Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Morlaix est gangrenée par la cocaïne ! »

« Les agressions violentes, notamment les coups de couteau, sont liées à des histoires de drogue. Morlaix est gangrenée par la cocaïne » indiquait au Télégramme récemment un professionnel de la nuit dans la cité du Trégor. Comme toute la Bretagne, la cité fait en effet face à une explosion du trafic et de la consommation de drogues dures diverses.

Ce qui donne lieu à des règlements de compte en pagaille, mais aussi à des comportements déviants de plus en plus nombreux. Des coups de couteau, des bagarres, des violences, et une forme de fatalisme ou de résignation au sein de la population. Quand certains sont interrogés ils nous expliquent que « ce n’est pas différent d’ailleurs, que c’est le mal de notre époque ».

Comme s’il fallait faire avec, comme s’il fallait s’habituer à l’inacceptable. Il est vrai que si les policiers tentent de lutter, en interpellant et en enquêtant – comme cette saisie record de cocaïne cette semaine, à Brest – la Justice suit peut. Et le trafic de drogues lui, semble être comme un puit sans fond. Il est vrai que si, à la manière brésilienne, certains groupes spéciaux de type BOPE avaient la législation leur permettant d’éliminer physiquement les dealers, y compris les petites mains, cela calmerait sans doute assez rapidement les choses notamment dans les moyennes et petites villes où certaines petite frappes se prennent pour les caïds qu’ils ne sont pas.

Aucune interrogation non plus sur les raisons qui poussent des millions de jeunes et moins jeunes à consommer des produits stupéfiants. Délitement individuel, symbole d’un délitement sociétal collectif profond.

Ce jeudi, les autorités ont dévoilé les chiffres officiels de la délinquance dans le secteur.

Voici ce qu’indique Le Télégramme : « Entre 2019 et 2022, le nombre de délits a globalement augmenté de 2 % (+ 37 % d’atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes ; – 67 % d’infractions liées aux stupéfiants). Une hausse inférieure à celle constatée au niveau national, et calculée sur un volume de faits relativement faible.

Sur les cinq premiers mois de 2023, la délinquance dite de voie publique est en baisse de 1,2 %. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes ont chuté de 3,5 % (de 12 % si on exclut les violences intrafamiliales, dont le poids est de plus en plus important). Quant aux atteintes aux biens, elles ont aussi baissé de 3,5 %, malgré une hausse du nombre de cambriolages (+ 20 %).

Dans le même temps, l’activité des services a augmenté de 30 %. Autrement dit, les contrôles sont plus fréquents. En toute logique, le nombre de mis en cause et de gardes à vue a respectivement grimpé de 10 % et 8,5 %. Une ombre au tableau, l’augmentation de 30 % du nombre d’infractions relevées en lien avec les stupéfiants »

Bien évidemment, les communicants des autorités et de la police n’expliquent pas réellement pourquoi l’ambiance change à Morlaix. Ce n’est pourtant pas un secret…

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “« Morlaix est gangrenée par la cocaïne ! »”

  1. patphil dit :

    l’état ne fait rien de sérieux, si les acheteurs étaient verbalisés durement, si les vendeurs étaient emprisonnés un an au moins et devaient payer une amende conséquente, alors on verrait peut être une amélioration

  2. GERARD. dit :

    Dans les années 60 – 70, alors que la drogue faisait son apparition et que dans l’opinion publique, la tendance générale était plutôt à la répression de ces (déjà) zombies, il se développait en parallèle, une idéologie, selon laquelle, ces pauvres bougres, étaient de malades, qu’il convenait d’accompagner, voire de soigner. Mais en aucun cas, de les réprimer. C’est toujours la même chose avec ces dégénérés de gôche. On convertit un vice en malheur, on appelle à la… tolérance, à la mansuétude de la justice et puis, subrepticement, on en vient à défendre la déviance, avant de la transformer, en droit inaliénable, qu’il serait INACCEPTABLE de contester. Quelques décennies plus tard, on mesure les conséquences de cette abdication des autorités judiciaires et morales et on se plaint de la violence générée par ces tarés. On a fait pareil avec l’homosexualité. Il fallait tolérer ce que l’on appelle désormais une… orientation sexuelle. Toute critique de cette déviance était devenue INACCEPTABLE. D’ailleurs, l’ OMS, herself, n’avait-elle pas en 1989, supprimé l’homosexualité, de sa liste des… maladies mentales ? Et nous voilà aujourd’hui, en train de chialer, parce que des pervers puissance dix, viennent d’autorité, prostituer nos mômes, avant l’heure dans les écoles. Il est vrai qu’auparavant, on les a laissés aux mains d’expérimentateurs des substances pas vraiment rassurantes. Dès lors, de quoi faut-il encore s’étonner ?

  3. dude dit :

    Que des villes comme Morlaix soient infestés par des dealers de cocaïne, ça interroge quand même. La jeunesse bretonne produit beaucoup de gauchos ravers, zadistes très réceptifs aux paradis artificiels. C’est inquiétant pour l’avenir.

  4. dédou dit :

    Tant qu’il y aura des clients, le trafic prospérera toujours et de plus en plus…..

  5. P.G. dit :

    Le commerce de ces substances mortifères se développe également dans des communes de quelques milliers d’habitants, voire moins.
    S’agissant de substances létales, les législateurs devraient considérer ce trafic comme un crime d’empoisonnement volontaire et le punir systématiquement et sans faiblesse d’au moins 5 ans de prison ferme, sans aucune remise de peine.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

DOUARNENEZ, Ensauvagement, Justice, QUIMPER

Quimper. Deux Tunisiens condamnés pour un important trafic d’héroïne en Bretagne

Découvrir l'article

Sociétal

JO 2024 et Tiers Monde : Paris se prépare à un pic de délinquance pendant les Jeux

Découvrir l'article

BREST

406 kg de cocaïne saisis au large de Brest : Le voilier polonais transportait une cargaison illégale

Découvrir l'article

Education, Ensauvagement, Justice, Sociétal

Ensauvagement. 2 Français sur 3 favorables à un couvre-feu pour les mineurs

Découvrir l'article

MORLAIX

Le collège du Château de Morlaix (29-Finistère) finaliste du 17e Concours CGénial

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Trafic de drogue démantelé dans l’agglomération de Saint-Brieuc : cinq personnes mises en cause

Découvrir l'article

BREST

Saisie de cocaïne : la Marine en première ligne contre le trafic de drogue

Découvrir l'article

PONTIVY

Trafic de cocaïne à Pontivy : un réseau démantelé, six personnes écrouées

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

DOUARNENEZ

Coup de filet anti-drogue à Quimper et Douarnenez : six hommes incarcérés

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky