. Les rues de rennes le soir sont des coupes gorges, et les hyènes qui agressent, violent, volent les BLANCS exclusivement bien sur, sont TOUS des arabes, des noirs, des afghans….bref des étrangers, nourris, logés, blanchis par cette incompétente et par l abruti despote nommé CHENU, président du conseil départemental….et les rennais, qui votent à gauche depuis des années, chialent…..mais qu ils crèvent ces bobos gauchistes.

  7. Nantes Rennes même combat , même élus , même laxisme ou plutôt lâcheté et surtout des électeurs qui cautionnent leurs propres turpitudes actuelles et à venir en élisant ces incapables, politique indéfendable effarante de bêtise et de faux humanisme qui nous mène tout droit a une vrai catastrophe sociologique

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS