Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dans quelle voiture d’occasion investir pour 5.000, 10.000, 15.000 voire 20.000 Euros ?

En 2022, le marché de l’occasion a enregistré de mauvais résultats et une forte chute des immatriculations (-14,1% par rapport à 2021). Dans un marché automobile en crise, le manque d’offres a entraîné́ une hausse des prix sans précédent sur l’occasion.

Les prix moyens des voitures d’occasion ont augmenté de +15.7% en 2022.

On fait le point sur les bonnes occasions disponibles en fonction des budgets des ménages français d’après les chiffres glanés avec AutoScout24.

Véhicules à moins de 5 000 Euros

Opter pour la plupart des citadines en nombre majoritaire sur le parc français, type Renault Clio (35% des Renault mises en vente), Peugeot 205-207 (40% des Peugeot) ou Citroën C3 (20% des Citroën).

Parmi les meilleurs rapports qualité / prix : la Dacia Sandero (ou Logan) en Diesel ou essence, suivie de la Renault Clio (entre 100 000 et 150 000 km autour de 10-12 ans d’âge max) en Diesel pour un gros rouleur. L’historique des entretiens est à vérifier pour s’assurer que le véhicule a été bien entretenu.

Cotés constructeurs allemands, alors que c’est une marque un peu oubliée, l’Opel Corsa peut être une bonne affaire. A noter qu’une VW Polo pour ce budget sera plus difficile à trouver.

Sinon, une Seat Ibiza ou une Skoda Fabia aux technologies VW sont également de bons choix.

Véhicules de moins de 10 000 Euros 

A rechercher en priorité

– catégorie citadines : Renault Clio, Peugeot 207 ou 208, Dacia Sandero, Citroën C3, VW Polo ou Nissan Micra : 7-8 ans avec moins de 100 000 km.

– catégorie compacts : Renault Megane, Peugeot 307 ou 308, Citroën C4 : 8-10 ans autour des 100 000 km.

– catégorie petits SUV ou mono volume : Dacia Duster, Renault Captur ou Scenic : 8-10 ans autour des 100 000 km.

Il est d’ailleurs possible d’en retrouver certaines chez Jean Lain Occasions, un réseau de concession d’occasion spécialiste des marques du groupe Volkswagen et propose large offre de véhicule d’occasion révisé et garanti ! Avec une solution également de financement et de LOA d’occasion

Véhicules à moins de 15 000 Euros

A rechercher en priorité dans la catégorie

– catégorie des citadines : Renault Clio, Peugeot 207 ou 208, Dacia Sandero, Citroën C3, VW Polo, Nissan Micra, Fiat 500 : environ 5 ans et 50 000 km.

– catégorie des compacts : Renault Megane, Peugeot 307-308, VW Golf, DS3, Citroën C4 Cactus, Opel Astra : 6-7 ans / 60 000 à 80 000 km.

– catégorie des petits SUV ou mono volume : Dacia Duster, Renault Captur, Renault Scenic ou Kadjar, Peugeot 2008 : environ 5 ans / entre 60 000 et 80 000 km.

Véhicules à moins de 20 000 Euros

– catégorie des citadines : Renault Clio, Peugeot 207-208, Dacia Sandero, Citroën C3, VW Polo, Nissan Micra ; Fiat 500 : 2-3 ans / 20 000-30 000 km.

– catégorie des compacts : Renault Megane, Peugeot 307-308, VW Golf, DS3, Citroën C4 Cactus, Opel Astra, Mini : 4-5 ans / moins de 50 000 km.

– catégorie des SUV moyens ou mono volume : Peugeot 3008, Fiat 500L/X, Nissan Quashqai, Kia Sportage, Citroën C5 aircross, Ford Kuga : 5 ans / entre 50 000 et 80 000 km.

– catégorie Premium Compact

BMW Série 1/2, Audi A3, Mercedes-Benz Classe A : 5 ans / entre 60 000 et 80 000 km.

Article non rédigé par la rédaction de breizh-info.com
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Dans quelle voiture d’occasion investir pour 5.000, 10.000, 15.000 voire 20.000 Euros ?”

  1. hyperton dit :

    Réponse : choissez de préférence un véhicule d’avant 2017 et si possible avec peu de technologie derniers cris.
    Pourquoi ? pensez aux mises à jour des systèmes électroniques qui partent en “live” et bien sur du changement des dits composants à prix parfois délirants ou en ruptures de stock. La Chine toussa toussa…

  2. Rico dit :

    Les meilleurs voitures d’occasions dans toutes les gammes de prix sont les TOYOTA

  3. Noël BRIENS dit :

    Bonjour
    La marque Mazda est citée dans les revues spécialisées comme fiable et abordable .
    Je roule en Mazda 6 essence ( 1,8l ) à l’éthanol sans modification : la voiture a atteint les 275000 km sans encombres , achetée 3500€ à 45000km. avis aux amateurs !!!

  4. kaélig dit :

    Ah, sacré bagnoles, farcies d’électronique censée réduire la consommation de carburant, plus sécurisées…bref plus écolo.
    Moi, c’est bien simple, mes meilleures voitures furent une R19 de 1984 et une Clio 1 de 1987, des voitures qu’un mécano basique était capable d’entretenir, où tous les organes fonctionnels exempts des multiples contacteurs et détecteurs électroniques étaient bien identifiés, non interconnectés par un fouillis de détecteurs, de relais, d’informations inutiles fournies par l’ordinateur de bord des véhicules actuels.
    Ces 2 véhicules qui “couchaient dehors” ne m’ont pas coutées bien cher en entretien, tout était réparable par un mécano moyen: vidanges, purge du circuit de freinage et de refroidissement, réparation (pour 20 €) d’un démarreur, pour 30 € d’un alternateur (récemment j’en ai fait changer un, qui n’avait duré que 7 400 Km (au lieu des 100 000 kms usuels) pour 450 € !), courroie de distribution et d’alternateur avec galet tendeur pour 70 €, alors qu’un garage y ajoute systématiquement la pompe à eau tout ça pour 600 €, changement des plaquettes de frein pour 20 €, des tambours pour 150 €, pot d’échappement (souvent mal posé par le garage, il fait souvent plus de bruit en partant qu’en arrivant ! à tel point que je dois le repositionner plongé sous la bagnole), amortisseurs, barre antiroulis, thermostat de ventilo, vanne thermostatique, durites, pneus à changer (pas facile avec les démontes pneus)..Bref ces 2 voitures n’ont pas souvent vu le garage en 22 ans surtout la R19 1,4e dont le moteur Energy (à chemises humides) était increvable et aussi performant à 265 000 Kms.
    Entretien et réparations de ces 2 véhicules me coutaient 300 €/an.
    Un petit historique des “progrès” de la sécurité des voitures nous permet de constater l’ingéniosité des concepteurs pour vous faire dépenser plus !
    En une trentaine d’années le nombre de victimes de la route est passé de 15 000 morts à 3 000 et c’est tant mieux et les constructeurs ont bien exploité le filon de la sécurité pour en tirer profit.
    Premier progrès incontestable, la ceinture de sécurité. Amélioration du freinage avec le répartiteur puis l’ABS très couteux et qui défaillant vous fait faire des têtes à queue !. Création de l’Airbag tout cela dans un contexte général de réduction des vitesses autorisées…Bon admettons.
    Cela ne suffit pas, il faut inventer autre chose…Mais c’est bien sur ! Le “Crash test” qui part du principe que la carrosserie en s’écrasant permet d’amortir les chocs…Conséquence: suppression des chassis rigides et tant qu’à faire des pare-chocs…Résultat, vous n’osez plus toucher une voiture pour vous garer ! (Les réparations de carrosserie coutent cher)…Rassurez-vous la parade est trouvée…Le radar de recul !…Et pour bientôt la voiture autonome électrique si possible grace aux éoliennes (une arnaque de mon point de vue !).
    Tout cela dans le cadre d’une “économie durable et recyclable” comme les enduits et peintures organo-minérales sur les bâtiments qui durent 25 ans au lieu des 100 ans pour les enduits traditionnels.
    Seuls les écolos pensent que ces “progrès” vont sauver la planète…Les industriels abreuvés de subventions pour les “nouvelles technologies” applaudissent…C’est bon pour le business.

  5. domper dit :

    Kaëlig a raison, de nos jours aucun mécano ne peut faire un diagnostic sans la fameuse ” valise ” qui vous coûtera entre 90 et 150 € juste pour le devis. Des clés qui n’ouvrent plus si la pile est défaillante ) on était bloqué dans un parking souterrain ! ) Des GPS qui ne suivent plus si pas de remise à jour désormais payantes ! Des essuie glaces ( chers )difficiles à changer quant aux ampoules de phares quasi impossible de les remplacer sans démonter batterie, filtre à air ou autre chose….Pour les occasions, j’ai choisi ce qui ne se vend plus c’est à dire des grandes berlines françaises impeccables et moins chères que les petites cylindrées….toujours aller à l’encontre de la demande et du marché .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Auto-Moto, Sociétal

Automobile. Entretien, carburant : comment réduire votre facture ?

Découvrir l'article

Auto-Moto

En avril, le marché du véhicule d’occasion a fortement progressé de 10,2%

Découvrir l'article

Auto-Moto

Quelle sécurité routière en France pour moins de répression ?

Découvrir l'article

Auto-Moto, Economie, International, Sociétal

Voitures électriques. Les ventes s’effondrent en Allemagne

Découvrir l'article

Auto-Moto

Assurance auto. Une prime annuelle de 651 euros, en hausse de 3%

Découvrir l'article

Auto-Moto

Disparition de la carte verte : progrès ou menace ?

Découvrir l'article

Auto-Moto, Economie

Automobile. Un marché de l’occasion stable en 2023 ?

Découvrir l'article

Economie

La montée en puissance des voitures-radars privatisées, pire mesure automobile de l’année pour 11 000 Français

Découvrir l'article

Economie

Les voitures électriques allemandes perdent du terrain face à la Chine

Découvrir l'article

Auto-Moto

France, Belgique, quel avenir pour la voiture électrique ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky