Brest. Opération « 1Bébé, 1Livre » à la maternité, pour lutter contre l’illettrisme

Le CHP Brest s’associe au Syndicat Interdépartemental des Orthophonistes de Bretagne et à l’association A propos, le jeudi 17 novembre 2022 pour la douzième édition de l’opération « un bébé, un livre », L’objectif ? Sensibiliser les jeunes parents au développement du langage de leur enfant, à la lutte contre l’illettrisme et aux bienfaits de la lecture d’histoires dès le plus jeune âge.

 Cette année, les nouveaux parents pourront recevoir la visite d’une orthophoniste qui pourra leur prodiguer de précieux conseils et répondre à leurs questions. Ils se verront remettre un petit livre afin que chaque parent puisse conter une histoire à son nouveau-né. L’action « 1Bébé, 1Livre » consiste à informer les parents sur l’importance de parler à leur enfant et d’interagir avec lui dès la naissance.

Le langage, la base de l’apprentissage et de la sociabilisation

Le langage est le moyen privilégié pour communiquer, apprendre et s’insérer dans la société. Dès la naissance, le bébé communique avec son entourage par des regards, des sourires, des bruits de bouche. Ces manifestations sont les prémices de l’installation du langage. Le bébé a besoin d’attention et d’interactions. Il va ainsi pouvoir développer ses capacités de communication, d’expression, de compréhension et quelques années plus tard, apprendre à lire et à écrire.

Le langage, facteur protecteur contre l’illettrisme

Des troubles du langage mal détectés ou non pris en charge par des professionnels de santé peuvent entraîner une exclusion du système scolaire, des difficultés d’intégration sociale, un illectronisme… C’est pourquoi, les orthophonistes militent pour la prévention des troubles du langage dès la naissance.

Les conseils que l’on pourrait retenir :

1-Dès la naissance, il est important de parler à son bébé, de chanter avec lui des comptines, de rire avec lui, d’imiter ses actions, ses productions sonores ou encore de lui raconter ce que l’on fait. Le bébé va ainsi acquérir le langage par le plaisir et l’échange.

2-Un livre n’est pas juste une histoire, c’est un vecteur de partage, un accès à l’imaginaire, une source d’amusement, de réconfort, de plaisir, … Il permet à l’enfant d’entendre un langage différent de celui qu’il entend à la maison et ainsi, d’acquérir davantage de vocabulaire.

Plus le dépistage est précoce, plus il est efficace !

Les orthophonistes souhaitent également sensibiliser les parents au dépistage. Si l’enfant accroche par exemple sur certains mots, il faut alors s’adresser à un orthophoniste. Une prise en charge précoce évite l’installation d’un bégaiement. Si l’enfant parle fort ou s’il fait souvent répéter, il entend peut-être mal. Une mauvaise audition peut entraîner des troubles du langage et donc, des difficultés d’apprentissage scolaire. En France, l’illettrisme touche plus de 2 500 000 personnes. Par ailleurs, on estime que 4 à 6 % des enfants d’une même classe d’âge sont concernés par les troubles du langage. L’opération « Un bébé, un livre » a obtenu le parrainage du Ministère de la Culture et celui de la Santé.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.info-langage.org

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. Et si les parents -les mères surtout- arretaient de parler bebe à leur enfant, ou de parler d’une voix stridente ou hurlante? Si elles articulaient les mots? La population française parle désormais un sabir qui ne ressemble à rien. Pas étonnant que les enfants soient perplexes..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS