Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sophie Binet à la tête de CGT : la classe ouvrière perd un nouveau bastion au profit de la boborgeoisie woke

Au sein de la CGT il y avait déjà eu un certain émoi lorsque Philippe Martinez avait été élu. En effet, celui-ci n’était pas un ouvrier mais un technicien, et la nuance est importante au sein de la Centrale ! En 2015, c’est donc un technicien métallo au sein de la régie Renault qui prenait les rênes du syndicat, anciennement proche du PC.

https://twitter.com/Breizh_Info/status/1641747714722471936?s=20

Malgré ce petit défaut d’origine, la moustache avait su faire illusion et la base de la CGT avait, au départ du moins, approuvé et suivi le gavroche Martinez à l’accent de la banlieue parigote que seuls les vieux ouvriers retraités à casquette ont encore. Car aujourd’hui la banlieue parisienne a d’autres accents et d’autres casquettes. Martinez, quant à lui, n’a pas bénéficié longtemps de “l’effet moustache”. En 2023, il quitte la direction de la CGT très affaibli et critiqué.

Signe des temps : Martinez voulait “une femme” pour le remplacer à la tête de la Centrale. La Gauche a ses marottes et pense toujours qu’une femme fera mieux qu’un homme non-déconstruit tout en… défilant tous les jours contre une femme !

Pour lui succéder, trois candidates étaient au départ : Marie Buisson, enseignante ultra-woke à la tête de la FERC (Fédération de la Recherche et de la Culture). En tant que professeur de lettres-histoire-géo, Marie Buisson était à la sous-fédé Educ’action. Ceux qui ont eu le bonheur de lire les publications internes d’Educ’Action ont compris que les valeurs de la classe ouvrière étaient désormais révolues dans cette branche de la CGT : écriture inclusive, féminisme à toutes les pages, migrants à bloc, le bulletin national comme les bulletins locaux sont totalement illisibles. Et un ouvrier métallo qui tomberait dessus par hasard croirait découvrir une tendance extrémiste woke d’Alternative Libertaire. Marie Buisson, pourtant favorite de la direction, n’a pas été choisie et c’est le moins pire des scénarios pour les ouvriers de la CGT.

Sur une autre ligne Céline Verzeletti incarnait un peu plus les intérêts profonds de la classe ouvrière autochtone : ancienne surveillante de prison, elle ne pouvait ignorer les conneries féministes et les oukazes écolos mais avait annoncé que sont ces questions étaient “des sujets importants, mais [qu’ils ne devaient] pas invisibiliser le conflit essentiel entre le monde du travail et les intérêts du grand patronat”. On sentait donc que les luttes pour que les femmes puissent enfin pisser debout allaient un peu passer au second plan face à la vraie question de l’égalité salariale.

Finalement, ni l’une ni l’autre ne sera choisie, et c’est l’inattendue Sophie Binet qui remporte le grand prix de Cournon d’Auvergne. Première femme en 128 ans d’existence mais… toujours pas une ouvrière ! Ancienne étudiante en philo à Nantes et ancienne membre du bureau national de l’Unef devenue maintenant une véritable médina de l’islamo-gauchisme, Sophie Binet a été conseillère principale d’éducation en lycée professionnel à Marseille puis en Seine-Saint-Denis. En clair, une cadre ! Elle dirigeait d’ailleurs l’Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT (Ugict) depuis 2018. Et surtout, elle était, au sein de la direction de Montreuil, en charge de “l’égalité femme-homme”.

Fini les luttes dans les usines ou la conquête des nouveaux bastions ouvriers que sont les entreprises de nettoyage, de service à la personne ou les cathédrales de l’agro-alimentaire en Bretagne par exemple, la demoiselle n’a que la “lutte contre les discriminations” à la bouche et les questions sociétales. Profil CSP+ qui devrait plaire au petit monde précaro-intello-bobo style “Nuit Debout”.

Big Mama est donc arrivée à tête de la CGT, le monde ouvrier vient de perdre un bastion de plus au profit de la boborgoisie et de ses petits malheurs à la Simone de Beauvoir. Gageons que, une fois que le conflit sur les retraites sera réglé, la CGT bruissera de “précarité menstruelle” et de “solidarité avec les Sans-Papiers” sans oublier les “luttes contre les discriminations” et “l’inclusivité des personnes transgenres”.

Les ouvriers de chaîne ou ceux du bâtiment, les caissières et les aides à la personne seront, quant à elles, laissés dans leur diagonale du vide et de l’abandon. Concurrencés par la main d’oeuvre immigrée et soumis à une insécurité culturelle qui n’intéresse pas une CGT qui se boboïse et s’urbanise à marche forcée. Espérons qu’après la “femme” Sophie Binet, la CGT sache dégotter une nouvelle trouvaille dans l’air du temps : une racisé-e transgenre non-binaire voilée par exemple ? Il le faudra bien puisque la classe ouvrière old school n’intéresse plus personne à gauche. Même le terme “quartier populaire” ne désigne plus un quartier où vivent des nationaux modestes mais un endroit où vivent des immigrés ! Nous les Blancs modestes, nous ne sommes plus rien en fait. Nous n’existons plus. Nous devons sortir de l’Histoire en nous créolisant et en fermant notre gueule. A moins que…

A moins que, pendant ce temps, cette classe ouvrière se désyndicalise en masse, mette des Gilets Jaunes ou des Bonnets Rouges… et vote un peu plus Marine à chaque élection !

Crédit photo : Compte twitter Sophie Binet

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

12 réponses à “Sophie Binet à la tête de CGT : la classe ouvrière perd un nouveau bastion au profit de la boborgeoisie woke”

  1. Hadrien Lemur dit :

    Belle analyse, en effet la gauche a depuis longtemps oublié les ouvriers et les précaires de notre pays pour se tourner vers d’autres objectifs de lutte tout droit venus des… USA. Il fallait le faire pour ceux qui au départs se revendiquaient de Marx ou de Lénine. Ils misent aussi sur une clientèle d’importation pourtant peu visible dans les manifs et qui a surement son propre but.

  2. Ozvan dit :

    Bien vu mais quand il va falloir plonger dans la complexité des lois, des conventions collectives, le wokisme ne servira à rien sauf à remporter ddes hochets qui feront sourire le patronat.

  3. Le PRIMITIF dit :

    Bonjour ,Tout est dis ou presque dans ce remarquable article .Demain au travail, avec les copains CGT
    je vais rigoler un peu .Oui ,l’écriture dite inclusive s’est invitée sur les panneaux d’affichages et tout le “sociétal “écoeurant qui va avec .La pseudo lutte des femmes, ou le personnel des boites de nettoyage corvéable à merci est curieusement absent ;personnel qui n’est pas que immigré loin s’en faut .
    Si la CGT voulait perdre encore plus d’adhérents c’est gagné .Voilà des années que j’essaye d’expliquer aux copains que les personnes de la classe Ouvrière -petit Employé votent pour le FN quand ils vont aux urnes .Nous sommes très mal “barrés” depuis longtemps .C’est comme dans un conflit de haute intensité ,les “possédants” ( Ceux qui ont gagné la Guerre comme a dit Warren Buffet )détruisent tout .
    Fofie va continuer la destruction de l’intérieur avec la mansuétude du pouvoir …

  4. concorde 28 dit :

    Bonjour et un grand merci pour cette analyse.
    Je crois q’avec un nom pareil, c’est la porte ouverte aux commentaires…

  5. breizh dit :

    elle a bien géré sa carrière !

  6. Gaï de ROPRAZ dit :

    Excellent article ! Je l’ai bien apprécié. Ceci dit, c’est sûr que le job à la tête de la CGT, est réservé aux hommes. L’avenir nous dira ce que Sophie Binet a dans le pantalon … Pour autant, au delà d’un accroissement de vote en faveur du FN, je n’en vois ni l’intérêt, ni l’intelligence d’un tel choix. Ceci dit, de la CGT et autres emmerdeurs publics qui donnent de la France une image horrible et destructrice, sincèrement je m’en carre… Ils ne protègent personne et detruisent le peu qu’il reste encore de la Patrie. Demain, lorsqu’un Mouloud vêtu de son tarbouch et sa djellaba se verra propulser à la direction de la CGT, la France sombrera. In memoriam …

  7. Gillic dit :

    Séguy et Krasuki doivent de retourner dans leur tombes, le monde des prolos est bien mort, même à la cgt les cadres ont pris le pouvoir !!!! !!!

  8. Henri dit :

    Une CGT boboïsée, et bientôt “dégenrée”, “cisgenrée”, “transgenrée” et “déconstruite”… Mort de rire ! On aura tout vu ☺ Je dois rencontrer prochainement des potes cégétistes, et je vais m’amuser à me foutre (gentiment) de leur gueule !

  9. patphil dit :

    le wokisme c’est faire table rase du passé ! donc les cégétistes votants ont appliquer ce principe à leur syndicat

  10. Lataste dit :

    Bon article, merci car tout cela devient vraiment hallucinant …

  11. Molière 44 dit :

    Superbe synthèse. Et oui les métastases woke se répandent dans toutes les organisations : politiques, entreprises et donc syndicales … Maintenant il va être intéressant de voir comment vont se faire lobotomiser les bons vieux cégétistes “canal historique” …

  12. Joël dit :

    Vous mélangez tout. Xénophobie et syndicalisme, la vie dans un quartier populaire et vie dans l’entreprise, la vie d’un syndicat dans l’entreprise et l’existence du rôle de la secrétaire de la CGT. Votre article finit même par nous dire de voter Marine (sous-entendu….Le Pen) alors que celle-ci n’a rien avoir avec le syndicalisme !!!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

E brezhoneg, Sociétal, Société

Stephani-e Stoll (strollad macronour er Rannvro) o redek war-lerc’h an “ebarzhataerien”

Découvrir l'article

E brezhoneg, Ensauvagement, Immigration, Local, RENNES, Société

Roazhon : harz-labour ar wazourien a-enep an disurentez

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Wokisme. « Il n’est pas nécessaire de persuader tout le monde de lutter contre le déclin de la civilisation, il suffit d’être assez nombreux » : Entretien avec Wanjiru Njoya

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Découvrir l'article

A La Une, International, Société

Dictature woke : une Italienne à New York témoigne “je dois continuellement m’excuser d’être blanche”

Découvrir l'article

Justice, Sociétal, Société

Abbeville : en cours de dessin, l’enseignant fait écouter un orgasme à ses élèves

Découvrir l'article

Insolite, Politique

Le wokisme à l’origine de crashs d’avions ? Quand la sécurité passe après l’inclusivité, ça arrive [vidéo]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Social, Sociétal

Lille. Les locaux d’une association pro-migrants attaqués… par des migrants [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Wokisme. « Il n y a que deux sexes ». Des supporters allemands se moquent de la fédération de football

Découvrir l'article

A La Une, Culture, Culture & Patrimoine

Cinéma : exit les Oscars, place aux Wokscars

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky