Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le tourisme en Égypte frappé par un scandale autour de chameaux violentés

Alors que nombreuses sont les personnes qui planifient leurs voyages pour 2023 – avec une croissance du tourisme post-pandémique en Égypte de plus de 60 % de 2021 à 2022 – une nouvelle enquête vidéo diffusée par PETA montre que des chameaux utilisés pour des promenades aux pyramides de Gizeh et sur d’autres principaux sites touristiques égyptiens sont frappés jusqu’au sang, poussés, trainés, tirés par le nez, ligotés et contraints à marcher sur les genoux.

La vidéo a été prise au marché de chameaux de Birqash, le principal fournisseur de chameaux de l’industrie touristique égyptienne. Il montre des chameaux aux faces ensanglantées et des hommes fouettant et frappant à plusieurs reprises les animaux pendant qu’ils crient. Les pattes des animaux sont étroitement liées pour les empêcher de bouger ou de s’échapper, et d’autres sont attachés à l’arrière de véhicules et traînés au sol. Lorsque leurs corps sont trop usés et épuisés pour être utilisés pour des promenades, ils sont vendus pour être tués pour la viande.

« Derrière chaque photo de promenade à dos de chameau publiée en ligne se cache un commerce d’une violence effroyable qui laisse les chameaux battus et ensanglantés avant de les envoyer à l’abattoir », déclare Mimi Bekhechi, vice-présidente de PETA pour l’Europe, le Royaume-Uni et l’Australie. « PETA appelle les voyageurs à ne pas inclure de promenades à dos d’animaux sur leurs itinéraires en Égypte ou ailleurs dans le monde ».

Les responsables de l’association de défense animale demandent au gouverneur de Gizeh d’enquêter sur les commerçants qui ont été vu en train de maltraiter des chameaux au marché, et exhortent le ministère du Tourisme et des Antiquités d’interdire les promenades à dos d’animaux sur le site de la Grande Pyramide de Gizeh.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Le tourisme en Égypte frappé par un scandale autour de chameaux violentés”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Il n’y a rien d’étonnant. Comme chacun sait, un Arabe ne respecte ni la gente femine, ni encore moins les animaux. En bref, il s’agit d’un monde, d’un peuple, d’une religion, d’une race qui ne sont ni les nôtres, ni ne nous respectent, ni ne nous sont proches.

    • xavier dit :

      exact tout a fait d’accord on a rien de compatible en tous points avec ces tristes individus…..

      • Michel dit :

        Bien d’accord sans oublier l’autre extrême, quand on s’occupe trop des animaux et qu’on passe à côté d’un pauvre être humain qui demande à manger.

  2. Gillic dit :

    Quelle honte pour l’ Egypte !! Et dire que certains français y vont faire du tourisme, ils mériteraient de subir le même sort que ces pauvres chameaux !!! !!!

  3. Gerard WOLFF dit :

    Le plus surprenant c’est que certains soient surpris

  4. Genevieve Kilburg dit :

    Rien d’étonnant à cette façon de faire ! ces peuplades sont trop arriérées pour que cela change, hélas pour les femmes et les animaux !
    Comment changer cela ? difficile, mais quand on nous demande d’avoir pitié et de les aider, avouez que c’est très difficile, et encore pire, si on doit vivre avec eux !
    c’est incompréhensible et nous autres refusons ce genre d’us et coutumes qui nous agressent !
    Mais je ne pensais pas que l’Egypte soit encore si “sauvage” avec le passé qu’elle a eu ! c’est surprenant!

    • balaninu dit :

      Je me dis que l’adage est véridique : CHASSEZ LE NATUREL IL REVIENT AU GALOP !
      Ils seront toujours aussi sauvages

  5. Chris QUIN dit :

    Je pensais partir en voyage en Égypte, mais dês que j’ai vu ces monstruosités sur
    ces pauvres personnes animales, il est hors de question que je cautionne de telles HORREURS !

    PAUVRES ÊTRES, maltraités toute leur vie et dès qu’ils ne sont plus en état de
    SATISFAIRE CES MINABLES TOURISTES
    qui ne se révoltent pas et ACCEPTENT L’ENFER que VIVENT ces personnes animales,
    ces MARTYRS finissent en
    CADAVRES dans l’ESTOMAC des PRÉDATEURS HUMAINS !

    HONTE À CES TOURISTES !

  6. Collectif REC dit :

    Certaines personnes traitent les animaux comme ils le font avec les femmes…

  7. annie pernelle dit :

    comment admettre une si grande violence sur des bêtes qui sont à la merci d’hommes
    qui non aucune compation pour ses animeaux qu ‘ils utilisent pour les touristes !!!!!
    si dans ce pays il y a une telle violence ;;;;; alors NON NON NON nous refusons d’aller passer
    nos vacances chez les sauvages :::::

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Immigration, International, Sociétal

Immigration économique. Confrontée à une pénurie de main-d’œuvre, la Grèce va faire venir d’Égypte 5 000 migrants

Découvrir l'article

Economie

Faut-il faire payer l’accès aux villes touristiques de Bretagne ? L’exemple de Jürmala, en Lettonie

Découvrir l'article

Economie, Tourisme

Tourisme. La population mondiale a dépensé près de 4 billions de dollars en voyages et en vacances au cours des cinq dernières années

Découvrir l'article

A La Une, Tourisme

Tourisme. Et si vous alliez visiter la Lettonie, perle des Pays Baltes ? [Reportage + Photos]

Découvrir l'article

Dinan, Economie, Sociétal, ST-BRIEUC

Côtes d’Armor. Quel bilan pour le tourisme au mois d’août ?

Découvrir l'article

Sociétal, Tourisme

Séjours de fin d’été 2023 et tourisme. Quelles sont les tendances ?

Découvrir l'article

International

Afrocentrisme, la résistance de l’Egypte. Le n°164 de l’Afrique réelle vient de sortir

Découvrir l'article

International

Top 10 des destinations à visiter en Suisse

Découvrir l'article

Environnement, International

Italie. Sur certaines plages, des mesures drastiques face au tourisme de masse

Découvrir l'article

Environnement, International

Tourisme de masse : la province de Bolzano dans le Sud-Tyrol impose des mesures restrictives

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky