Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Prélèvements sociaux, charges, impôts…et tiers-mondisation de la France. Mais où va notre argent ? [L’Agora]

Chaque année en France, l’Etat collecte des dizaines de milliards d’euros en prélèvements sociaux, charges, impôts. La République française, qui a inventé depuis le début de la Vème République un nombre délirant de taxes et de prélèvements en tous genres, est l’un des pays qui ponctionne le plus sa population.

A chaque fois que vous faites vos courses, vous donnez de l’argent à l’Etat via la TVA. Chaque journée de travail à laquelle vous contribuez, vous payez une partie de vos revenus à l’Etat. Vous allez mettre de l’essence ? L’Etat encaisse. Une facture d’électricité stratosphérique ? L’Etat se gave (ainsi que de confortables retraités du secteur). Il en va de même pour absolument TOUTES les actions économiques quotidiennes que vous menez.

A la base, ce système fût conçu notamment pour permettre, outre un budget pour le pays – lorsqu’il n’était pas dépendant ni des fonds de l’Union Européenne ni du système bancaire et monétaire qui va avec – une redistribution, une répartition plus juste des richesses, et l’accès pour tous à un système de santé de grande qualité, à l’instruction, à la culture, à la sécurité, à un système routier haut de gamme, etc etc. Louable donc, surtout lorsque nous vivons dans une société homogène, unie, charnelle.

Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Vous vous présentez aux urgences d’un hôpital…on vous fait presque comprendre que vous êtes un pourri qui engorge un système de santé à l’agonie. Parce que les personnels qui y travaillent  n’en peuvent plus – et s’en prennent souvent aux mauvaises personnes, car les responsables sont très haut perchés. Vous voulez un rendez-vous avec un ophtalmo ? Vous attendrez six mois. Un orthodontiste pour vos enfants ? Amusez-vous… Vous vous faites brûler votre voiture ou votre enfant se fait agresser dans la rue ? Allez dans un commissariat ou dans une gendarmerie constater l’état de déliquescence, y compris matérielle, des corps qui sont chargés d’assurer la sécurité en France. Et constatez aussi les lenteurs des assurances…Vous voulez un passeport ? Accrochez-vous trois, quatre mois, et n’insistez pas auprès de l’administration sourde, vous n’aurez jamais gain de cause. Allez voir dans n’importe quelle Préfecture à quoi sert une partie de vos impôts. Voyez les bureaux qui sont fermés (ou disponibles uniquement en ligne) et ceux qui sont ouverts toute la semaine…

L’Etat demande par ailleurs aux directeurs d’écoles publiques de moins chauffer pour faire des économies d’énergie, sur le dos des gamins qui se les gèlent. Mais aussi éventuellement d’enlever une entrée, ou de se passer de dessert à la cantine. « Solidarité énergétique », « Faire face tous ensemble », « Tous protégés », « Nous sommes en guerre » : des slogans martiaux pour mieux masquer que ceux qui les professent sont ceux qui ont ruiné le pays et qui le ruinent encore.

Car enfin, où va l’argent ? Où vont nos prélèvements sociaux, nos impôts, nos charges ? La question est légitime alors que les classes moyennes, thermomètres d’une nation, sont en train de considérablement s’appauvrir, quotidiennement, et sont asphyxiées. La question est légitime alors qu’un pays qui se prétend être une puissance mondiale laisse ses gamins avoir froid dans les « écoles de la République », ou veut les priver de dessert. Pour faire des économies en carton. La question est légitime lorsque des responsables politiques n’ont aucun autre remède à l’explosion des prix, notamment de l’énergie, que de sortir le chéquier, les aides, les primes publiques aux entrepreneurs et aux salariés qui ne demandent qu’une chose : pouvoir vivre du fruit de leur travail sans l’assistance d’un Etat qui se prend en plus un peu trop souvent pour notre mère.

 A côté de cette tiers-mondisation économique progressive, on continue de lire les comptes des collectivités et de se rendre compte que des millions d’euros sont distribués à des associations qui n’ont aucun compte à rendre et qui – dans une situation de crise – ne devraient pas pouvoir bénéficier de la dépense collective. On continue de constater que l’Aide Médicale d’Etat, allouée pour soigner tous ceux qui rentrent en France sans y avoir été invités, continue de voir son montant global augmenter. On découvre avec effarement que les plus riches deviennent de plus en plus riches, tandis que les classes moyennes plongent et se paupérisent et que les déclassés s’enfoncent dans la misère sociale, ne se maintenant à flot que sous perfusion des autorités qui veulent à tout prix éviter un incendie social qui balaierait tout sur son passage (et qui ferait tomber quelques têtes). On voit des associatifs et des politiques gesticuler pour continuer à accueillir, accueillir, toujours accueillir, nourrir, loger, le monde entier qui se présente à nos portes. On distribue des millions à une presse qui se prétend indépendante mais qui ne pourrait pas vivre sans l’argent public. On constate au quotidien, dans nos collectivités respectives, des dépenses inutiles et coûteuses (ici un changement de logo à appliquer à toute la communication, là la construction d’un ralentisseur dont tout le monde se fout…).

L’Etat se gave sur votre dos, et ne vous rend rien en échange. Et si vous avez le malheur de rouler un peu trop vite, il vous ponctionne encore. Et si  vous protestez vigoureusement, il vous ponctionnera encore. Tel une sangsue. Tel un vampire.

Il serait quand même temps que la population sous perfusion se réveille : encore une fois, le système ne tient que parce que l’Etat « dans sa gentillesse », permet via des aides à chacun de manger (y compris de mauvaise qualité) presque à sa faim, de se chauffer (pas trop) et de se payer un abonnement télévisuel, internet, téléphonique.

Mais est-ce vraiment pour vivre sous perfusion que nous acceptons chaque jour de payer à un Etat qui en plus de nous cracher dessus quotidiennement et de nous mettre sous cloche sanitaire et sécuritaire, se gave constamment sur notre dos, au profit de tous, sauf de vous ? Lorsque le contrat social qui lie les citoyens entre eux, mais aussi avec l’Etat, est rompu, quelle légitimité a-t-il encore ?

Il est temps de clamer haut et fort à ce dernier et à ceux qui le pilotent en fonçant droit dans le mur : Voleurs ! Rendez-nous l’argent !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : Capture Youtube (compte https://www.youtube.com/watch?v=LzScs4p_9d8)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

14 réponses à “Prélèvements sociaux, charges, impôts…et tiers-mondisation de la France. Mais où va notre argent ? [L’Agora]”

  1. BARRET Alain dit :

    Voleurs, rendez l’argent !!! Ça me rappelle qque chose, pas à vous ???

  2. Prétet Yvette dit :

    Les Français de la ”classe moyenne” sont de plus en plus ”ponctionnés” par nos gouvernants…bientôt in n’y aura plus que 2 classes en France: les pauvres et les riches…parce que les Français de la ”classe moyenne” seront devenus des ”pauvres” malgré tout le mal qu’ils se donnent pour être honnêtes et travailleurs!…

  3. Eschyle 49 dit :

    En France, il y a aussi “Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom” : l’URSSAF ; jamais un média ne prononcera son nom , car sinon tout le système imploserait .
    Or , qu’est-ce que l’URSSAF ? Tout d’abord, lisez ce livre: https://www.larevueparlementaire.fr/articles-revue-parlementaire/3705-francois-taquet-l-urssaf-un-cancer-francais  
    – une société-mère, l’ACOSS (ordonnance n° 67-706 du 21 août 1967, art. 48) et 22 filiales de droit privé, ayant la nature juridique de sociétés en participation, faute de statuts (en clair, des ectoplasmes juridiques, dépourvus de toute personnalité morale);
    – une mise en concurrence avec tous leurs homologues de l’Union Européenne, depuis 2003;
    – 705 milliards d’€ de cotisations annuelles;
    – 3,5 milliards d’€ de pénalités annuelles, grâce à la déclaration sociale nominative (DSN), télétransmise mensuellement & moulinée par des algorithmes;
    – 90 % des entreprises débusquées par ces algorithmes, donc contrôlées et redressées; en clair, 90 % de fraudeurs;
    – depuis 1945, la Cour des comptes, après avoir tenté de contrôler la comptabilité des URSSAF, rend un constat de carence, eu égard à son opacité;
    – la moitié des liquidations judiciaires sont provoquées par l’URSSAF ou son homologue agricole, la MSA;
    – 95,35 % des entreprises françaises ont moins de 10 salariés, elles «passent en dessous des radars» et supportent 62,2 % de charges:
    [ https://www.juritravail.com/Actualite/qu-est-ce-que-le-rsi-deux-catastrophes-trois-problemes-une-solution/Id/286404 %5D
    [ https://www.juritravail.com/Actualite/coulez-le-bismarck/Id/163551 %5D

  4. gaudete dit :

    Ce n’est pas l’état qui se gave parce que l’état c’est un mot , ceux qui se gavent ce sont les ordures qui sont à la tête de l’état, les fraudeurs de tout poil 50 milliards de fraude sociale et que font les charlots à la tête de l’état rien à voir circulez, fraudes en tout genre et ils continuent à nous gaver d’immigrés etc etc n’en jetons plus la cour est pleine. Un jour il va bien falloir que ces ordures paient

    • franck dit :

      Il veulent provoquer les gilets jaune de revenir ! Mais la rue ne pourra rien faire face a une organisation de provocation des gouvernements, des groupes politiques, des organisations syndicales celles des associations qui dépendent de la loi 1901/1854/ sur les principes issus de la révolution de 1789.
      Les attaquer dans le coeur est largement faisable et tout le monde doit être sur le pied de guerre avec un document pré signé qui engage style “Chartre” pour le démantèlement et la #DissolutionGroupePolitique
      #DissolutionAssembléeNationnale
      #DissolutionOrganisationSyndicale
      #DissolutionOng

  5. mouchet dit :

    Exact en tous points et encore l’état français pour faire plaisir aux USA a souscrit pour 15 milliards d’obligations de style emprunt pour la dette américaine et plus ce que l’on se sait pas sur les années précédentes. Les déplacements de note armée au mali et Tchad pour défendre la veuve et l’orphelin en 8 années coût 12 à 14 milliards on ne sait pas exactement avec le rapatriement et les frais annexes. La maintenance de notre seul porte avion une fortune. Les nouveaux EPR budgétés à 4 milliards se montent à 12 milliards voire beaucoup plus. Tout est comme cela, les salaires de nos députés de nos sénateurs les membres de la bureaucratie des assemblées émargeant e 9’800 euros jusqu’à 28’000 euros mensuels. Plus les 1200 agences gouvernementales travaillant à double ou à triple, les nouvelles structures étatiques comme la refondation occupant des milliers de fonctionnaires copains, de non élus, fils et filles d’élus ou de hauts fonctionnaires pour les placer dans des emplois super bien payés. Le tout additionné font des centaines de milliards en salaire et charges sociales. Et le plus beau se sont les réformes des retraites qui consiste dans l’essentiel de boucher le trou abyssal des caisses de retraites des fonctionnaires d’état en ponctionnant celles du privé. On parle d’une république de dictature de type bananière et encore on est très très loin de la réalité. Des taxes pour payer les intérêts de la dette de près de de 4’200 milliards faisant au bas mot entre 37 et 45 milliards d’intérêts. Quelle belle année 2023 qui arrive avec un effondrement monétaire et des dettes comme un tsunami.

  6. emile 2 dit :

    l’état républicain est une sangsue …..administrée par des fonctionnaires et hauts fonctionnaires qui s’en foutent complètement , c’est pas leur pognon …dirigée par des élus qui usent et abusent de la propagande/persuasion pour arriver à ce poste et y rester , qui ne rendent aucun compte au peuple sensément souverain , et la seule sanction possible est ne pas être réélu …. pouah ce régime pourri !!!!

  7. Albert dit :

    Cette fois ci nous avons un gouvernement qui distribue notre argent au niveau Européen, qui se gave, qui fait gérer la pays par des sociétés qui sont toutes et tous des relations proches à nos Ministres incapables bref une meute de bons à rien.
    Notre Pays, la France, se fait bouffer, se fait écraser à cause des guignoles bleus qui redressent leurs cous comme des dindons a l’assemblée Nationale et s’endorment.en chiant dans leurs frocs.
    VIVE LA RÉPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE.

  8. patphil dit :

    1/3 des votants ont choisi macron! et au 2è tour ils ont été rejoint par les syndicats, les partis de gauche, qu’ils assument , nous autres on n’a plus qu’à crever la bouche ouverte. les députés refusent de virer ce gouvernement, on dirait un bac à sable où ils se disputent sans même y croire

  9. BANQUET dit :

    Un oubli cependant, tout l’argent dépensé par ces pourritures de gouverneux pour l’Ukraine. Et oui au vu de tout l’argent, le nôtre, que ces ordures à la tête du pays se mettent dans les poches et les dépenses qu’ils continuent à faire pour ce qui les arrangé, il est clair que la France n’est pas en déficit. Y a qu’à voir également tous les millions que s’octroient personnellement tous les mafieux mondialistes (les marionnettes )à la tête de notre pays.

  10. BANQUET dit :

    J’ai laissé un commentaire, du moins j’ai essayé de poster un commentaire il y a quelques minutes et apparemment vous censurez si le commentaire touche du doigt des sujets , liés au budget du pays, que vous “ommetez” de traiter…🤔
    Voyons si celui-ci vous allez le laisser…sourire.

  11. BANQUET dit :

    Autant pour moi, je vous fais mes recherches excuses. J’ai posté mon deuxième msg trop vite.

  12. Hervé dit :

    Ukraine vous fait mal ? La démocratie vous fait mal ? Mais pas les dictatures…hein ? Allez donc vivre chez votre pote Poutine, et avec un peu de chance vous serez pris dans son armé pour combattre ces vilains Ukrainiens qui dépensent notre argent.
    Bonjour tristesse !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Inquiétude grandissante face à l’insécurité en France : un baromètre alarmant

Découvrir l'article

International

Aux USA, des professionnels vétérans du renseignement écrivent à Joe Biden au sujet d’une éventuelle intervention de la France en Ukraine

Découvrir l'article

Politique

69 % des français jugent que les collectivités territoriales n’ont pas assez de pouvoir

Découvrir l'article

Santé

Obésité : regards croisés USA/France

Découvrir l'article

Economie

Dette de la France : un frein pour demain ?

Découvrir l'article

Economie

Quels sont les parfums préférés des Françaises et des Français ?

Découvrir l'article

Biathlon, Sport

Biathlon. L’équipe de France championne du monde de relais mixte

Découvrir l'article

Sociétal

20 000 mineures se prostituent en France : Jennifer Pailhé lutte pour les sortir de l’horreur.

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Tournoi des 6 nations 2024. Demandez le programme + la composition des sélections + pronostics

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration : les entrées légales annuelles ont doublé en 20 ans, atteignant un record à 323.000 titres de séjour en 2023

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky