Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Des roumains pillaient les églises pour s’acheter à boire

Les profanations en janvier 2022 des églises de Vitry, puis de Romainville et Bondy en région parisienne è où des troncs avaient été fracturés et des objets religieux sacrés volés, y compris dans un tabernacle, avaient fortement ému en région parisienne. En avril 2022, deux roumains avaient été arrêtés pour ces faits – et d’autres. Ils ont été jugés fin mars 2023.

Devant le juge, ils ont fait profil bas, et le laxisme judiciaire français a encore frappé. Ioan, 41 ans, qui a reconnu avoir volé pour « s’acheter des choses à boire », a écopé de deux ans de prison dont un an ferme – ce qu’il signifie qu’il sort libre du tribunal, sa détention provisoire couvrant la peine. L’autre, Florian, 24 ans, fera encore six mois de prison, puisqu’il a eu trois ans dont 18 mois avec sursis. Deux autres roumains, jugés par défaut, ont eu trois ans ferme.

En tout, ce sont sept églises qui ont été visées par cette bande, à Vitry, Bondy et Romainville donc, mais aussi « une à Saint-Cloud pendant la messe, d’après les éléments de la police, [une autre] à Gournay [en Seine-saint-Denis, mais aussi] à Grenoble » où des voleurs s’étaient laissés enfermer dans la cathédrale, détaille le Parisien. Un autre fait, près de Lyon, a donné lieu pour ces mêmes voleurs à une condamnation dans un autre dossier.

Le devenir des objets religieux volés – demeurés introuvables et probablement revendus à des receleurs ou à la fonte – demeure aussi inconnu. Tout comme – plus important pour les clercs et les fidèles – le devenir des hosties consacrées qui étaient dans les ciboires volés.

LBG

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Des roumains pillaient les églises pour s’acheter à boire”

  1. Erwan Berric dit :

    Ne parlez pas de Roumains (blancs habitant en Roumanie) mais de rroms, parasites à la peau brunie de crasse et de mycoses, venus des Indes, comme leurs cousins gitans, et vivant de rapines, de pillage, de récup’ et de trafics.

    • CHEVAL dit :

      Oui, ne mélangeons pas torchons et serviettes !

    • Genevieve Kilburg dit :

      Je suis de votre mais, mais “ON” nous dit que finalement, c’est une richesse pour les pays d’accueil que d’avoir des gens comme eux ! Ils ne s’intègrent pas, ne parlent pas la langue du pays, ne travaillent pas, reçoivent sans rien demander de l’argent, trafiquent vols, et profitent un max des divers secours gratuits, ils copulent un max, car ils n’ont rien d’autre à faire ! s’introduisent dans les hôpitaux pour y dormir, et bonjour les maladies attrapées dans les salles d’attente ! bref, il parait que tout cela est un plus pour l’Europe !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie

Quatre distributeurs enfoncés sud-Loire : procès renvoyé

Découvrir l'article

VANNES

Stupéfiants et cigarettes de contrebande : un trio interpellé après le vol d’une moto à Vannes

Découvrir l'article

GUINGAMP, Sociétal

Bringolo (22). L’église ravagée par les flammes [Vidéo]

Découvrir l'article

PLOËRMEL

Cambriolage au Ploërmel Football Club : véhicule et maillots volés, le club appelle à la vigilance

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Incendie de l’église de Bringolo : « Notre patrimoine est parti en fumée »

Découvrir l'article

VITRÉ

« Vivre ensemble » à Vitré. Interdit de séjour en France, un Albanais condamné après une attaque à la machette

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine, RENNES

Vandalisme à l’Église Saint-Germain de Rennes

Découvrir l'article

Economie

Près de la moitié des passagers aériens français méconnaissent leurs droits et cela leur coûte beaucoup d’argent

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Sociétal

Italie. Des extra-européens de plus en plus nombreux parmi les chefs d’entreprise, les Marocains en tête

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal

Dordogne. « La France est déjà à Allah » : une cinquantaine de tombes profanées dans un village [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky