Eco-responsabilité, éco-anxiété, sobriété énergétique…Mais quand est-ce qu’ils vont la boucler ? [L’Agora]

Je dois vous avouer, chers lecteurs, qu’il est parfois usant, quotidiennement, d’ouvrir la boîte mail de Breizh Info pour aider les collègues, et de découvrir, communiqué de presse après communiqué de presse, les textes vantant ici, le nouveau jouet de Noël fabriqué par une usine 100% éco-responsable, là un sondage de l’IFOP sur l’éco anxiété dans la société française, là encore un communiqué d’un ministre posant en col roulé et appelant les citoyens à la sobriété énergétique…

On ouvre ces mails à répétition, et on a finalement qu’une seule envie : sortir la boîte à gifles. Attraper tous ces chargés de communication minables, tous ces politiques qui veulent apparaitre « dans leur époque », et les gifler, encore, et encore. Pour qu’ils arrêtent avec leur obsessions, leurs pathologies qu’ils veulent refiler à tout le monde. Un peu comme l’automobiliste sur le périphérique qui voit des hommes soja s’assoir avec des banderoles pour les empêcher d’aller travailler et qui a soudainement, dans sa tête bien énervée, envie d’accélérer pleine balle…On en peut plus !

Ce n’est pas du tout que je sois convaincu par les propos de certains « experts » qui se font de l’argent en remettant en cause tout changement climatique, tout réchauffement, et en prenant bien souvent leurs lecteurs pour des imbéciles. Non, car ces gens là sont finalement tout aussi nocifs que les obsédés du réchauffement, et que Greta Thunberg érigée au rang de puissance divine indéboulonnable. Ils deviennent eux aussi des gourous, estiment être tout aussi crédibles que les experts du GIEC parce qu’ils ont un titre d’ingénieur et lu trois livres et quelques études qui n’allaient pas dans la tendance de la nouvelle religion mondiale, donc ils en tirent presque des conclusions, par un grand écart absolument titanesque, que tout irait bien sur notre planète en matière d’écologie…

Non, mais ce qui est irritant (euphémisme) au final, c’est de voir des dirigeants de la planète venir vous dire à vous, le « lambda », qu’il faut mettre votre emballage carton dans un sac jaune pour « le tri sélectif » parce que vous allez devenir ainsi un chevalier de la planète. C’est de voir le PDG de Leclerc expliquer à ses employés du Drive payées au SMIC qu’elles ne peuvent plus s’aider de sacs pour mettre les fournitures des clients, car ça ne serait pas très « éco responsable », ce qui constitue une perte de temps et un alourdissement de leurs tâches quotidiennes déjà parfois ingrates. C’est de voir des hommes et femmes soja, habitants dans les grandes métropoles de la planète et passant vacances et week-ends à voyager dans le monde entier, venir donner aux ruraux des leçons d’écologie, ou encore venir

Nous assistons à un véritable matraquage sur la question de l’écologie, et l’écologisme est en train de devenir une nouvelle croyance, une nouvelle religion notamment chez une partie de la population la plus jeune, la plus perméable à toutes les propagandes (par voie de télévision, de cinéma, de médias tous plus catastrophistes les uns que les autres). Et toujours derrière, cette satanée manie qui consiste à culpabiliser, encore et toujours, l’homme blanc, qui serait le principal responsable de la pollution, du réchauffement climatique, et de tous les malheurs de la planète.

Et voici qu’on vous parle désormais de l’éco-anxiété, une invention de nouveau par et pour les Blancs, pour les culpabiliser, pour les rendre fous, instables psychologiquement. Pourtant, si éco-anxiété il y a aujourd’hui, les autochtones d’Europe la ressentent plus dans le bouleversement et la dégradation du biotope anthropologique et civilisationnel que dans les changements climatiques… et pour ça les taxes carbones, vélos et les trottinettes n’y font rien…

Et combien d’idiots utiles qui ne voient pas que derrière tout cela, ceux qui se sont gavés durant des années, ceux qui ont monté les multinationales les plus polluantes, ceux qui ont investi dans celles-ci, ceux qui ont été les donneurs de leçon sur à peu prêt tout et n’importe quoi ces 5 dernières décennies, sont en train de se recycler en nouveaux soldats de l’écologie…histoire de continuer à faire de l’argent, et à dominer l’économie mondiale ? Il suffit de voir l’ampleur que prennent désormais les rayons « bio » dans un supermarché pour se rendre compte de la supercherie qui prend des proportions industrielles, mais ça passe crème, puisque c’est estampillé « développement durable », « commerce équitable » ou « agriculture biologique ». Les mêmes qui vous ont fait manger de la m…durant des lustres se recyclent en marchands d’aliments qui vous veulent du bien et qui veulent du bien à la planète. Les mêmes qui vous ont vendu les véhicules les plus polluants vous vendront demain les véhicules les plus « écologiques ». Les mêmes qui se déplacent en jet privé sur toute la planète pour décider de l’avenir de celle-ci vont vous interdire de rentrer dans leurs villes avec votre vieille Renault 19…Les mêmes qui vous ont vendu des chaudières à fioul ou à granulés hier vous expliquent aujourd’hui qu’il faut tout arrêter, que c’est le mal absolu…

Les avez vous pourtant déjà entendu parler démographie, sans doute la cause principale d’un potentiel effondrement à venir ? Si, c’est vrai, un petit peu. Pour mieux culpabiliser l’homme blanc, encore lui, ce salopard, et pour former des bataillons médiatiques évoquant « les femmes qui ne veulent plus d’enfants » et la « nécessaire dénatalité » à mettre en oeuvre dans une Europe qui pourtant, est le continent avec la démographie la plus saine de la planète en matière d’écologie.

Vous voulez réellement faire un geste pour sauver la planète demain ? Alors oubliez vos sacs jaunes, votre tri sélectif, votre chauffage à 18 degrés, votre sentiment de culpabilité parce que vous roulez au diesel, ou votre recherche du « bio » à tout (et à tous) prix….Et expédiez plutôt une boîte de préservatif (avec la notice d’utilisation) à des ONG en Afrique et en Asie.

Tous les petits gestes comptent non ? Alors commencez par celui-ci, tout en demandant à tous ces gourous et ces nouveaux prêtres du catastrophisme écologique de bien vouloir la boucler à tout jamais tant qu’ils n’auront pas, eux aussi, expédier leurs petits capuchons en latex qui permettraient à notre planète de retrouver une démographie et donc un environnement sain dans le siècle à venir…

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. Excellente conclusion : le problème n°1 de la planète, c’est la surpopulation. Tout le reste en découle. Mais pourquoi tant de détours pour en arriver à ce message simple ?

    1. En bref, on va retourner à l’age de pierre parce que le continent africain pond des gosses comme des lapins. ET c’est- de notre faute et c’est nous qui devons faire des efforts pour les accueillir les nourrir les soigner…

  2. le gouvernement par la peur, peur de mourir, peur de vieillir, peur de mal manger ou de ne plus pouvoir se sustenter, etc. mais nos zélites pensent pour nous, bosser pour payer des impots, et la fermer,voila ce qu’ils veulent

  3. TRÈS BIEN RÉSUMÉ !
    LE VRAI PROBLÈME, CE SONT TOUS CES POISSONS MORTS QUI SUIVENT LE COURANT ! LE CO2 EST L’ALIMENT ABSOLUMENT INDISPENSABLE AUX VÉGÉTAUX QUELS QU’ILS SOIENT, SANS CO2, ADIEU PRAIRIES VERTES, ADIEUX LES ARBRES, ADIEU LES HERBIVORES ET CARNIVORES ! TOUTES VIES À SANG CHAUD, REJETTE DU CO2 EN RESPIRANT ! LE CO2 ADOUCIT L’ATMOSPHÈRE SANS PLUS ! SANS CO2, L’ATMOSPHÈRE SE REFROIDIRAIT POUR ATTEINDRE LE POINT DE CONGÉLATION ! DONC, POUR ARRIVER À CE NIVEAU, ÉLIMINONS LES HUMAINS ET LES ANIMAUX !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS